Derniers sujets
» The end is just the beginning
Dim 30 Juil - 21:25 par Scylla Fentkräes

» [Quête] Chic, chic, chic, des Ashrynes ! [PV:Leïen]
Jeu 20 Juil - 2:59 par Invité

» [FLOOD] La dernière chose...
Mer 19 Juil - 18:49 par Invité

» Le conte du traître | Allen & Herzevan
Mer 19 Juil - 15:47 par Invité

» TOPS-SITES ÉDITION N°19
Mer 19 Juil - 13:10 par Invité

» Au fil du temps
Mar 18 Juil - 13:17 par Invité

» Concours de dessin
Mar 18 Juil - 11:28 par Scylla Fentkräes

» Petite Aetrayelle cherche partenaire de RP [En cours]
Lun 17 Juil - 13:54 par Invité

» TOPS-SITES ÉDITION N°18
Lun 17 Juil - 0:32 par Elih Marendir


Métier Niveau I - Le Chant de Fête

 :: La Grand-rue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Comme beaucoup d'endroits qu'elle avait visités dernièrement, la Grande Rue située sur la Terre des Rescapés était un nouveau lieu à ajouté à sa liste. Bien que le monde extérieur commencé à lui être de plus en plus familié, la jeune Naga aux cheveux noirs ne se lassait jamais de la grande beauté et diversité des lieux qu'elle visitait. Celui qui lui était présenté aujourd'hui était d'une grande diversité, autant dans son architecture que dans les personnes qu'elle voyait passées. De nombreux peuples étaient représentés dans ce lieu, reconnaissable grâce à quelques signes physiques de leur part. Mais malgré les choses qu'elle allait découvrir ici, la jeune femme ne put s'empêcher d'être un peu triste. Cette fois si Umi, son meilleur ami, n'avait pas pu venir avec elle. Des affaires de famille l'ayant obligée à la quitter pour quelque temps et à la laisser continuer son voyage seul. Même si maintenant elle n'avait plus besoin de lui pour marcher, sa présence avait quelque chose de rassurant pour elle. Mais bien qu'elle se sentait un peu seule, ce n'était pas une raison pour faire la tête. Elle entreprit donc de continuer son exploration de la Grande Rue.

Celle-ci regorgeait de merveilles, mais surtout de délicieuses choses à manger. Ara ayant un véritable faible pour le sucré ne put s'empêcher de goûter à presque toutes les sucreries qu'elle voyait. Parfois elle-même si demander comment elle faisait pour ne pas prendre de poids. Mais soudainement, un bruit fort agréable attira son attention. Guidée par celui-ci elle arriva au beau milieu d'une fête, visiblement très animée. Divers stands étaient ouverts, proposant nourriture, boissons et jeux. Une scène où se produisaient chanteurs, danseurs et magiciens régaler les petits comme les grands. Visiblement Ara avait trouvé le bon endroit pour passer un peu de bon temps. La non-présence de son ami Umi allait peut-être enfin arrêter de la faire se sentir seule.

Se mêlant à la foule elle essaya un stand de tir, chose qu'elle n'avait jamais fait et malheureusement elle ne mit pas une seule fois dans le mille. Le propriétaire la félicita quand même et pour la récompenser lui offrit un ticket pour une confiserie. Ce cadeau valait bien plus pour elle que n'importe qu'elle peluche qu'elle aurait pu gagner. Demander sa gourmandise au plus vite, elle fit de son mieux pour ne pas laisser voir aux autres le petit filet de bave qui dégoulinait de sa bouche. Puis, marchant tout en savourant son cadeau, une conversation vient arriver aux oreilles de la Naga. Un peu cachés dans une rue, trois enfants discutés d'un ton joyeux. « Tu l'as vue n'est-ce pas ? Elle était en très de chanter. Elle était tellement belle ! » « Oui je l'ai vue, c'est la femme blonde n'est-ce pas ? Je n'ai jamais entendu quelqu'un avec une voix aussi jolie. » « Et elle est tellement belle ! Venez on va voir si elle est encore sur scène ! » Courant dans sa direction, les trois enfants évitèrent la jeune femme avec facilité avant de se ruer là où se trouvait la scène. Intriguée par ce qu'ils venaient de dire, la Naga prit le même chemin qu'eux.

Quelques secondes plus tard, un chant doux et mélodieux tel qu'elle n'en avait jamais entendu arriva à ses oreilles. Sur le haut plateau en bois se trouvait une femme, visiblement aussi âgée qu'elle, en train de ravir les tympans de tous les spectateurs. Jamais Ara n'avait entendu une aussi belle voix. Et les enfants avaient raison, elle était absolument magnifique. Ses cheveux blonds étaient semblables à de l'or portait par le vent, ses yeux verts lui faisaient penser à une prairie sans fin, et enfin la robe bleue qu'elle portait lui rappelait l'eau où elle avait passé la plus grande partie de sa vie. Il n'y avait aucun doute sur le fait que cette jeune femme était une chanteuse professionnelle, tout comme Ara rêvé de le devenir. Elle pourrait peut-être lui poser des questions après sa représentation ? Mais quoi qu'il en soit la jeune femme aux cheveux noirs ne put pas réfléchir trop longtemps, tant son attention était portée sur la voix de sa camarade de chant. Elle en perdit même la notion du temps. C'est pourquoi elle ne pouvait dire combien de minutes elle était resté là, à simplement écouté l'une des plus belles voix qu'elle n'avait jamais entendues…

Après la représentation de la jeune chanteuse, Ara ne put s'empêcher de se poser des questions. Faire le même métier que cette fille était un rêve pour elle, mais depuis qu'elle l'avait décidé elle n'avait pas beaucoup avancer dans son objectif. La preuve, elle n'avait jamais chanté devant une foule comme venait de le faire sa collègue. Pourtant il s'agissait de la base, si l'on voulait chanter pour les autres et bien il fallait chanter devant eux. Mais peut-être était elle trop timide pour oser faire quoi que ce soit ? Si d'ordinaire elle aimait aller vers les gens, il en était autrement pour le chant. Hormis Umi et la personne lui ayant donné cette passion, elle n'avait jamais fait entendre sa voix à personne. Peut-être était-il encore trop tôt ou peut-être avez telle seulement peur…

Quoi qu'il en soit ce n'était pas une raison pour arrêter son tour de la fête. Il lui restait encore plein de choses à faire avant que le soleil ne se couche et que celle-ci ne se termine. Mais alors qu'elle reprenait sa route, un nouveau son étrange parvint à ses oreilles. Un homme semblait parler très fort dans une ruelle non loin de la scène. Intriguée elle si dirigea et découvrit la chanteuse de plus tôt entrain de parler avec un homme, de manière assez animé. « Je ne vois pas pourquoi tu veux encore en parler ! Le sujet est clos, maintenant pars ! » Mais alors que la chanteuse lui tournait le dos, l'homme l'attrapa par le bras pour la forcer à le regarder. « Rien n'est terminé ! Tu crois peut-être que je vais te laisser continuer et foutre en l'air mon business ? Ma pauvre, tu ne sais pas ce dont je suis capable de faire pour te garder ! » « Lâche-moi, tu me fais mal ! » Mais l'inconnu la tira encore plus fort et devant sa résistance il lui donna un violent coup de poing au visage. Voyant la chanteuse tomber à terre, Ara ne put s'empêcher de bouger, sortant son épée et se dirigeant vers l'homme. La voyant arrivé comme par magie, l'inconnu fit un pas en arrière. « Qui êtes-vous ? Cette conversation ne vous regarde pas ! » Ara approcha davantage son épée de sa nuque. Si d'ordinaire elle évitait d'avoir recours à la violence, là elle agissait à l’instinct. « Une conversation ? Je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse de cela ! Maintenant Monsieur veuillez partir avant que je ne perdre mon sang-froid ! »

Voyant qu'elle ne plaisanter pas, l'homme finit par abandonner et quitta les lieux sans faire plus d'histoires. Ara aida la jeune femme blonde à se relever. Celle-ci la remercia chaleureusement pour ce qu'elle venait de faire. Elle expliqua que cet homme était son ancien employeur et qu'elle avait décidé de le quitter car il lui demandait de se produire de plus en plus souvent, même si elle était épuisée. « Je ne pouvais plus supporter cela. C'était comme si je perdais peu à peu mon envie de chanter. J'ai réussi à partir, mais il ne m'a jamais laissé en paix. J'espère que maintenant il a retenu la leçon. » Mais soudainement de grosse larmes vinrent couler sur le visage de la femme. « Qu'est-ce qu'il y a ? Vous avez mal ? » « Oui j'ai mal, regarder mon visage ! » En effet celui-ci avait à présent un grand cercle bleu autour de l’œil. « Je ne peux pas remonter sur scène dans cet état ! Pourtant il faut absolument que j'assure la suite du spectacle ! » Voyant son air si triste, Ara ne put empêcher ses mots de sortir de sa bouche. « Je sais chanter, si vous voulez je peux prendre votre place pour cette fois ? » La blonde lui lança un regard plein d'espoir. « Vous feriez cela ? Vraiment ? Mais vous m'avez déjà tant aidé... » La jeune femme aux cheveux noirs posa une main rassurante sur son épaule. « Faites moi confiance, tout se passera bien. »

Après s'être changé et avoir parler aux musiciens, Ara se trouvait à présent sur scène, devant une foule de spectateurs. Elle n'avait jamais vu autant de regard sur elle. Mais étrangement elle n'avait pas peur, au contraire elle sentait un frisson d'excitation lui parcourir les veines alors que le signal du départ était lancé. La musique commença et la voix d'Ara sortit automatiquement de ses lèvres… « Je ne sais pourquoi elle allait danser, à Saint Jean, aux musettes. Mais quand ce gars lui a pris un baiser, elle frissonnait, était chipée… Comment ne pas perdre la tête, serrée par des bras audacieux ? Car l'on croit toujours aux doux mots d'amour quand ils sont dits avec les yeux… Elle qui l'aimait tant, elle le trouvait le plus beau de Saint Jean. Elle restait grisée sans volonté sous ses baisers… » Sa chanson eut un effet immédiat sur les spectateurs qui se mirent à danser en couple. Elle se laissa porter par sa propre voix, lançant des regards à sa collègue, visiblement époustoufler par sa prestation. Son coeur ne pouvait être comblé après avoir vu ce regard. « Sans plus réfléchir, elle lui donnait, le meilleur de son être. Beau parleur chaque fois qu'il mentait, elle le savait, mais elle l'aimait... » Une fois la chanson terminé la foule applaudit la jeune Naga d'une force qu'elle n'avait jamais entendue. En coulisse la blonde lui donna son plus beau sourire. Et là ce fut au tour d'Ara de verser une larme, sentant son rêve devenir peu à peu réalité…

Mots : 1654
PS : Chanson "Mon Amant de Saint Jean" de Lucienne Delyle
Invité
Lun 26 Juin - 18:42
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: La Grand-rue-
Sauter vers: