Comme tu as de grandes dents... | PV Jeremiah

 :: Le Continent Diapré :: Le Mont des Souvenirs :: Les Tréfonds Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Sitien - I
Parchemins : 45


Les îlots de pierre surplombaient le vide immense, s'installant en maître des lieux. Les seules lumières étaient celles des cristaux luminescents. J'étais partie des souterrains interdits en quête de ma nouvelle identité, savoir ce que je vaux désormais. Mais arrivée au mont des souvenirs, je dû partir m'abriter dans une grotte, le soleil se levant. Plusieurs fois sur mon trajet je dû me cacher, mais cet endroit était incontestablement le plus beau. Dès que le soleil se montrait, je devais me cacher. Je ne voyais plus le lever de soleil, je le fuyais, et son coucher était ma libération, car enfin je pouvais vivre et sortir.

Par moment, et ce durant des nuits complètes, je restais sans bouger au même endroit. Restreint mais sombre, je ne pouvais sortir de ma cachette et m'ennuyais durant des heures. J'avais parcouru tant de distance, et je me trouvais désormais là où la lumière de cet astre ne pouvait m'atteindre, dans cet endroit magnifique.

Bien que possédant des ailes, je les savais trop faible pour me porter sur une longue distance. Aussi faisais-je attention à ne pas tomber. Je ne pourrais que me rattraper de justesse et en quelques secondes, sans quoi s'en serait fini de moi.

La faim commençait doucement à me tenailler. Je devais me nourrir. Ici, il n'y avait sans doute que trop peu de proies, mais au moins le peu que j'aurais sera facile à avoir car il ne saura protégé par d'autres. Enfin je l'espérais.

Il me fallait trouver l'endroit parfait. Ma petite harpe dans mon dos, tenue par un simple bout de tissu noué, je marchais sur le sol mousseux en toute délicatesse, admirant ce paysage qui s'offrait à moi. Bientôt le sang coulera, cet endroit pur sera touché à jamais, je voulais en profiter avant de devoir me sustenter.

Je souffrais toujours de devoir tuer, mais ainsi est faite ma nouvelle vie. Je laisse sur mon passage des corps séchés, morts car n'ayant plus de sang pour l'irriguer. Après tout, nous devons tous mourir un jour, je ne fais qu'avancer la date fatidique. Car je dois tuer pour vivre. Sombre dessein.

Enfin l'endroit parfait se dévoila. Un arbre s'élevait haut pour ensuite laisser retomber ses branches qui venaient caresser le sol. Les cristaux lumineux y laissaient une douce ambiance tamisée. Et au centre de tout ceci, proche de l'épais tronc du saule pleureur, était posé un rocher couvert d'une mousse bien verte. Très douce, elle était faite de promesse. Ainsi ce rocher, solide et fort, s'adoucissait sous cette mousse, offrant le confort d'un édredon. Comme quoi le luxe peut se trouver à chaque endroit de cette terre, nul besoin de fortune.

C'est ici que je décidais de m'installer. Je mis la harpe sur mes genoux et commençais à jouer quelques notes. Le son se déplaçait sur tout le territoire, mais sans créer nul écho. Parfait appât pour une proie, qui serait attirée par la mélodie. Une fois la chanson lancée, ma voix accompagna les cordes qui glissaient sur mes doigts.

Je tentais de capter un esprit, furetait et guettait. Avec le peu de pouvoir dont j'étais capable, je rendrais à ces yeux la beauté des lieux encore plus grandiose, ainsi que ma propre beauté. Je voulais rendre cet instant mystique, magnifique. Je donnerais l'illusion d'un univers encore plus merveilleux, tandis que tout ce qui serait autour de ce coin de paradis, ainsi que de moi-même, semblera bien fade.

Voilà tout ce dont je suis capable. Mais ce sont déjà des mailles solides que j'ai tissé pour capturer dans mes filets une proie à dévorer.
_________________________________

Nombre de mots : 625



A BLACK ROSE IN THE DARK
Une rose noire pour l'obscurité. L'obscurité qui m'a infectée.
Celle-là seule qui repousse ma lucidité.
Une rose noire pour la déchéance. La déchéance qui m'a gagnée avec aisance.
Cella-là seule qui m'a conduit à la démence.
Une rose noire pour la folie. La folie qui traîne dans mon esprit.
Cella-là seule qui agrémente mes nuits.


THÈME MUSICAL
Mar 13 Juin - 22:57
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Diapré :: Le Mont des Souvenirs :: Les Tréfonds-
Sauter vers: