Derniers sujets

Nobel, autrefois appelée Raison

 :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nobel
avatar
Nobel
Norphis - Sitien - I
Parchemins : 49

Raison
Leyter
Identité
  • Surnom :Nobel
  • Âge :24 ans
  • Sexe : I'm a girl !
  • Race : Norphis
  • Occupation : Il me plaît de jouer de la harpe en chantant
  • Lieu d'habitation : Les souterrains interdits
Statistiques

  • Force

  • ■ Force physique : 2
    ■ Endurance : 2

  • Dextérité

  • ■ Vivacité : 2
    ■ Habileté : 2

  • Intelligence

  • ■ Fermeté psychique : 3
    ■ Adaptation : 2

  • Prestige

  • ■ Apparence : 5
    ■ Contact social : 4

  • Ensorcellement

  • ■ Affinité magique : 4
    ■ Puissance/Résistance : 4

    Biens
    Ensorcellements

    - Narcose de l'âme
    - Thaumaturgie des Macchabées
    - Regard de biche
    - Chant envoûtant
    - Contrôle des illusions

    Inventaire

    - Monnaie -

    - Pièces de bronze : 131
    - Pièces d'argent : 16
    - Pièces d'or : 22
    Pour tout ce qui concerne cette partie, veuillez faire vos lancers dans CE SUJET

    Un fin bracelet d'argent, sans ornement : 20 pièces d'argent
    Harpe : 50 pièces d'argent
    Robe de qualité moyenne : 90 pièces de bronze

    Dû restant :
    - Pièces de bronze : 151
    - Pièces d'argent : 46
    - Pièces d'or : 21

    Gains

    Cette partie sera remplie par les administrateurs.

    Physique

    La première chose que l'on remarque en me voyant, ce sont mes ailes. Née Aetrayel, je possède toujours mes ailes. Blanches et pures, elles ne me permettent pas de m'envoler. Mais la plupart du temps, ceux qui les voient ont tendance à accorder plus facilement leur confiance, sachant ce qu'elles signifient.

    Je mesure un mètres soixante dix. Un grand corps fin. Soixante-cinq kilos. Et pourtant jamais je n'ai fais de sport ni fais attention à ma ligne. Je tiens cela de ma mère, dont le corps semble rejeter la graisse. Et comme elle, j'ai le corps ferme. Je ne suis ni forte, ni endurante, mais je possède un ventre plat et des cuisses fermes.

    Et comme toute femme, je possède des formes. Ma poitrine me plaît comme elle est. Elle n'est pas inexistant mais pas non plus exorbitante. Je plains ces femmes à formes qui ne peuvent courir librement sans souffrir de douleurs et dont le dos les font souffrir. Tant à mes fesses, elles sont fermes grâce aux muscles entretenus qu'elles possèdent.

    Ma peau est comme celle de chaque vampire qui n'a pas vu le soleil depuis des années. C'est-à-dire pâle. Elle ressemble a de la porcelaine. Douce et sensible, elle me fait paraître fragile. Ce qui n'est pas faux à vrai dire.

    Ma seule cicatrice est la morsure que j'ai subis. Avant, jamais je n'avais été violentée. Bien évidemment il m'était arrivée de tomber, mais les marques ne sont pas restées. Cependant, je possède une tache de naissance faisant penser à la forme d'un cœur dans le creux de ma main gauche. Ainsi que quelques grains de beauté. L'un sur la poitrine, un autre au coin de mon œil droit, sur le lobe de mon oreille, mes mains, mes pieds mes jambes, mes bras,... tant de marques et si peu de blessures.

    Je suis du genre à prendre soin de moi, même si je commence un peu à me laisser aller. J'ai toujours pris soin de mon corps et de ma peau, de mes ongles et mes cheveux. Mais ne vous méprenez pas, ce n'est pas comme le font les filles superficielles. Si un ongle vient à se casser, je ne me mettrais pas à insulter chaque personne qui viendrait à croiser mon chemin.

    Je possède de longs cheveux noirs, que j'ai pour habitude d'attacher en un chignon rapide, mal fait, des mèches dans tous les sens. Noir ébène, contrastant avec le blanc de ma peau. Détachés, ils ondulent dans mon dos telles les vagues d'une mer calme.

    Un visage fin, un petit nez, des yeux en formes d'amandes, des lèvres pulpeuses. Voici tout ce qu'encadre les traits doux de mon visage. Deux fossettes ornent mes joues lorsque je souris. Mon iris est d'un bleu très clair, comme le ciel par un beau temps ensoleillé, entouré d'un halo noir. Énervez moi et alors mes yeux sembleront orageux, la couleur s'assombrissant.

    Pour ce qui est de ma tenue, je porte ce qu'il me reste de mon ancienne vie. Une robe noire sans manche, avec des lacets sur le côté et le dos nu, permettant à mes ailes de s'exprimer librement, nouée autour de mon cou et dévoilant la naissance de ma poitrine, déchirée sur le côté. Un corsage de cuir brun commençant sous ma poitrine, se finissant sur mes hanches, et de simple chaussures de cuir montant jusqu'à mi-cuisse avec un petit talon. Enfin, j'ai un objet qui m'est inséparable : un simple bracelet d'argent fin.

    Fine et fragile, voici ce qui me défini. Peau de porcelaine, cheveux d'ébène. Visage doux, souriante.

    Psychologie

    « Raison ? Elle est hyper gentille, adorable... Toujours la main tendue vers les autres, la main sur le cœur. Pourtant elle n'est pas mieux lotie que nous. Et d'un calme... Exemplaire. Je ne l'ai jamais vue s'énerver une seule fois. Par contre elle sait parler aux gens. Elle paie pas de mine comme ça mais ces mots ont de l'impact. Donc quand quelqu'un à un mot plus haut que l'autre elle le remet juste en place en parlant, et ça fait toujours son effet. Et elle sait nous motiver aussi, juste en parlant ! Vous savez pas ce qu'elle est devenue d'ailleurs ? Elle a disparue... »

    Voici comment on me décrivait avant que je disparaisse de cet univers. Aujourd'hui, je suis totalement différente. Je reste timide avec ceux que je ne connais pas, mais beaucoup moins gentille. Maintenant Norphis, j'ai appris à devenir égoïste. Cette simple transformation a fait de moi quelqu'un prête à rabaisser les autres pour m'élever. Je ne pense plus qu'à moi, et pour ça chaque moyen est bon.

    Je ne suis ni forte ni intelligente, mais j'apprends à me servir de mes charmes et espère un jour me faire repérer (en bien).

    Il n'y a pas beaucoup de choses qui semblent me rester de mon ancien vie. Tout d'abord, j'ai toujours été une grande curieuse et le suis toujours. Lorsque quelque chose m'intrigue, j'irais toujours voir de quoi il en retour, quitte à me mettre en danger.

    Ensuite, je reste toujours sensible, beaucoup moins qu'avant certes, mais j'en garde un soupçon. J'ai horreur des bagarres, d'ailleurs je ne me bats pas lorsque je chasse, je me contente d'amadouer. D'un autre côté, si je me battais je n'aurais qu'une bien piètre chance de réussir...

    Et la dernière chose qui me reste, c'est mon côté impulsif. Si une idée me passe par la tête, je n'aurais pas le réflexe d'y réfléchir mais plutôt celui de le faire aussitôt !

    J'ai aussi la même façon de parler, capable de me faire écouter facilement. Je ne saurais vous dire comment je fais, mais je suis le genre de personne que l'on écoute facilement et qui sait marquer les esprits par la simple parole.

    Par moment, je m'en veux, à me considérer meilleure que d'autres. Je me sens choisie, car c'est moi qu'ils ont transformée, pas un autre. Certes je ne suis pas la seule, mais je reste une des personne choisie. Je suis encore bien loin d'avoir confiance en moi, mais je sais que cela viendra avec le temps.

    Alors pour le moment je joue la petite fille gentille, prête à aider, mais je n'hésiterais pas à tromper les gens pour m'élever dans la société. Je suis devenue ambitieuse alors qu'auparavant je ne voyais pas ma vie autrement qu'elle était.

    Je ne veux pas redevenir celle que j'ai été avant, j'ai la sensation que ma place est ici désormais. Oh ma famille et mes amis me manquent, c'est certain, mais je me résigne à les abandonner, il est clair que je n'aurais plus de nouvelles d'eux.

    Après tout, qu'en penseraient-ils ?

    Histoire

    _______________________________________

    Raison... Ton nom te guidera et t'aidera dans ta mission divine.

    Un cri surgit dans la nuit. Le cri de la vie. Une ailée venait de naître et déjà l'amour de ces parents l'enveloppait. Menée par la justice, elle protégera ceux dans le besoin comme ces parents le faisaient avant elle.

    Une famille aimante l'entourait, faite d'amour et de bienveillance. Leur premier enfant venait de venir au monde, et ils désiraient par dessus tout son bonheur, plus que le leur, plus de quiconque. Une enfant unique qui recevra tout l'amour possible.

    Elle était la dernière chose qui lui restait. Les grands-parents étaient présents, mais le père était absent, mort il y avait quelques mois à peine. Et elle comptait bien lui démontrer son amour par tous les moyens possibles.

    Elle resta pendant des mois blottie contre sa mère, pleurant dès qu'elle s'en trouvait séparée. Elles s'aimaient, s'en était certain. La mère, incapable de s'en séparer, l'emmenait partout où elle allait, la présentant à quiconque le voulait. Elle en était fière de sa petite chose. Sa princesse. Son cœur. Sa fille. Son bébé.

    _______________________________________

    Seize années se passèrent dans la plus parfaite des quiétude. Mère et fille étaient toujours ensemble. Ou la mère allait, la fille était. Elles s'entraidaient et aidaient les autres ensemble.

    C'est là qu'elle rencontra Seph. Un groupe de garçon passa à côté d'eux, et l'un d'entre eux fit tomber la jeune fille. Seph arriva alors pour l'aider à se relever, lui adressant un doux sourire, le regard inquiet.

    - Tu n'as rien ? »

    Un peu étonnée, Raison le regarda à son tour et hocha légèrement la tête avant de lui sourire à son tour. Satisfait, le garçon retourna vers ces camarades et bouscula celui qui avait fait tomber Raison avant de se remettre à courir en riant. La petite fille resta quelques instants à fixer l'endroit d'où il était partit avant que sa mère ne lui adresse la parole.

    - Il est mignon, je suis sûre qu'il ferait un bon gendre. »

    Un peu étonnée, Raison tourna la tête vers sa mère qui lui sourit tendrement avec de lui caresser la tête.

    - Mais tu as le temps pour ça, ne te presse pas. Soit heureuse ma fille. »

    Sa fille se mit à rougir et baissa la tête, tentant de réprimer son sourire, mais sans y parvenir.

    Elle le croisa encore plusieurs fois, souvent blessé. Alors, souvent, elle lui proposer de le soigner grâce à sa magie et un peu d'eau fraîche qu'elle utilisait pour nettoyer les blessures qu'elle ne savait guérir.

    Grand bagarreur, elle avait souvent de quoi s'exercer avec lui. Et souvent, elle lui faisait la morale et lui conseillait de ne pas recommencer. Mais à chaque fois, il recommençait de plus belle. Raison prenait toujours soin de lui, douce et attentive. Cette habitude s'installa.

    Pendant qu'elle le soignait, ils parlaient. Et très vite ils se lièrent, un sentiment fort naissant entre eux sans qu'ils n'osent se l'avouer.

    Puis un jour, après près d'un an de courtoisies, alors qu'elle nettoyait une grosse plaie sur son visage, il lui tendit un morceau de tissu. Intriguée, elle le prit et le déplia afin de découvrir ce qu'il cachait. Il y avait là un simple bracelet sans inscription, fait d'argent et finement taillé.

    - Voilà pourquoi je me bats... C'est pour toi... »

    Leurs regards se croisèrent, et leurs lèvres se touchèrent. Leur baiser dura aussi longtemps qu'ils purent en profiter, jusqu'à ce que l'on toque à la porte.

    - Ma chérie ? On va partir, je t'attends. »

    Alors seulement ils cessèrent de s'embrasser. Ils décollèrent leurs lèvres mais gardèrent un instant leurs front collés, tandis que Raison caressait le visage de son bien-aimé. Elle se leva ensuite et partit vers la porte. La main sur la poignée, elle se tourna une dernière fois vers lui pour lui adresser un grand sourire. Les joues rouges, elle baissa la tête et ouvrit la porte, rejoignant sa mère afin de partir.

    _______________________________________

    Trois années passèrent. Raison continua à venir chaque jour. Ils discutaient, elle soignait ces plaies, et ils s'embrassaient.

    Par moment, ils sortaient se promener sans personne d'autre, se moquant des avertissements et des mises en garde. Ils voulaient être seuls. Alors qu'au début leurs sorties étaient innocentes, ils commencèrent vite à déraper et ils se mirent à s'aimer. Ils restaient des heures ensemble, et le miracle sans doute les avaient épargnés. Mais un miracle ne peut durer éternellement.

    Un croc de la nuit les vit, alors qu'ils étaient allongés dans l'herbe, Raison ayant sa tête sur le torse de son aimé. Et Seph qui avait le bras autour de ces épaules. Ils semblaient tellement heureux.

    Mais il ne fit rien, il voulait attendre, attaquer au moment propice. Il les regardait jour après jour, et toujours ils se rendaient au même endroit.

    Une fois, Seph l'attendit directement à la sortie du village. Son sourire illumina son visage dès qu'il vit sa bien-aimée. Comme à leur habitude, ils se rendirent au même endroit. Tout semblait plus beau, tellement plus merveilleux. Et elle était si amoureuse.

    Ils s'allongèrent au même endroit qu'à leur habitude. Seph se plaça sur elle et vint l'embrasser dans le cou. Doucement, délicatement. C'est alors qu'il mordit Raison, buvant tout son sang. Il l'écrasait de tout son poids et attrapa un de ces poignets pour le bloquer à terre afin qu'elle ne réagisse pas, qu'elle n'ait aucune change de s'en sortir.

    Une fois qu'il eut assez bu, il se redressa, le sang de Raison dégoulinant de sa bouche. Il se mordit le poignet et le plaça au-dessus de la bouche de la demoiselle.

    - Bois. »

    Mais elle secoua la tête, les lèvres serrées, refusant tandis que son assaillant changeait de forme, quittant celle de Seph et dévoilant sa véritable forme. Le vampire qui la suivait depuis tout se temps la fixait désormais de ces yeux noirs.

    Elle vit sa mère, heureuse comme toujours. Une photo de Raison posée sur la table, une fleur à son pied. L'Aetrayel avait dans ces bras un autre bébé qu'elle allait adorer et aimer, peut-être plus qu'elle avait aimé Raison.

    - Elle t'oubliera, elle passera vite à autre chose. Et Seph ? Où est-il ? N'est-il pas censé te protéger ? Bois... Tu aura tout ce dont tu as besoin. Une vraie famille. »

    Naïve, Raison ouvrit la bouche et bu le sang de ce Norphis.

    _______________________________________

    Ce fut comme un foudroiement. En un instant, cette Aetrayel devint une Norphis. Son nouveau congénère l'emmena dans les souterrains interdits auprès des siens.

    Durant quelques temps, il dû la nourrir à la main. La plupart du temps, elle refusait de se sustenter, mais il lui attrapait la tête et lui ordonnait de boire. Une fois que sa faiblesse sera passée, il la laissera se débrouiller. Elle apprendra à chasser et à vivre parmi les Norphis. Elle grimpera dans la hiérarchie par elle-même, ou elle se fera piétiner. À elle de démontrer sa force.

    Lorsqu'elle commença à se sentir mieux, il lui offrit une harpe, seul cadeau de sa part, afin qu'elle s'occupe et oublie son passé, lui apprenant tout ce qu'il savait sur cet instrument.

    Elle n'était plus la même personne... Elle avait quitté son ancienne vie pour une nouvelle. Ce nom qui l'avait suivis sur tout son chemin ne l'avait pas beaucoup aidé n'était plus le sien. Une nouvelle vie... Un nouveau nom... C'est à ce moment qu'elle décida de changer.

    Désormais, elle s'appelait Nobel.

    Acolyte

  • Nom: Rainside
  • Prénom : Seph
  • Surnom : Ies seuls surnoms qu'il reçu fut ceux que sa bien-aimée lui donnait en signe d'affection
  • Âge :26 ans
  • Sexe : masculin
  • Race : Ashryne
  • Niveau : 0
  • Occupation : Il se bat et gagne l'argent des paris
  • Lieu d'habitation : Les tréfonds
  • Statistiques

  • Force

  • ■ Force physique :
    ■ Endurance :

  • Dextérité

  • ■ Vivacité :
    ■ Habileté :

  • Intelligence

  • ■ Fermeté psychique :
    ■ Adaptation :

  • Prestige

  • ■ Apparence :
    ■ Contact social :

  • Ensorcellement

  • ■ Affinité magique :
    ■ Puissance/Résistance :



    Ensorcellements

    - Force de la nature
    - Symbiose sensitive




    Inventaire

    Possessions de votre acolyte



    Physique



    Il est grand, très grand. Et musclé, très musclé. Sa peau hâlée est couverte de blessures suite aux nombreuses bagarres dont il a participé. Ses mains grandes et puissantes sont son arme favorite au combat, aimant se battre à mains nues. Il laisse les cheveux longs par le dessus de son crâne, plus courts sur le côté, il aime les remettre en arrière. Son visage semble dur au premier abord, mais lorsqu'il sourit et dévoile ces dents blanches alors son visage s'illumine. Ces yeux d'un bruns foncés virent au noir profond lorsqu'il se met en colère. Il possède une cicatrice sur le côté droit de son visage, résultat d'une bagarre, ainsi que plusieurs autres sur le reste de son corps, tel un grand bagarreur.

     

    Psychologie



    L'esprit impulsif, il aime se battre et se défouler en donnant et recevant des coups. Adepte du combat à mains nues, il n'aime pas utiliser les armes car trouve qu'il y a moins de plaisir ressentit. Il se montre dur et froid au premier abord, mais il suffit de le connaître un peu et il dévoile un bon vivant, aimant boire avec ces amis et faire la fête dès que possible. Il s'est endurcit avec le temps et ne se dévoile qu'à de rares personnes.



    Histoire



    Lorsque Raison disparut, Seph se mit à la chercher partout, désespéré. La mère de sa bien-aimée se laissa mourir petit à petit, au fur et à mesure que son espoir s'amenuisait. Au bout d'un moment, il prit la décision d'envoyer, chaque mois, un pigeon avec un message pour Raison, espérant qu'elle lui réponde.

    Il continua de se battre et de gagner de l'argent ainsi, grâce aux paris. À côté, il travaillait pour un forgeron. Et il ne cessait de penser à Raison. Il se mit à fabriquer un autre bijou pour le jour où il la retrouvera. Plus grossier que celui offert, un bracelet en fer, mais bien plus symbolique car tout l'amour qu'il éprouvait pour elle s'y trouvait.

    Il eut quelques autres femmes, mais il les oubliait vite, car il ne l'oubliait pas.



    Autre
    • Pseudo courant : Klâa Mhydiah
    • Comment avez-vous découvert le forum : Un partenariat. Je furetais un peu et dans les partenaires d'un forum intéressant y'avait vous
    • Fréquence de présence : Dans la semaine
    • Des remarques ou un petit mot à dire : Euuuuuuuh nan
    • Code règlement ♡ Scylla veille ☆ sur les membres avec son sixième sens ※ avec Elih ❀ qui sirote du champagne lunaire



    A BLACK ROSE IN THE DARK
    Une rose noire pour l'obscurité. L'obscurité qui m'a infectée.
    Celle-là seule qui repousse ma lucidité.
    Une rose noire pour la déchéance. La déchéance qui m'a gagnée avec aisance.
    Cella-là seule qui m'a conduit à la démence.
    Une rose noire pour la folie. La folie qui traîne dans mon esprit.
    Cella-là seule qui agrémente mes nuits.


    THÈME MUSICAL
    Nobel
    Mer 7 Juin - 18:21
    Revenir en haut Aller en bas
    Naya
    avatar
    Naya
    Ulfurbe - Celus - III
    Parchemins : 120
    Bienvenue à toi :)


    Naya
    Mer 7 Juin - 18:36
    Revenir en haut Aller en bas
    Nobel
    avatar
    Nobel
    Norphis - Sitien - I
    Parchemins : 49
    Merci


    A BLACK ROSE IN THE DARK
    Une rose noire pour l'obscurité. L'obscurité qui m'a infectée.
    Celle-là seule qui repousse ma lucidité.
    Une rose noire pour la déchéance. La déchéance qui m'a gagnée avec aisance.
    Cella-là seule qui m'a conduit à la démence.
    Une rose noire pour la folie. La folie qui traîne dans mon esprit.
    Cella-là seule qui agrémente mes nuits.


    THÈME MUSICAL
    Nobel
    Mer 7 Juin - 18:39
    Revenir en haut Aller en bas
    Scylla Fentkräes
    avatar
    Scylla Fentkräes
    Ashryn - Sylvar - IV
    Parchemins : 1228
    Salut et bienvenue parmi nous ! Il manque juste un petit bout du code du règlement par contre (la phrase comme ça n'a pas beaucoup de sens xD)

    N'hésites pas si tu as une question !


    SUP' BITCHES

    Scylla Fentkräes
    Mer 7 Juin - 19:18
    Revenir en haut Aller en bas
    Nobel
    avatar
    Nobel
    Norphis - Sitien - I
    Parchemins : 49
    Merci, ravie d'avoir un si bon accueil ^^

    Oups !! Désolé
    Voilà j'ai trouvé et rajouté !


    A BLACK ROSE IN THE DARK
    Une rose noire pour l'obscurité. L'obscurité qui m'a infectée.
    Celle-là seule qui repousse ma lucidité.
    Une rose noire pour la déchéance. La déchéance qui m'a gagnée avec aisance.
    Cella-là seule qui m'a conduit à la démence.
    Une rose noire pour la folie. La folie qui traîne dans mon esprit.
    Cella-là seule qui agrémente mes nuits.


    THÈME MUSICAL
    Nobel
    Mer 7 Juin - 19:23
    Revenir en haut Aller en bas
    Celaena Syrkos
    avatar
    Celaena Syrkos
    Astre - Cometa - III
    Parchemins : 1070
    Bienvenue parmi nous !


    PRIORITÉ : ÉVENTS



    From chaos a star is born

    I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
    Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”





    Merci Naya ! :
     
    Celaena Syrkos
    Mer 7 Juin - 19:40
    Revenir en haut Aller en bas
    Jeremiah l'Hirondelle
    avatar
    Jeremiah l'Hirondelle
    Astre - Stella - I
    Parchemins : 32
    Une plume charmante, portée sur les subtils jeux de mots, j'adore. Ainsi on vous appelle Klâa Mhydiah ? Personnellement dans les contrées germanophones on me nomme parfois Herr Pest ahah !

    Continuez de ravir mes yeux avec ces fantaisies sémantiques soignées, je suis d'ores et déjà conquis.


    « En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. Et Fortune, riant à sa cause damnée se fait la gouge d'un rebelle. Mais en vain, car ce brave Mac Beth, bien digne de ce nom, dédaignant la fortune et brandissant son fer, qui fumait d'un sanglant carnage, en vrai mignon de la valeur il se taille un chemin, et bientôt il affronte l'infâme. Et il ne lui prit congé, ni ne lui dit adieu. »


    « Mêlez-vous à qui ne vous regarde, car lointaine est parfois la couleur qui fera votre blason. »
    Jeremiah l'Hirondelle
    Mer 7 Juin - 19:43
    Revenir en haut Aller en bas
    Nobel
    avatar
    Nobel
    Norphis - Sitien - I
    Parchemins : 49
    Merci pour tous ces "bienvenus" ^^

    Jeremiah = Voilà de bien charmants mots ! Je suis ravie de vous rencontrer Herr Pest (sachez que ce pseudonyme est réellement le mien XD)
    Je serais ravie de croiser un jour la plume avec vous, peut-être cela sera-t-il possible dans les jours prochains.


    A BLACK ROSE IN THE DARK
    Une rose noire pour l'obscurité. L'obscurité qui m'a infectée.
    Celle-là seule qui repousse ma lucidité.
    Une rose noire pour la déchéance. La déchéance qui m'a gagnée avec aisance.
    Cella-là seule qui m'a conduit à la démence.
    Une rose noire pour la folie. La folie qui traîne dans mon esprit.
    Cella-là seule qui agrémente mes nuits.


    THÈME MUSICAL
    Nobel
    Jeu 8 Juin - 9:06
    Revenir en haut Aller en bas
    Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Langzyliah :: Validées-
    Sauter vers: