Derniers sujets
» The end is just the beginning
Dim 30 Juil - 21:25 par Scylla Fentkräes

» [Quête] Chic, chic, chic, des Ashrynes ! [PV:Leïen]
Jeu 20 Juil - 2:59 par Invité

» [FLOOD] La dernière chose...
Mer 19 Juil - 18:49 par Invité

» Le conte du traître | Allen & Herzevan
Mer 19 Juil - 15:47 par Invité

» TOPS-SITES ÉDITION N°19
Mer 19 Juil - 13:10 par Invité

» Au fil du temps
Mar 18 Juil - 13:17 par Invité

» Concours de dessin
Mar 18 Juil - 11:28 par Scylla Fentkräes

» Petite Aetrayelle cherche partenaire de RP [En cours]
Lun 17 Juil - 13:54 par Invité

» TOPS-SITES ÉDITION N°18
Lun 17 Juil - 0:32 par Elih Marendir


Come with me now| Ft Vàsa

 :: Les Tréfonds :: Synkaalia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Invité

ft. Kelesha

ft. Vàsa

「 Come with me now 」






Mon regard se perd dans le sien... je n'arrive pas à m'en défaire, ce qui est... Définitivement problématique. Mon cœur ne s'était jamais attaché, il était insoumis... Comme ces étalons qui restent sauvages toute leur vie. Et je souhaitais le rester... Je le souhaitais de tout mon cœur. Loin de ces chaînes. Et pourtant... pourtant... je sentais petit à petit ces liens m’entourer, me serrer, m'étouffer... J'avais l'impression d'être la souris prise au piège par le serpent. Je sentais ses mains sur moi. Mais je n'avais, pour la première fois, nulle envie de me débarrasser de ce doux contact. Petit à petit je me rapprochais de lui, posant ma tête au creux de son cou, m'y blottissant, profitant de cette proximité. Et ce fut comme si je retrouvais une partie de moi. Comme si je me retrouvais pour la première fois entière. Mon regard dans le vague, je me contentais de rester tout près de lui. Puis un flash... un flash qui me force à m'éloigner. Des images qui se gravent dans ma tête, dans mes rétines... Je regarde ma main avec peur. Qu'était-ce ? J'aurais sans doute jamais la réponse. Ma main... Puis sentis un contact beaucoup plus chaud sur mes joues, les mains de l'homme étaient un peu calleuses, et surtout beaucoup plus grandes que les miennes, sentant ce contact, mon regard se plongea dans le sien, me laissant totalement absorber par ses iris. C'était comme si je tombais dans le vide. Comme si je sombrais, je chutais, pour ne jamais m'en remettre. Comme si je ne parvenais à rien... mon cœur battait la chamade, je manquais d'air... Du moins était-ce l'impression que j'avais. Et pourtant... pourtant cette panique ne me submergeais pas. Non... je restais pour une fois maîtresse de moi même, comme si... Comme si à cet instant précis rien ne pouvait m'arriver. Je parvins sans mal à garder mon calme. Je le sentais au fond de moi. Ce qui était en train de se jouer était capital pour ma vie... C'était capital pour la suite de mon existence. C'était... une nouvelle valse en compagnie du destin. Je sentis quelque chose me transpercer le dos, si cette nana avait des rayons magique qui lui sortaient des yeux, j'étais morte. Je fis comme de rien n'était. Prenant sur moi pour ne pas sortir de mes gonds et laisser la colère me submerger. Me retournant pour lancer un regard tout aussi noir à la jeune femme, si elle pensait que je m'éclatais là... j'avais autre chose à fiche... j'écoutais la femme qui parlait. Vàsa, l'homme en face de moi, la coupa, souhaitant savoir la suite. Et je devais avouer que oui... moi aussi je voulais avoir la suite. J'appris donc qu'aucune magie humaine ne nous avait liés. Mais... Qu'était-ce ? C'était comme si une force extérieure avait saisit nos fils de destiné, et les avaient collés ensemble. C'était tellement étrange, ça me donnais le vertige. Elle voulait nous faire une démonstration, c'est alors que l'inconnu disparût, et que je me retrouvais dans un « Huff » bruyant sur le canapé, vite rejointe par Luci'... Mais le plus compliqué... Ce fut l'angoisse qui me submergea, la sensation de manque... la sensation d'urgence. Je regardais partout autour de moi... sans trop comprendre d'où venait mon angoisse, sans trop savoir où chercher ni quoi chercher. Puis l'homme disparut, puis réapparut, avant de disparaître à nouveau, encore et encore, et à chaque fois, cette même sensation d'être incomplète, d'être en danger... D'être seule à en mourir. Je regardais la femme, et nos regards se croisèrent. Le fin s'était définitivement attaché à moi. Et j'avais à présent une jolie chaîne autour du cou.

« Oui... oui je la sens jusque dans mes tripes... C'est désagréable, j'ai... j'ai peur. Faites... Faites le revenir s'il vous plait... »

C'est ce qu'elle fit, et je me retrouvais en face à face avec cet inconnu troublant, le regard plongé dans le sien une nouvelle fois, alors que la peine s'affiche sur son regard aux traits poupins, finissant par pousser un grand soupir, retournant se river à lui une fois qu'il est de retour. Je me sentais prisonnière, ce que j'avais fui depuis deux ans m'avais rattrapée. Une moue légèrement contrariée se fichait sur mon regard.

« Il semblerait... Que nos destins soient liés, et qu'il me soit impossible de reprendre la route dans l'immédiat... Comment faire ? Je... je suis perdue.

Invité
Lun 12 Juin - 19:21
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité


Alors que Vàsa réapparaissait une énergie brulante et électrique se déversa dans la pièce. Son expression était enragée. L’énergie reflua alors qu’il observait Kelesha. Il ferma les yeux un court instants afin de retrouver pleinement conscience. Redevenant cet être à l’énergie contenue. Aerin frissonna. Son compagnon était rarement comme ça. Elle ne comprenait plus rien. Comment c’était possible en quelques heures à peine tout avait basculé. Le monde semblait se déchirer pour donner forme à quelque chose d’encore naissant. Alors que Miranda l’avait fait changer de plan, Vàsa avait pris la mesure du lien qui l’enchainait. Cette femme exotique aux reflets violets se positionnait au centre de son monde, ce n’était pas logique et ça paraissait si éphémère. Seulement c’était comme ça. L’évidence de ce qu’il serait prêt à faire pour elle avait de quoi être effrayante. Il ne connaissait pas plus que ça mais en son cœur se dessinait une vérité absolue. Il lui donnerait tout. Lui offrirait le monde si elle le quémandait. Kelesha. Faisant rouler ce nom au creux de son esprit il essayait dans saisir toutes les nuances. Prisonnier du regard de l’un comme de l’autre, Vàsa avait oublié Miranda et son traitement de choc. Au creux de ses prunelles émeraudes il faisait apparaitre la vérité. Elle était perdue ? Alors il serait l’ancre qui la tient au monde. Il serait le roc sur lequel elle pourrait s’appuyer en tout temps et en toutes circonstances. Il la protégerait, il lui donnera tout ce qui sera nécessaire à son vouloir. Qui qu’elle soit c’était irrémédiable et ainsi. Ce qui alarmait le plus l’Ashryne était le naturel des choses qui donnait lieu à ce lien. Tout c’était fait si rapidement, si…C’était sidérant. Et que ce soit au cœur de son être et de par son corps il savait que ça serait comme ça et de pire en pire. Vàsa n’était pas du genre à succomber et le voilà en train de se consumer pour quelqu’un qu’il ne connaissait pas du tout. Pour une femme qui avait débouler dans sa vie comme une tempête mettant tout sens dessus dessous. Ce n’était pas de l’amour ni de la passion. C’était une obsession. Une obsession puissante. Ou qu’il y aille elle irait avec lui. Il était inenvisageable de laisser partir ne serais que pour une seconde. Au creux de ce regard émeraude qu’elle contemplait elle voyait une ferme résolution. Une résolution absolue. Elle n’était plus seule et ne le serais plus jamais. L’avenir était incertain et il ignorait tout de cette femme. Peu importait.
 
Miranda c’était écartée doucement. Aerin avait le regard qui faisait la navette entre Kelesha et Vàsa incapable d’envisager cette histoire folle. « Tu vas t’installer avec moi. » Le cœur d’Aerin manqua un battement et elle écarquilla les yeux. Miranda souriait tranquillement. Aerin voulut parler et Vàsa lui coupa l’herbe sur le pied. « Ce n’est pas sujet à discussion. » Se tournant enfin vers Miranda qui eut la bienséance de faire une moue gênée Vàsa afficha une sombre résolution. Si elle reproduisait le même tour ça allait barder. Ne pouvant plus tenir, il s’approcha de Kelesha et lui saisit la main. Tendant sa main libre à Aerin qui paraissait complétement hagarde il la jugea du regard. Finissant par prendre sa main il se prépara et les transféra.
 
Peu importe ce qu’il en sera. C’était ainsi. Gravé dans la pierre, martelé sur l’enclume. Lui Vàsa Nibelun était liée à une créature exotique aux reflets violacés et qui portait le joli nom de Kelesha…Et le reste n’avait plus grande importance…

Invité
Mar 13 Juin - 22:23
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Les Tréfonds :: Synkaalia-
Sauter vers: