[Quête solo / Métier] Une montée bien périlleuse et quelque chose en plus...

 :: Le Continent Diapré :: Le Mont des Souvenirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Astre - Cometa - III
Parchemins : 917
Quête en question:
 

Une montée bien périlleuse et quelque chose en plus...
Le tournoi c’était très bien passée, elle avait gagné son combat – haut la main -, mais elle avait reconnu envers son ennemi le talent donc il avait fait preuve et il avait su gagner son respect. La rencontre avec les clans Nibelun et Sigurd s’était très bien passée. Celaena y avait même fait une rencontre des plus agréablement troublantes. Elle avait encore des difficultés à bien comprendre sa passée qui devenait de plus en plus trouble, mais avec la venue de son Nova Elih, elle prenait jour le jour. Elle était peut-être moi sujet à courir les dangers, mais l’obsession qui tournait autour de sa mémoire c’était quelque peur amoindrie et elle m’était moins les siens et elle-même en danger. Il était vrai que les évènements de la sylve aux murmures n’étaient pas quelque chose qu’elle voulait recommencer immédiatement. La séquestration, la torture ainsi qu’être un objet de sacrifice ne faisait pas partir de ses activités favorites et si elle voulait continuer à vivre, il fallait qu’elle passe à autre chose et de toute façon, elle commençait à réaliser que quoi qu’elle fasse, le destin semblait lui parsemer des fragments de mémoires un peu partout.

C’était surement l’une des raisons principales qui avait poussé Celaena à vouloir gravir le mont des Souvenirs. Aussi ironique que ce soi, l’astre se sentait doucement interpeller vers les hauteurs. C’était comme si le chant des étoiles lui semblait plus envoûtant. La première nuit qu’elle avait passée sur le mont, elle avait eu l’impression que les étoiles lui avaient semblé plus lumineuses et scintillantes dans le firmament de la voûte céleste. Cependant, elle n’avait pas eu la chance de bien pouvoir profiter de leur vue et de leur chant. Il était vrai qu’elle avait été assez occupée dernièrement, mais les lourds nuages qui cachaient partiellement la voûte céleste semblaient – étrangement – camoufler le chant des étoiles. Cette particularité l’avait assez intriguée pour qu’elle se penche sur l’histoire du mont des Souvenirs. Il y avait plusieurs rumeurs à son égard, mais celle qui revenait le plus souvent, était une rumeur à propos de celui ou celle qui réussissait à braver les dangers de la montagne en l’escaladant jusqu'à la cime, avait le droit de revivre un souvenir.

Ce caractère avait particulière attiré l’Astre qui en était venue à croire que le lieu, surement un sanctuaire était peut-être lié aux Astres. C’était peut-être même un lieu de puissance ou était retenu un objet, peut-être une divinité voire même les étoiles qui agissaient ainsi. Il pouvait y avoir plusieurs facteurs qui rentraient en cause. Cependant, elle se souvenait d’avoir lit un extrait dans son vieux journal sur une montagne qui s’élevait jusqu’au point de toucher les étoiles, était-ce une étrange référence au Mont des Souvenirs ? Il se pouvait fort bien comme il se pouvait qu’elle se trompe complètement. Pourtant, elle était bien décidée à si rendre et heureusement, toutes les choses avaient concordé avec une ‘’réunion’’ ou quelque chose du genre qu’Elih avait avec le représentant du clan Nibelun et un groupe téméraires d’aventuriers qui étaient bien encouragés à gravir la montagne.

Toutefois, Celaena n’était pas dupe, elle savait que la traversée ne serait pas facile, il y avait plusieurs dangers qui risquaient de les frapper de pleins fouets. En plus d’être reconnue pour sa merveilleuse récompense, le mont des Souvenirs était également reconnu pour les dangers qui l’habitaient. L’environnement était déjà des plus hostiles, tempête de neige, blizzard, vent froid et féroce, la neige qui pouvait très bien cacher plusieurs trous ou même piège. Parce Qu'en plus de l’environnement défavorable, ils auraient également à gérer la possibilité d’ennemis. Il ne semblait pas avoir grand-chose qui peuplait la poudreuse, telle que les gardiens, ou même les rares ermites qui y vivaient. Rien n’était à laisser au hasard. Après avoir salut Elih et Taralis une dernière fois, elle avait pris la peine de passer en ville pour mieux s’équiper pour les températures hivernales qu’elle allait subir. Très rapidement, elle trouvait tout ce donc elle avait besoin, des vêtements plus adaptés aux froides températures ainsi que du matériel supplémentaire qui l’aiderait dans l’ascension de la montagne. Sa bourse venait d’en prendre un coup, mais elle trouvait que c’était des achats nécessaires à sa survie.

Ensuite, elle traversait la petite ville à l’extérieur qui menait vers les pieds de la montagne ou l’équipe avec laquelle elle faisait équipe l’attendait. Elle était étrangement chaleureusement accueillie par le groupe qui était presque seulement constitué d’hommes à la carrure impressionnante. L’homme qui sortait énormément du lot, était le chef de l’expédition, un homme qui - malgré la stature et carrure déjà bien impressionnante des autres hommes – les faisait pâlir de jalousie. L’homme – il fallait souligner qu’il était d’un âge déjà avancé et qui pourtant il se tenait très droit et dégageait une vitalité qui contrastait avec son apparence – devait bien mesurer sept à huit pieds facilement, l’Astre ne voulait pas croire qu’il était un simple Esdere, c’était un Ashryn géant. L’homme portait une chevelure aussi blanche que la neige coupée courte, jeter vers l’arrière, une barbe et une moustache bien fournie – signe de son âge avancé -, un regard brillant d’une force de caractère et une aura débordante de confiance, n’était nullement affectée par la vilaine cicatrice qui traversait l’un de ses yeux. Étrangement, l’Astre s’était senti attirer par l’homme comme avec un aiment, non pas d’un désir sexuel, mais comme un besoin d’aider et d’être proche. C’était ainsi qu’il avait facilement pu avoir son aide.

‘’ Ah, voilà notre guide ! J’espère que vous avez bien dormi, parce qu’il ne manquait plus que vous. ‘’ S’exclamait trop joyeusement le chef de l’expédition. ‘’ Glory, je vous ai déjà dit que j’étais encore débutant dans l’art de lire les étoiles, ne vous attendez pas à ce que tout soit parfait… ‘’ Grommelait l’Astre. ‘’ C’est déjà beaucoup plus que ce que nous avons, je vois que tu t’es mieux équipée pour le voyage . Ah, tu te souviens de ma fille Aylina ? ‘’ Il y avait seulement une autre femme avec eux – et Celaena doutait qu’elle soit réellement la fille de Glory -, une petite demoiselle qui était soit timide, soit très désintéressée de la situation et qui regardait le haut de la montagne. Son apparence était particulière dans le groupe, svelte et athlétique, elle avait une longue chevelure brun foncé en dreadlocks bien serrées aux deux côtés rasés, ainsi qu’une peau mate. Des petites oreilles pointues étaient visibles, mais Celaena n’était pas prête à parier que la femme était une Lië'ja. Elle avait des traits et une aura animale, voir un peu sauvage ce qui la faisait penchée du côté de la race des Nanthun. La femme tournait un regard perçant sur elle, plongeant son regard ambré ou vibrait une sauvagerie enivrante dans le sien et lui offrait un hochement de tête respectueux avant de ramener son attention vers le haut. ‘’ Ne fait pas attention à sa timidité, c’est une bonne gamine. ‘’ Déclarait l’homme en question.

Encore une fois, l’Astre doutait qu’Aylina soit une simple ‘’gamine " aux traits mature et a l’expérience qu’elle dégageait. ‘’ Bon, nous sommes prêts à partir, Aylina va nous ouvrir le chemin, vu que c’est une très bonne navigatrice dans la nature, mais une fois la nuit tombée, tu nous guideras et vous interchangerez ainsi. ‘’ ‘’ Vous savez qu’il va falloir dormir et que le ciel ne sera peut-être pas toujours dégagée. '' ‘’ Bien sûr, nous dormirons ces nuits-là. ‘’ Déclarait-il tout bonnement comme si elle avait posé une question stupide. Celaena remarquait le sourire en coin moqueur d’Aylina et comprenait que malgré la bonne volonté et la confiance débordante, l’homme était une entité têtue qui ne changerait pas d’avis, alors elle abandonnait l’idée de débattre le sujet. ‘’ Aylina ? Nous partons quand vous voulez. ‘’ Déclarait simplement Celaena un peu exaspérée de la situation. ‘’ Il était temps, suivez guide et ne vous perdez pas en chemin. ‘’ Déclarait la voix ronronnant de la Nanthun qui avait envie de bouger.

La première journée de voyage se passait très bien, guider par la femme qui semblait avoir une intuition poussée de la nature environnante, Celaena doutait qu’elle ait dû parcourir une partie de l’endroit avant en expédition finale. Il était vrai, qu’il n’était pas très difficile de suivre les énormes poutres construites en pierre ou brûlait une torche éternelle, c’était une manière assez facile de guide sur un chemin invisible, mais assez utile vu que les flammes vives brillaient éternellement la nuit et étrangement ces constructions semblaient tenir à l’écart les créatures de la montagne. Cependant, malgré le chemin partiellement tracé, la jeune femme à la peau mate, savait reconnaître des terrains glissants, des grevasses cachées par une neige molle et poudreuse, ou même quand savoir détourner un peu du chemin pour faciliter la montée. Après une longue journée passée à marcher dans la neige, ils s’arrêtaient enfin pour prendre un peu de repos. ‘’ Nous allons faire un campement sommaire ici près de ce pilier, c’est le dernier ensuite nous serons aveugles. ‘’ Déclarait la voit d’Aylina malgré le vent qui soufflait. La femme levait le visage vers le ciel, laissant échapper un grognement animal devant le ciel couvert. ‘’ J’espère que les nuits ne seront pas toutes couvert. ‘’ Murmurait-elle faiblement, mais le vent eut l’amabilité de porter la phrase aux oreilles de l’Astre. ‘’ Pourquoi cet empressement ? ‘’ Demandait-elle doucement tout en aidant la femme avec une tente.

‘’ Parce que plus vite nous allons arriver en haut, le mieux se saura pour nous tous. ‘’ ‘’Vous semblez avoir peur de ce voyage. ‘’ ‘’ Pas spécialement, mais j’ai surtout peur pour nos hommes, je sais très bien que moi et mon père sera capable de survivre… Et vous ? ‘’ ‘’ Je ne doute aucunement de ma survie. ‘’ ‘’ Tant mieux alors ! ‘’ Terminait brusquement Aylina en pénétrant la tente pour aller placer son lit. Celaena en faisait de même, avant de suivre la Nanthun à l’extérieur pour aller près du feu qui avait été installée au centre du cercle de tentes. Pendant un instant, Celaena s’arrêtait, écoutant le chant mélodie des étoiles qui avaient réussi à filtrer au travers les épais nuages. Elle fermait les yeux un instant, appréciant le moment et une rapide vision venait la taquiner, celui d’un livre à la vieille couverture sans titre. Cependant, elle lui avait déjà donné un nom, Angelarium. Elle venait prendre place autour du feu et mangeait en silence en écoutant distraitement les autres discuter et une fois son repas terminé, elle tirait des rempli de son manteau son journal et l’ouvrait doucement, reprenant la lecture ou elle l’avait laissée.

* Tout en relisant mes notes, j’ai réalisé que certains faits, pouvaient être trompeurs ou même confus pour un auditoire extérieur. Il sauf savoir et comprendre, que ce livre n’est pas fait pour tout le monde et que seule une faible partie comprendront ce que j’ai voulu dire. Mon Angelarium n’est pas un fait établi qu’il fait prendre au pied de la lettre, il est plutôt des observations et des théories sur les êtres des étoiles. Les Émanations, les Séraphins ou même les Observateurs ne sont peut-être plus de ce monde, mais je sais que certains on survécut et qu’ils ont rejoint les étoiles dans le ciel. En fait, je suis presque sûre à parier qu’ils sont devenus les étoiles, les astres, les traditions, des croyances, voir des superstitions et même des constellations. Cependant, ce qui m’intéresse le plus dans ses observations faites au fur et à mesure du temps, ce sont les constellations, les étoiles qui ont plusieurs noms, aux nébulosités qui sont appelé astres fixes ou étoiles fixes. Ainsi donc, que nous soyons très clairs entre nous, ceci est mon « discours sur les Astres ». *



1978 mots
Codage par Libella sur Graphiorum



From chaos a star is born

I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



Dim 4 Juin - 14:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Astre - Cometa - III
Parchemins : 917
Une montée bien périlleuse et quelque chose en plus...
*« Discours sur les Astres »
Je vais reculer très loin derrière et vous glisser sur une base qui servira de base. Tout le monde sait que l’astrologie est une étude rare, mais poussée sur les relations qu’il y a entre les affaires terrestres et les phénomènes célestes – mon l’Angelarium -, plus précisément sur 3 cycles principaux et leurs applications. Le jour, le mois ainsi que l’année. À partir de ses différents cycles, diverses techniques ont été utilisées, mais restons simple encore une fois.

Nous avons les luminaires, tels que le soleil et la lune – respectivement la sphère qui nous offre la lumière du jour et la sphère qui est de nuit -, les comètes – des pierres qui tombent du ciel parfois, il laisse une magnifique queue rouge derrière leur passage -, l’arrière-plan des étoiles et ou des constellations. Il faut savoir que quelle que soit notre position sur la terre, les Astres ou constellations seront différentes. Elles sont dans un endroit fixe et elles ne bougent pas. Cependant, rien ne nous empêche de naviguer dans l’océan ou même sur la terre ferme avec les étoiles, il faut simplement apprendre à retenir leur emplacement. J’apprécie plus particulièrement la technique du ciel local, - l’horizon, au zénith, et au nadir – qui signifie le point le plus bas – dont le découpage est utilisé de diverses manières, mais ceci sort de la simple base que je veux vous offrir.

Je sais que ça fait beaucoup, mais ne vous découragez pas, une fois qu’on comprend l’astrologie, vous pourrez déplacer facilement, à cause des étoiles ne mentes jamais. Les cycles de ces corps célestes et de certains axes – comme les éclipses, les équinoxes et les solstices – sont présents pour offrir un certain équilibre comme les cycles régulateurs de la vie sur terre, cycle du soleil et de la lune. Dans la pratique Astrologique, vous reconnaîtrez plusieurs termes qui reviendront souvent, tel que les étoiles - qui sont en mets terme les observateurs -, les comètes – qui sont les Séraphins dont je parlais plus tôt et les luminaires – qui sont les émanations -.

Pour certains, ceci n’aura aucun sens, mais pour d'autres, les morceaux du puzzle prendraient place tous seuls. Cependant, quand vous comprendrez enfin le sens de tout ceci et que vous lèverez vous nouvel oeil vers le ciel de la nuit, vous ne pourrez plus jamais le voir comme avant, parce que derrière tout ceci, il y a une seule et unique entité qui se démarque de toutes les autres et c’est celle de la Voie Lactée. Pour plusieurs d’entre nous est vue par les différentes ‘’cultures " comme une sorte d’élément fluide primordial à la vie. Elle serait la base de tout et ce qui expliquerait notre naissance. Je pourrais longtemps vous parlez de mon amour de la Voie Lactée, mais je n’ai pas le temps. Toutefois, je peux offrir une vulgaire description de ce que sait pour vous donner une idée, mais vous le reconnaîtrez facilement quand vous lèverez les yeux vers le ciel. On pourrait croire que c’est le centre de tout, un filet blanchâtre et lumineux sur la toile sombre de la nuit et de l’espace. Vous pourrez même y voir des petites couleurs plus coloré tel que le bleu, le mauve ou même du vert, elle semble aussi capricieuse que votre esprit qui l’acceptera. La Voie Lactée est le seule et véridique Unique.

Ce spectacle exclusivement nocturne est remarquablement immuable et laisseront échapper parfois des comètes aussi connues sous le nom de météorites pour les donner à ses enfants. Il ne faut pas oublier, qu’on ne peut pas la commander, ou même lui donner des ordres, elle n’a que faire de la vie à qui elle a donné naissance, selon elle, ils sont libres de faire ce qu’ils désirent… *


Celaena levait les yeux de son livre, la tête remplisse de nouveaux mots et de termes qui n’avaient presque pas de sens et pourtant, elle semblait mieux comprendre les premières pages de son journal. Au début du livre, on ressentait l’empressement, l’hésitation à partager ses informations qui lui semblait sacré. Pourtant, plus elle lisait les pages, plus l’écriture s’affirmait et devenait confiante. Elle reconnaissait la même passion qui la gouvernait en ce moment même. Pourtant, elle soupirait, laissant une fumée blanche sortir de sa bouche. Tout en levant les yeux, elle observe Glory qui discutait joyeusement avec ses hommes et ensuite Aylina qui lui rendait juste le même regard. Pendant un instant, elles se dévisagèrent, puis la Nanthun se levait pour aller dans sa tente. Plus elle lisait le journal, plus elle avait l’impression qu’à cette époque, elle n’avait pas voulue simplement parler des étoiles, mais aussi de sa propre race, comme si ce livre était également pour un auditoire d’Astre.

Pensive, elle serrait le livre dans la pochette intérieure de son manteau de fourrure et s’enroulait un peu plus dans sa toute nouvelle cape de laine avec un col de fourrure. Le vent commençait brusquement à ce lever, emportant son lot de poudreuse sur son passage. Elle levait la tête vers le haut et elle ne ressentait pas d’une vague de désespoir devant l’absence d’étoile. Elle réalisait, qu’elle était épuisée mentalement, qu’elle ressentait le besoin des voire avant d’aller dormir et surtout depuis qu’elle avait lu ce journal. Elle avait la sincère impression que ce livre créait une dépendance aux étoiles. Elle retient le rire qui voulait franchir sa gorge et se levait, il était temps de dormir un peu. ‘’ Bon aller, tout monde va dormir, je prends le premier tour de garde. ‘’ Déclarait la voix grave de Glory.

Tout en pénétrant dans sa tente, elle observait son lit qui lui semblait fade et froid. L’intérieur de la tente était beaucoup moins froid qu’on aurait pu le croire, les toiles, tissus et fourrures isolaient très bien du froid. Rapidement, Celaena retirait la plus grosse partie de son équipement, elle ne pouvait quand même pas dormir tout habillée au risque d’avoir trop chaud et retarder l’expédition. Puis une fois plus à l’aise, elle vient prendre place entre les fourrures qui lui servaient de lit. Elle était agréablement surprise par leur tiédeur et il ne lui prenait pas de temps avant de s’endormir. Elle ne faisait aucun rêve cette nuit-là, elle avait la tête vide de tout souvenir, ou même fragments de mémoires ou encore de vision qui venait habituellement la taquiner. Toutefois, son esprit, son subconscient n’était pas complètement vide, il était rempli d’étoiles scintillantes. Des milliers de milliards de petits points blanchâtre qui flottait sur une grande ligne et d’une certaine manière, Celaena savait que c’était la Voie Lactée, l’Unique. Dans ses rêves, elle eut l’impression que les étoiles chantaient une mélodie, elle n’en était pas complètement sûre au vu que les sons semblaient brouiller et ils n’arrivaient que par fragments incomplets. Cependant, cette avalanche de sons et d’étoiles était bien assez pour la réveiller.

Quand elle ouvrait grand les yeux, Aylina était presque penchée sur elle, une lueur d’inquiétude dans le regard. ‘’ Tu vas bien ? ‘’ Murmurait la voix de la Nanthun. ‘’ Tu gémissais beaucoup, tu as même parlé d’une avalanche… ‘’ Continuait-elle en scrutant le regard de l’Astre. Ce qu’ignorait Celaena, était que son regard actuel était complètement noir, un fond de Voie Lactée qui fixait la femme devant elle. ‘’ Comment est le ciel ? ‘’ Demandait l’Astre en ignorant la question. ‘’ Dégagée… ‘’ Murmurait faiblement Aylina. ‘’ Parfait, nous allons pouvoir reprendre la route. ‘’ Déclarait simplement Celaena en se levant. Son regard redevenait normal, comme si tout ceci n’était pas arrivé et quand elle reposait son regard sur la Nanthun, cette dernière la dévisageait toujours. ‘’ Tout va bien ? J’ai quelque chose sur le visage peut-être ? ‘’ Demandait-elle en passant une main sur son visage. ‘’ Non, absolument rien, Glory nous attend à l’extérieur avec le restant de l’équipe. ‘’ Déclarait cette dernière en sortant de la tente.

En moins de deux, Celaena s’habillait et allait rejoindre le groupe à l’extérieur. Le climat c’était considérablement apaisé, la froideur de la température restait toujours présente, mais au moins, le vent c’était arrêter. Cependant, elle remarquait que beaucoup avaient les yeux rivés au ciel, observant la voûte céleste en murmurant entre eux. Curieuse de savoir ce qui se passait, elle levait les yeux à son tour pour avoir l’impression d’être absorbée à son tour par le spectacle. Le ciel était complètement dégagé et malgré la torche éternelle qui brûlait en haute, la lumière ne semblait pas affecter les ténèbres et la clarté des lieux. Cependant, l’Astre était davantage intéressé par les étoiles qui brillaient de mille feux, ainsi que l’Unique. Elle avait eue raison de dire dans son livre que c’était une vulgaire description, parce qu’en l’observant en ce moment, même si la description avait été juste, la sensation était bien différente. Avant maintenant, elle n’avait jamais vu autant d’étoiles au même endroit et il n’y avait pas que ceci, elle avait l’impression que même elle, la Voie Lactée l’observait, maintenant qu’elle connaissait son existence.

Sans même qu’elle ne le réalise pas, son regard changeait encore. C’était comme si le restant de l’entité qui l’habitait désirait également voir l’Unique. Une larme coulait le long de la joue de la blonde et elle ignorait si c’était une larme de joie ou de tristesse. Cependant, une chose était sûre, jamais plus elle ne se sentirait seule face aux étoiles, parce que jamais plus elle ne pourrait croire qu’elle l’était. ‘’ Allez les enfants, on repart pendant que le climat est de notre côté ! Celaena, à toi nous guider un peu, Aylina va rester proche pour continuer à surveiller le terrain. ‘’ Résonnait la voix de Glory dans l’air. Étrangement, les paroles la sortaient de sa contemplation et elle ramenait son attention – avec un regard normal - sur l’agitation du campement. Elle réalisait que toutes les tentes avaient déjà été défaites. Combien de temps était-elle restée dans cette observation ? Elle secouait la tête un peu, hochant la tête à Glory pour lui montrée qu’elle avait compris. Elle attrapait son sac et ce m’était enfin en route, avec l’équipe sur les talons.




1703 Mots
Codage par Libella sur Graphiorum



From chaos a star is born

I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



Lun 5 Juin - 11:34
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Astre - Cometa - III
Parchemins : 917
Une montée bien périlleuse et quelque chose en plus...
Étrangement, la montée était – pour le moment - plutôt facile. Le climat qui c’était considérablement apaisé aidait beaucoup à la progression. Cependant, plusieurs heures plus tard quand le soleil commençait à pointer le bout de nez, un évènement venait perturber l’équipe. Le vent n’était toujours pas revenu, la température c’était certes refroidi, mais avec leurs habits adaptés à la situation était encore très bien confortable. Les rayons du soleil commençaient à percer le ciel, chassant les ténèbres, la Lune disparaissait lentement dans le ciel pendant que le soleil, lui reprenait la place qui lui était due. Ils étaient tous installés près d’une montagne, s’empressant sécuritairement à installer les harnais autour de leur corps, s’assurant que les pouliots, ainsi que leurs piolets qui les aideraient dans la montée étaient tous très bien installé. Aylina passait derrière chaque personne, s’assurant que leur matériel était bien installé et reprenait ceux qui ne l’avaient pas bien mis. Après avoir repris deux hommes sur cinq et son père, elle s’arrêtait au niveau de Celaena. ‘’ Tu n’as pas trop de difficulté ? ‘’ L’Astre levait la tête sur elle, secouant légèrement sa tête plus blanchâtre que blonde. ‘’ Je crois que je m’en sors bien, j’ai une bonne mémoire et celui à qui j’ai acheté le matériel ma montrer comment l’installer. ‘’ '' D’accord, mais par simple sécurité j’aimerais y jeter un œil… ‘’ Celaena observait pendant un instant la femme, essayant de comprendre ses motivations avant hocher la tête. ‘’ Si tu veux… ‘’ Il y avait quelque chose chez cette femme et Glory qui n’était pas normal.

Non pas qu’elle les croyait apte à faire le mal autour d’eux, ils ne semblaient pas de ce genre, mais ils semblaient, différents des hommes et des femmes qu’elle avait déjà croisées. Ils dégageaient tous les deux une aura de gloire et de combat, comme s’ils étaient faits pour réussir tout ce qu’ils entreprenaient. ‘’ Vous ne m’avez pas dit pourquoi vous vouliez monter la montagne… Je ne crois pas que ce soit pour revivre un ‘’souvenir’’. ‘’ Demandait Celaena qui observe les faits et gestes de sa compagne. Elle ressent l’hésitation chez sa compagne qui jette un coup d’œil en direction de Glory. Ce dernier, loin de se douter que sa fille l’observe, discutait joyeusement avec ces hommes. Avec le peu de temps que la blonde avait passé avec lui, si elle avait bien découvert quelque chose chez cet homme, c’était qu’il n’avait aucune perception, il avait bien des qualités, mais pas celui-ci. En revanche, Aylina avait une ouïe des plus exceptionnelles. ‘’ Nous venons chercher un ami qui a eu la stupide idée de monter la montagne… ‘’ Soufflait Aylina avec de l’exaspération en serrant juste un peu plus le harnais. ‘’ Tout est parfait, beau travail. ‘’ Terminait-elle en s’éloignant vers les autres. ‘’ On peut y aller Glory. ‘’ Dit Aylina en élevant la voix. La Nanthune aux traits de loup venait s’installer tout près de Celaena pendant que Glory se faisait entourer par ses hommes.

Dans un synchronisme presque parfait, ils levèrent leurs pioches et venaient la planter dans la pierre glacée de la montagne. Le coup résonnait sur de kilomètres, faisant sursauter des oiseaux qui prenaient immédiatement leurs envols. Lentement, mais surement ils commencèrent à gravir le pan de falaise. Chacun de leurs coups résonnait dans le silence de mort qui régnait en maître. À peine avaient-ils franchit la moitié de leur ascension qu’un brusque craquement résonnait dans l’air froid de la montagne. Le silence devient lourd, pendant que tous s’étaient figés et qu’ils écoutaient - le cœur battant à tout rompre – le lourd silence qui c’était abattu sur eux. On pouvait pratiquement entendre les respirations rapides de certains et entendre le hochet de surprise de Celaena quand enfin, le glissement de neige se faisait entendre au loin. ‘’ Dépêché vous est monté ! ‘’ Déclarait brusquement Aylina qui reprenait l’ascension de la falaise. Il était vrai, le mal avait déjà été fait et il ne leur restait plus qu’à faire le maximum pour arriver en haut avant que la neige ne vienne frapper la paroi. C’était maintenant une course contre la montre, mais malheureusement, ils savaient que certains n’y arriveraient peut-être pas. Celaena faisait de son mieux pour monter la paroi, elle était loin d’être une experte en matière, mais l’adrénaline semblait beaucoup aider à la rapidité de ses mouvements qui restait étrangement précise.

Une nouvelle fois elle se surprenait, ses étranges sensations qui revenaient à la charge. Elle avait fini par réalisée qu’il était un peu inutile de courir ses souvenirs, elle semblait incapable de se rappeler de quoi que ce soit. Même chez la magicienne des rêves, quand elle c’était réveillée, elle n’avait vu que le visage effrayé de la pauvre femme, comme si elle avait vu quelque chose dans l’esprit de la blonde sans que cette dernière ne s’en rappelle. Elle commençait à croire qu’elle faisait un blocage mental. D’un coup sec, elle plante la pioche et se soulevait vers le haut. ‘’ Glory, on ne va pas y arriver si on continue comme ça… ‘’ S’exclamait la voix d’Aylina fortement pour essayer de passer par-dessus le son de l’avalanche qui approchait. ‘’ Rapprochez-vous, faite une file indienne que je puisse nous protéger… ‘’ Déclarait brusquement la voix de Celaena… ‘’ Mais comment ? ‘’ S’exclamait surprise la Nanthune. ‘’ Pas le temps de poser des questions, regroupez-vous comme elle la demander ! ‘’ S’exclamait Glory. Son action serait juste, mais dans la situation où ils se trouvaient, la finesse pouvait bien attendre. En quelques mouvements, Celaena changeait de position, prenant la tête de file et levait la tête vers la poudre blanche qui dévalait à une vitesse folle les kilomètres jusqu’à eux.

L’Astre se préparait mentalement à l’impact qu’il y allait avoir. Elle jetait un coup d’œil vers le bas, observant l’équipe qui devenait nerveuse à son tour. Elle ramenait son attention vers le haut, la vision de l’avalanche était des plus particulières, malgré l’apparence de poudreuse, tout ce qu’elle voyait c’était un monstre qui avalait tout sur son passage. En fait, leur position était surement l'un des meilleurs, ainsi, accrochée dans le vide, ils avaient une plus grande chance de survie que s’ils avaient été sur la terre ferme. Néanmoins, l’Astre doutait quelque peu de ses capacités… ‘’ C’est quand tu veux Celaena ! ‘' Criait Aylina. ‘’ non, pas encore… ‘’ Grommelait la blonde en s’installant du mieux qu’elle le pouvait contre la paroi. Elle cherchait des appuis solides qui lui permettraient de bien tenir en place une fois l’avalanche sur eux. Lentement, du métal argenté commençait à jaillir de ses mains, glissant sur la paroi telle de l’eau, mais dans le sens inverse de la gravité. Plusieurs observaient surprendre et incertains ce qui se passait et au moment de l’impact, Celaena contractait ses muscles en laissant échapper un cri. L’acier se durcit brusquement, offrant une corniche en pente qui permettait à la neige de glisse au-dessus. Le son était complètement assourdissant et rapidement, ils étaient encerclés par les ténèbres et la neige. Il n’y avait que les grognements d’effort de Celaena qui semblait fuiter parfois, puis enfin, après de longues minutes d’attente, la lumière revenait aussi brusquement qu’elle avait disparu.

Dès que la pression s’amoindrit sur la protection de métal, Celaena poussait un soupiré et relâchait la maitrise. La corniche artificielle passait par-dessus sa tête et tombait ensuite dans le vide allant percuter la paroi de pierre avant de disparaitre sous les couches de neige. Celaena soupirait et brusquement la force lui manquait. Elle se sentait basculée vers l’arrière, manquant de justesse la corde sur laquelle elle c’était depuis le début retenu. C’était Aylina qui la rattrapait de justesse par la botte, le mouvement avait été tellement soudain qu’elle avait été lessivé par sa maitrise. ‘’ Celaena ! Toujours consciente ? ‘’ Les yeux clos, la respiration sifflante, Celaena essayant tant bien que mal de retrouver le contrôle de son corps qui lui semblait si faible. Elle avait même de la difficulté à parler tellement elle se sentait vide. Elle réussissait tout de même à hocher la tête et Glory le faisait savoir à Aylina. ‘’ Elle va bien, mais je crois qu'elle est l'épuise, supporter, même partiellement, une avalanche ce n’est pas donner à tout le monde. J’arrive Aylina. ‘’ Déclarait l’homme en recommençant sa monter. Quelques minutes plus tard, il arrivait au côté de sa fille et relevait Celaena qui s’accrochait mollement à lui. ‘’ Tout va bien, je vais t’aider à monter jusqu’en haut et nous allons prendre une pause. ‘’ Déclarait la voix grave de l’homme. Une nouvelle fois, elle hochait la tête, s’appuyant plus contre l’homme sans avoir la force de refuser.

Moins d’une dizaine de minutes plus tard, ils arrivaient tous en haut et le plancher ferme était une bénédiction. Celaena où toute la misère du monde à se tenir sur ses deux pattes, mais après le petit tour d’épaule que lui avait offert Glory, elle préférait la mollesse de ses jambes. C’est en observant le groupe qui montait le campement quand elle le réalisait l'absence. ‘’ Hey, il manque quelqu’un, il est le grand roux frisé ? ‘’ Tous s’arrêtèrent un instant, s’observèrent les uns les autres en cherchant l’homme en question…




1544 Mots
Codage par Libella sur Graphiorum



From chaos a star is born

I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



Mar 13 Juin - 0:14
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Astre - Cometa - III
Parchemins : 917
Une montée bien périlleuse et quelque chose en plus...
Aylina était la première à s’approcher du bord et à observer vers le bas. Une grande bourrasque de vent remontait au même moment, faisant survoler sa tignasse de dreads. Visiblement, elle essayait de scruter la neige qui se trouvait en bas pour trouver un signe quelconque de la part du disparu. Cependant, avec l’avalanche qui venait de tomber, une bonne couche de neige fraiche avait recouvert le sol. ‘’ Qui était attaché avec lui ? ‘’ Demandait finalement la Nanthune en se tournant vers le groupe. Les hommes s’observèrent confus un instant avant que Glory ne s’exprime. ‘’ Nous étions tous attachés l’un à l’autre, qui était en avant-dernière position ? ‘’ Finalement, un blond d’ossature normale levait la main, en se détachant de son groupe. ‘’ C’était moi qui étais à la… Mais j’avoue que je n’ai rien remarqué de différent… ‘’ Aylina s’approchait rapidement de lui, attrapant la corde qu’il avait encore autour de la taille, celle qui retenait le roux. La corde avait été étrangement sectionnée, non pas par une lame, mais plutôt comme si elle avait brusquement été congelé à un endroit et qu’elle avait fini par brisée à cause du surplus de poids. La Nanthune fronçait les yeux, jetant un coup d’œil à Glory en osant les épaules.

‘’ C’est… Particulier…’’ Murmurait l’homme incertain des évènements actuels. ‘’ Reposons-nous jusqu’à la nuit et continuons ensuite, Celaena pourra reprendre la lecture du ciel… ‘’ Déclarait Aylina. ‘’ Tu sais, que trouver son chemin dans les étoiles ne nous aidera pas à survivre ou même à nous guider vers le top de la montagne. ‘’ Commentait Celaena. Aylina l’observait, la scrutant avec une expression insaisissable avant de répliquer. ‘’ Nous avons trouvé un journal, et dans ce journal qui parle de ce que du mont des Souvenirs, il est écrit que seul quelqu’un qui sait lire les étoiles peut nous guider jusqu’au top de la montagne… Et comme tu es Astrologue… ‘’ Celaena tiquait quelque peu, un journal et les liait au mont et aux étoiles. Ce ne pouvait pas être une simple coïncidence… Elle prend une grande respiration, sentant l’air froid de l’extérieur lui brûler la gorge et les poumons avant de parler à nouveau. ‘’ C’est possible de voir ce journal. ‘’ Aylina osait les épaules, avant de s’approcher de leur tente. Elle disparaissait à l’intérieur un instant avant d’en ressortir avec un vieux journal.

La ressemblance entre celui-ci et le sien la frappait immédiatement. Ensuite vient la sensation de familiarité qui se confirmait quand elle tendait la main pour prendre le journal en question. Même si elle portait des gants, elle eut l’impression de sentir la sensation du cuir, l’écriture fine et serre. Elle savait avant même de l’ouvrir que c’était l’un de ses journaux, ainsi donc, elle en aurait fait plusieurs… Les avait-elle éparpillés un peu partout comme un chemin de pierres colorées sur une route ? Allait-elle avoir la chance de tous les retrouver ? Étrangement, elle doutait que cette réponse soit positive, mais en même temps, elle espérait que oui. Ces journaux étaient l’une des rares pistes qu’elle avait sur elle-même et pourtant, quand elle ouvrit délicatement la protection de cuir, elle était frappé par l’âge défraichi du papier. Même s’il n’y avait aucune date d’inscrit, Celaena sentait que ce livre était beaucoup plus vieux que celui qu’elle avait en sa possession. Une nouvelle fois, des questions qui n’auraient jamais de réponses venaient la taquiner, mais elle les chassait mentalement avant de se plonger dans la lecture du livre.

Le journal parlait surtout de diverses rumeurs, contes, histoires et encore des fables à propos du Mont des souvenirs. Elle les survolait rapidement, lisant en diagonale pour trouver celle qui l’intéressait réellement et au détour de la dixième page écrite, elle trouvait celle qu’elle voulait. ‘’ Souvenir oublié ’’. Le titre de la fable, la surprenait quelque peu. Elle n’avait pas réellement eu d’idée bien précise, mais pas à un titre de ce genre. Silencieuse, elle lisait le texte qui ne faisait que deux pages. On semblait avoir beaucoup coupé sur l'histoire originale pour glissée que les passages intéressants.

‘’ Ceci remonte à une époque bien antérieure à la nôtre, une époque qui est maintenant longtemps oubliée par les habitants de Landzyliah. Le mont des souvenirs a longtemps été reconnu pour la particularité magique miraculeuse d’offrir un souhait quand quelqu’un réussissait à se rendre au top de la montagne de glace. Il faut savoir que la montagne est particulière en elle-même. Elle est remplie de danger qui surviendra tout au long de la montée. J’y ai vu différents phénomènes qui s'est produit, explicable et inexplicable, mais sachez que ceux qui ne seront pas jugé digne de se rendre tout en haut, périront sous le jonc de la montagne. Parce que ne je ne crois sincèrement que la montagne à sa propre volonté d’agir, que ce soit en danger naturel ou en rencontres aléatoires et dangereuses. La montagne est la seule qui décide de qui pourra monter tout le haut et recevoir la récompense divine. Cependant, au fil de mes recherches, j’ai découvert quelques petits passages sur des êtres particuliers qui étaient capables de déjouer le destin. Cependant, même si vous réussissez à déjouer le destin, il vous faudra vous armer de patience et contempler le ciel étoilé. Ne pas bouger de jour, ça ne vous servira à rien d’autre qu’à vous perdre dans le vaste étendu blanc de la montagne pour tomber sur les prédateurs qui l’habituent. Pour celui ou celle qui saura écouter les étoiles et suivre leur chemin invisible, vous aurez une chance de survie.

Le chemin des étoiles sera très facile à comprendre pour celui qui écoute le chant, appelons-le ainsi, pourra vous guider au travers la montagne et ainsi vous offrir une chance de survie. Il faut savoir que cet être est très rare et vous aurez plus de change avec quelqu’un qui sait lire l’astrologie. La personne pourra durant les nuits dégagées suivre l’étoile la plus lumineuse, celle qui chantera le plus fort. Ne vous inquiétez pas, je vois l’incertitude sur votre visage pendant que vous lisez ceci, mais rassurez-vous et aillez confiance en vous et en vos compagnons. Je sais que mes paroles vous sonnez creux et sans logique, mais sachez que l’étoile qui brille tout là-haut, elle scintille comme un diamant… ‘’


À ces derniers mots écrits, Celaena restait surprise. Cette dernière phrase, elle savait qu’elle lui était personnellement destinée, comme si c’était une faible confirmation à certaines de ses questions. Elle éclatait dans un grand rire, qui d’autre aurait très bien pu faire allusion à cette petite berceuse qu’elle-même ? Personne d’autre qu’elle-même et Aeronelle n’était au courant pour cette berceuse… Cependant tout en lisant, elle avait l’impression de se sentir sourire moqueusement, comme la personne qui avait fait ceci. C’était tout de même plaisant de se sentir aussi complice avec soi-même et en même temps déstabilisant. Elle se doutait fortement qu’elle avait dû user de son pouvoir de voir dans le futur pour s’assurer qu’elle aurait ce journal en main, mais tout ce même, au vu de la vieille du livre, elle ne pouvait même pas y mettre une date. En même temps, il avait très bien pu être très mal entretenu. Malgré le vent froid qui fouettait son visage, l’astre levait les yeux vers le ciel et ses pupilles se rétractèrent brusquement sous la magnificence du ciel dégagé rempli d’étoile. Combien de temps s'était-il écoulé depuis qu’elle avait le nez dans ce journal ? C’est avec grande difficulté qu’elle baise à nouveau les yeux, remarquant le regard sauvage d’Aylina sur elle. Pendant une longue minute, elles s’observent, se dévisageant sans gêne, s’étudiant sans amertume et pourtant, Celaena à l’impression de sentir une dévorante curiosité qui grandit au centre de la jeune Nanthune. Lentement, mais surement, elle laisse le flot des pensées l’envahit. Elle aurait très bien pu cibler qu’une seule personne, mais elle appréciait se faire faire noyer sous les pensées des autres, s’abandonner un instant aux réfléchies des autres.

Les premières raisonnées étaient superflues, simples et sans importance. Elle retrouvait les pensées habituelles de la faim, de la soif, du froid, de la crainte, la peur, l’incertitude de la réussite. Ensuite viennent les pensées plus complexes, les réfléchit plus développées comme les pensées actuelles, revoir sa famille, la réussit du voyage, le mont des souvenirs, les dangers potentiels. Elle était tout de même surprise par ceux de Glory qui croyait fortement en leur réussite, mais un certain point d’inquiétude mélanger à du mécontentement flottait tout de même. Mais l’homme dégageait une telle confiance en lui où s’en était trop lumineux et savait qu’ils allaient réussir. Aylina était plus silencieuse et calme. Plus sombre sans pour autant être ténébreux. Elle pensait aux différents pièges et dangers qu’ils pouvaient rencontrer, le climat inhabituel de l’endroit, à la protection de son groupe, mais elle semblait avoir un sentiment de découragement mélanger avec de la lassitude, comme si leur mission actuelle l’ennuyait. Elle plongeait un peu plus dans la jeune femme à la recherche de cet élément qui l’ennuyait. Elle eut l’image fugace d’un homme de haute stature, quoi que moins impressionnant physiquement que Glory, il n’en était pas moins impressionnant d’apparence. Des tatouages ou des veines noires marquaient son corps et il maniait une énorme épée. L’homme habillé simplement montrait une musculature présente et n’avait pas froid aux yeux, défiant la froideur de l’environnement comme si ce n’était rien.

Puis une pensée plus présente venait taquiner son esprit. Qu’est qu’elle est . Quelle race est-elle ? Elle a l’air d’une Esdere, mais ne l’est pas, elle fait de la magie, des artéfacts peut-être. Et cette aura qui l’enveloppe ? Quel genre de magie est-ce que c’est ? Et son regard… Ces yeux… Rempli d’étoiles… Sur ces mots, l’astre restait surpris et elle eut une brusque vision, elle n’était pas sûre si c’était le bon terme, mais elle vue exactement ce que voyait la Nanthune en ce moment même. Sur ces secondes surprises, le regard de l’astre redevenait normal et Aylina se redressait quelque peu et grâce à la pensée de la femme Celaena comprenait que son regard avait retrouvé sa forme originale. Elle feignait la fatigue en frottant son visage au travers sa main gantée. Elle refermait lentement le journal, demandant. ‘’ Je peux le garder. Je suis sûre qu’il me serait utile. ‘’ ‘’ Tu en fais ce que tu veux, il ne m’est plus qu’aucune utilité. ‘’ Répliquait Aylina en s’éloignant pour aller rassembler les autres. ‘’ On est prêt à repartir gangs de fainéants ! ‘’ Il était vrai que la blonde se sentait beaucoup mieux depuis sa lecture, le vent s’était quelque peu apaisée et le ciel avait retrouvé sa touche dégagée, c’était surement le meilleur moment pour reprendre la route…

***

‘’ Nous sommes encore sur la bonne voie. ‘’ Demandait Glory. ‘’ Oui… Si vous voulez nous pouvons faire une pause. ‘’ Déclarait l’astre à contre cœur. La moitié de la nuit s’était déjà écoulée et dans ses quelques heures, ils avaient encore perdu l’un de leurs membres… Le pauvre bigre n’avait pas fait attention et était tombé dans une grevasse caché par une couche de neige. Étrangement, c’était encore une fois le dernier de la file et Glory avait décidé de lui-même fermer la marche. Ce qui avait surpris tout le monde, c’est que plusieurs avant lui avait passé au même endroit, mais c’était à son passage que la couche de glace et de neige avait lâché et personne n’avait eu le temps de bouger, tout c’était rapidement produit et le pauvre homme avait été empalé par des piques de glace. Au moins, il n’avait pas souffert. ‘’ Non continuons, nous y sommes presque… ‘’ Déclarait Glory. Les yeux levés vers le ciel, elle suivait celle qui brillait le plus, une étoile qui lui semblait si énorme et brillante qu’elle aurait très bien pu tendre le bras et l’attraper entre ses doigts. Plus elle avançait sur cette terre glacée, plus elle avait l’impression de bien assimiler le concept de la lecture des étoiles. Elle avait l’impression qu’elle ‘’retrouvait" des connaissances qui lui étaient sien, comme si avant de devenir amnésique, elle était une astrologue. Du moins, la présence du journal lui confirmait plus ou moins, mais elle n’était jamais très sûre de ce qu’elle ressentait réellement.

Ainsi donc, ils marchèrent encore pendant trois heures avant qu’un autre évènement ne les frappes. Ils étaient encore une fois entrain d’escalader une façade rocheuse quand certaines roches se détachaient pour leur tombé dessus. Malheureusement, l’évènement arrivait tellement vite, que Celaena n’eut pas la chance de protégé tout le monde et surtout elle n’était pas sûre que de bloquer un rocher aussi gros. Deux des leurs se faisait brusquement écraser et leurs corps se faisaient trainer jusqu’en bas pendant que le cri rageur d’Aylina s’élevait dans les airs. Il n’était jamais aisé de voir sans pouvoir rien faire perdre des membres de son équipe et devant l’air panique du dernier Esdere qui les suivait, Celaena pensait le pire. ‘’ Nous sommes presque arrivés en haut… ‘’ Criait L’astre pour essayer d’attirer l’attention des survivants. Glory hochait la tête, encourageant le dernier Esdere à monter mais étrangement, les pensées de l’homme attiraient l’attention de la blonde. ‘’ Parker, ne fais pas ça ! ‘’ S’exclamait brusquement la dorée. L’homme avait l’esprit embrouillé par une étrange magie, maintenant que Celaena le sentait plus actif, elle réalisait qu’il y avait une créature magique tout proche d’eux qui affectait le faible Esdere. ‘’ Combat cette chose Parker, tu sais très bien que toutes ces ténèbres ne sont pas réelles ! ‘’ S’exclamait-elle une nouvelle fois en fixant la dague qu’il avait sortie dans le but de couper la corde et d’en finir avec sa vie.

Son esprit était affecté magiquement et le déprimait au point qu’il désirait s’enlever la vie. D’une rapide rotation de main, Celaena faisait fondre la dague, pendant que Glory l’attrapait par la colle pour lui crier en plein visage de se reprendre. Même si presque personne ne pouvait le voir, Celaena ressentait la sombre entité être rejeté du corps et disparaître dans l’air. Est-ce que c’était le même genre d’entité qui avait causé le premier mort ? Elle n’en était pas sûre parce que le mode opératoire n’était pas pareil. Une fois la situation bien en main, ils terminèrent de gravir les derniers mètres qui les menaient enfin au top de la montagne. Quand ils arrivèrent enfin en haut, ils déboulèrent sur le plus étrange des scènes… Un homme – que Celaena reconnu immédiatement pour l’avoir vu dans l’esprit d’Aylina – se tenait à genoux à même la neige. Il était recouvert de poudre blanche jusqu’à la taille et semblait prier un quelconque Dieu. Celaena restait sans voix devant l’homme, mais comment ? Aylina pour sa part s’approchait d’un pas déterminer vers l’homme, rapidement suivit par Glory qui tenait toujours fermement le dernier Esdere.

Et dans toute sa Majesté, Aylina offrait un puissant coup de poing derrière la tête de l’homme qui se retrouvait face première dans la neige. Surprit, l’homme sursautait, poussant un faible grognement avant de tourner son attention sur la Nanthune qui avait les mains sur les hanches du regard sévère. L’homme semblait surpris avant de sourire de manière idiote. ‘’ Aylina, Glory ? Mais que sont que vos faites là ? ‘’ Le visage d’Aylina se décomposait pendant que la colère colorait ses traits. Elle allait sauter sur l’homme quand Glory l’attrapait pour la jeter sur son épaule, la retenant fermement pendant qu’elle se débattait furieusement. ‘’ On est venue te chercher idiot… ‘’ Déclarait le vieillard. ‘’ Commença, je vous ai dit de m’attendre en bas… ‘’ ‘’ ÇA VA FAIRE UNE SEMAINE QUE TU ES PAS REVENU, PAUVRE ENDOUILLE ! ‘’ S’exclamait rageusement la jeune femme. ‘’ Déjà une semaine ? Bah, j’ai dû m’endormir… faut avouer que c’est assez difficile monté jusqu’ici… ‘’ Déclarait l’homme sans se soucier de la colère d’Aylina. Il avait dormi. Est-ce que c’était pour ceci qu’il ne les avait pas entendus arriver ? Celaena hésitait entre l’hilarité ou l’absurdité, la situation était… Ironique ? À vrai dire, elle ne savait plus qu'en penser. Elle frottait son visage épuisé par la fatigue…

‘’ Allez, on rentre à la maison… ‘’ Déclarait simplement Glory. L’homme osait les épaules, soulevant son corps en chassant la neige. Glory se tournait vers Celaena et parlait rapidement. ‘’ Merci beaucoup de ton aide, elle nous a été précieuse et bonne chance pour la suite. ‘’ ‘’ Pourquoi bonne chance ? ‘’ Demandait la blonde incertaine… Le guerrier aux veinures sombres levait la main, ou un anneau argenté apparaissait et le touchait, maintenant la pression et sous ses yeux surpris ils disparurent, la laissant seule au sommet.



2797 Mots
Codage par Libella sur Graphiorum



From chaos a star is born

I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



Dim 25 Juin - 0:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Astre - Cometa - III
Parchemins : 917
Une montée bien périlleuse et quelque chose en plus...

Toute seule au sommet de la montagne, Celaena était… Abasourdie. Le terme était loin d’être le bon, mais elle ne savait pas comme décrire sa situation. Les deux bras ballants de chaque côté de son corps, elle essayant tant bien que mal d’assimiler sa situation. Qu’allait-elle faire maintenant ? Elle observait autour d’elle, de la neige à perte de vue et enfin le paysage blanc de l’horizon. Maintenant qu’elle était complètement au top, elle avait l’impression que la température s'était calmée, le paysage lui semblait presque paisible et bienveillant. Presque était le bon terme pour ce qu’elle avait vécu ces deux derniers jours… Finalement, elle soupirait, chassant d’un revers de main imaginaire la colère qui s’effilochait comme un fil au vent. À quoi bon nourrir une rancune pour des gens qu’elle ne reverrait jamais. Ce qui comptait maintenant c’était de trouver une manière de sortir d’ici. La seule solution qui lui venait, était de simplement rebrousser chemin. Elle plongeait son regard dans le vide, observant la neige se faire paisiblement balader par un vent paressé.

Elle allait commencer la descente quand quelque chose attirait son attention. Les étoiles s’étaient mises à chanter, doucement et presque imperceptible, mais le vent avait eu la gentillesse de lui porter la voix sacrée des cieux. Se retournant lentement, elle remarquait enfin une ouverture dans la façade du fond. Lentement, elle se mettait en marche, traversant la distance qui la cachait de ce qui l’appelait. Une fois à l’abri du vent et de la neige, Celaena avait le souffle coupé devant un tel spectacle. Les parois même de la grotte étaient tapissées de milliers de petits cristaux qui illuminaient les ténèbres, offrant une douce ambiance bleutée et mauvâtre au lieu secret. Dans ce lieu sortir de nulle part et couper du monde extérieur, régnait une douce chaleur qui permettait à la blonde d’ouvrir son manteau de fourrure et de profiter un peu de la tiédeur ambiante. Tout en s’avançant silencieusement, elle réalisait qu’elle n’entendait même pas le son de ses propres pas sur le plancher lisse. C’est à ce moment qu’elle réalisait que les cristaux colorés se reflétaient sur la surface d’onyx du plancher.

Tout en marchant tout droit, elle finissait par retirer ses gants, son manteau ainsi que son chapeau de fourrure qui allèrent s’écraser lourdement au sol, mais toujours silencieux comme si rien n’ici ne pouvait détruire le silence qui régnait en maître. Ses pas finissaient par la guider vers un puits ou une eau miroitait sous les cristaux. Comme envouté par une force qu’elle ne connaissait pas, elle était poussée à retirer ses vêtements, se déshabillant complètement. Pendant une longue minute, elle laissait son corps stigmatisé à l’air libre et aux regards silencieux des lucioles immobiles. Elle ferme les yeux un instant, et sous ses paupières closes un tout autre décore prend forme et la surprend.


Elle se tient là, au bout de la falaise, le devant de son corps vêtu de noir était frappé par le vent frais de la montagne et sa crinière blanche flottait librement au vent. Elle savait ou elle se trouvait, le mont aux souvenirs. Toutefois, toute son attention était focalisée sur la bête ô combien familière qui se trouvait tout juste de l’autre côté d’une faille. Son regard amoureux glisse sur le pelage de la puissante bête, la sensation d’une puissante musculature en activité se faire ressentir contre son corps pendant que ses yeux remonter vers le visage lupus de la majestueuse bête. Le regard de la blanche soutenait sans peur l’énorme loup au pelage pâle. Elle ne ressentait aucune peur, mais plutôt une puissante loyauté et elle ressentait le puissant esprit de la bête venir vers elle telle une délicieuse caresse chaude. Le visage de la blonde se détendait pour offrir une délicate expression et ses lèvres s’ouvraient sur un nom qui filait au vent. ‘’ Eurus… Il est temps de rentrer à la maison. ‘’ Le loup poussait un doux grognement, faisant sentir à sa compagne qu’il arrivait rapidement. Puis il étirait ses majestueuses ailes pour sauter dans le vide qui les séparait.


Quand elle ouvrait les yeux, elle se sentait basculer vers l’avant et referme immédiatement les yeux. Elle sent son corps frapper la surface de l’eau, mais au lieu de la surprendre, elle ressent un bien-être infini. La caresse tiède de l’eau vient l’envelopper aussi naturellement qu’une mère son enfant. Sans même besoin de voir, elle ressentait chaque partie de son corps se faire envelopper d’un miasme d’univers. Dans ce liquide interstellaire, elle se sentait flotter dans l’infinie de l’Unique. Elle avait l’impression de sentir sur son corps le regard bienfaiteur de son Unique et pourtant elle savait que c’était impossible. Elle savait qu’elle flottait librement sur le dos et ressentit sans la moindre difficulté la silhouette qui venait prendre forme au-dessus d’elle. Sans même le voir ou même le toucher, elle le ressentait… Elle le sentait passer des mains avides sur elle, non pas dans une technique maladroite de séduction, mais plutôt d’une découverte aveugle. C’était complètement étrange pour quelqu’un qui était aveugle comme elle, mais c’était tout de même un fait. Chacune des caresses intimait un étrange sentiment et sensation à Celaena qui pourtant ne lui offrait aucune résistance. Cependant, la présence sans être maléfique elle lui semblait maligne… La créature ou l’entité venait la toucher au niveau de la poitrine, offrant une pression au niveau de son cœur et elle eut l’impression de ressentir une désagréable ponction au niveau du corps. Malgré le liquide qui l’enveloppait, elle ouvrait la bouche sur un cri silencieux, avalant l’épais liquide sombre avant d’avoir l’impression de chuter encore plus rapidement.

C’est à ce moment qu’un puissant hurlement brisait le silence environnant et qu’elle ouvrait les yeux pour réaliser son état actuel. Elle chutait dans le vide et voyait le sol arrivé rapidement. Elle levait tout juste la tête pour voir Eurus plonger dans sa direction et se glisser sous elle. Le corps massif de la bête vient ensuite se plaquer contre elle et elle s’y accrochait de tout son cœur et sous ce simple contact, elle sentait son esprit s’ouvrir à nouveau sur une ouverture familière. Tel le flot voguant au gré de ces envies, elle ressentait là puissante aura d’Eurus se déverser sur elle, lui offrant une puissante décharge qui la calmait immédiatement. Automatiquement, son corps vient se place naturellement et elle s’accrochait au pelage pendant que le loup effectuait un piqué vers le sol. Malgré la vitesse folle à laquelle ils descendaient, Celaena avait une confiance aveugle envers l’Amarok ailé. À moins d’un mètre du sol, l’animal effectuait une magnifique courbe vers le haut qui soulevait un nuage de neige. La puissance du corps de la bête était époustouflante et malgré l’épais vêtement de fourrure, elle ressentait sa musculature ainsi qu’une boîte carrée qui était prise entre elle et le corps de l’Amarok. Se redressant pendant le vol plané de la bête, elle observait la boîte en or qu’elle dépliait pour découvrir un compas sous plusieurs angles coutures et fonction. Tout en l’observant, elle réalisait que c’était surement une œuvre personnalisée, parce qu’elle reconnaissait certains termes qui se trouvaient dans l’Angelarium de son journal.

Elle avait la douce sensation d’avoir retrouvé quelque chose qui lui serait grandement utile. Tout en refermant le compas personnalisé à son nom, elle posait son regard sur la tête d’Eurus et ensuite sur le paysage qui se défilait au gré des battements d’ailes de l’Amarok. C’est avec un doux sourire qu’elle remerciait la bête ailée. ‘’ Bon retour à la maison mon cher ami… ‘’ Grace à leur lien, l'animal lui faisait ressentir sa joie de retrouver ses côtés. Tout en serrant le compas, qu’elle avait dû récupérer dans la grotte, des souvenirs quelque peu confus de la situation, parce qu’en même temps du rêve avec l’entité, elle avait l’impression d’avoir des souvenirs bien différents d’elle. Comme superposée avec le premier, elle se voyait tranquillement marcher dans une grotte recouverte de glace, sa torche éternelle en main, l’unique chemin l’avait guidé jusqu’à une stèle d’onyx ou l’attendait sagement l’outil. Elle l’avait observé pendant un instant avant de le prendre dans ses mains et de le serrer contre elle. C’est quand elle effectuait une rotation pour quitter la grotte qu’elle remarquait dans les reflets glacés des parois son regard complètement sombre. Pour la toute première fois depuis son réveille, elle ressentait le plus long frisson de sa vie, même sa mésaventure dans la sylve aux soupiré semblait être de la petite bière à côté de ceci. Qu’allait-elle faire ? Était-ce un phénomène normal des Astres ? Elle ne pouvait pas le dire parce qu’elle n’avait jamais rencontré d’autre personne comme elle et elle commençait à croire qu’elle était peut-être unique en son genre. Même quand elle interrogeait les étoiles à ce propos, ils restaient silencieux.

Pour la première fois de sa vie, elle venait personnellement de rencontrer l’entité. Même si elle ne savait pas encore qui il était, ce qu’il était ou même les problèmes qu’il allait lui apporter, elle savait qu’il l’avait ‘’maudite". Elle ignorait simplement de quelle manière il l’avait affecté et maintenant qu’il était réveillé, elle ressentait sa présence, juste là, au niveau de son cœur ou il l’avait touché plutôt… Mais pour le moment, une seule chose comptait et c’était le retour à la maison et les présentations.



1575 Mots
Codage par Libella sur Graphiorum



From chaos a star is born

I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



Dim 25 Juin - 4:23
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Diapré :: Le Mont des Souvenirs-
Sauter vers: