Exquise Cruauté [PV Lorelei]

 :: Le Continent des Abîmes :: L’Océan Azuréen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Naga - Fulmine - II
Parchemins : 137
Alors qu'elle s'enfonçait dans les eaux tumultueuses de l'Océan Azuréen, Ylith s'abandonna à ses souvenirs récents du Continent Sibyllin. Elle se revit combattre un incendie magique dans les ruelles obscures de la Forteresse Maudite, aux côtés de son premier véritable ami, un Ulfurbe particulièrement lubrique mais surprenamment intelligent. Il était habité par une force étrange que la Naga ne parvenait pas vraiment à cerner... Il n'était clairement pas un combattant, et l'on ne pouvait pas vraiment reconnaître une grande force mentale à ce lâche. Mais, en plus de son esprit vif, il avait une façon particulièrement adroite de manier les mots, et avait un talent certain pour calmer les dangereuses colères de la Naga. Mais pour l'heure, il était à la surface des eaux noires, les traversant sur un navire imposant à la faveur de la nuit. Ylith avait ordonné que Khyn et Kal'Mah voyagent ensemble, alors même que le Muruhagin aurait très bien pu nager à ses côtés... Mais les relations étaient extrêmement tendus entre les deux, et la jeune femme espérait qu'en passant un peu de temps ensemble ils seraient de se tolérer. Normalement, aucun ne devrait être capable de tuer l'autre. Surtout qu'ils ne faisaient pas le voyage seuls, il y aurait sans nul doute des témoins et gardes pour empêcher toute tentative de meurtre. Elle était occupée à se remémorer son exploration sordide de l'Antre des Brumes, pimentées par la traque d'une goule vengeresse, lorsqu'elle vit dans le lointain la silhouette d'une carcasse de bateau sombrant vers les abysses. Soudainement intéressée, Ylith frappa l'eau de sa queue puissante, se propulsant vers le cadavre naval à toute vitesse. La coque avait été percée en plusieurs endroits, visiblement à l'aide de lame d'acier. Une hache était même encore plantée dans un pan de bois... Ce dernier avait été noirci et rongé par les flammes, ne laissant plus vraiment de doute quant à la raison qui avait amené le bâtiment à couler. Une attaque pirate. Ici et là, les corps de quelques noyés plongeaient en silence vers les profondeurs, piégés par la chute de leur navire. Mais les morts n'intéressaient pas la jeune Naga... Son regard se porta vers la surface, à peine visible depuis les abysses dans lesquelles elle aimait évoluer. Il était impossible de dire quand la bataille avait eu lieu, ni si des survivants tentaient encore de s'accrocher à de fragiles morceaux de bois flottés. Mais cela ne coûtait rien de vérifier. Le cœur gonflé par l'espoir qu'il y ait encore quelques pauvres âmes à tourmenter, Ylith nagea vers le haut. Elle avait choisi de voyager seule afin de pouvoir réfléchir calmement, sans avoir à subir les conversations - certes intéressantes, mais également incessantes de Khyn - et sans avoir son fils adoré collé à elle en permanence.
Alors que les pâles rayons lunaire filtrait au travers des vagues, la femme-serpent aperçu une silhouette nager non loin. Elle ne l'avait aperçu qu'une fraction de seconde, avant que cette dernière ne disparaisse derrière un morceau de bateau qui commençait tout juste à sombrer. Un autre Naga ? Un naufragé ? Elle était tout proche de la surface, les deux options étaient toutes deux plausibles... Alors qu'elle tentait de deviner l'identité de l'intrus, un mouvement attira son attention. Un petit groupe de marins étaient perchés sur un radeau de fortune, et battaient des jambes pour tenter de le faire avancer. Un effort futile, les vagues annulaient tout simplement chacun de leurs tentatives. Un grand sourire illumina le visage d'Ylith : finalement ce voyage en solitaire promettait d'être amusant. Alors qu'elle se rapprochait de ses jouets en ondulant doucement, elle réalisa qu'une autre Naga semblait la suivre. Depuis combien de temps ? Se retournant vivement, la femme-serpent fondit sur l'intruse, qui de toute évidence était bien plus liée aux poissons qu'aux reptiles. Bien que plutôt agréable à regarder, son visage était indéchiffrable. Prenant un air faussement surpris, Ylith lui demanda tranquillement :
- Depuis combien de temps me suis-tu ?

659 mots


Ven 2 Juin - 23:22
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent des Abîmes :: L’Océan Azuréen-
Sauter vers: