[Artéfact] L'énigme des rêves... [Solo - Quête personnelle]

 :: Le Continent des Abîmes :: Les Îles Azurées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Astre - Cometa - III
Parchemins : 926
L'énigme des rêves...

Encore une fois elle se réveillait en sursaut et en sueur. Taralis, la gamine Esdere qui partageait son lit sursautait, tournant un regard désorienté sur sa mère adoptive. ‘’ Humm… Encore ? Tu es sûre que tout va bien. ‘’ Murmurait-elle doucement. L’Astre essayait tant bien que de mal de calmer sa respiration. Celaena passait une main sur sa nuque, chassant les derniers frissons d’inconforts avant de poser les yeux sur sa gamine. Taralis était visiblement inquiète de la situation et malgré son regard à demi endormi, elle cherchait à savoir si tout allait bien. Cela se forçait à sourire un peu, venant passer une main sur la joue de la petite. ‘’ Ce n’est pas la première fois que sa arrive… Ça va finir par passer… ‘’ Murmurait-elle en soulevant son corps du lit. ‘’ Peut-être, mais c’est la première fois que c’est aussi insistant, je crois que… Ce rêve veut te dire quelque chose… ‘’ Déclarait Taralis qui commençait à se réveiller. L’Astre soupirait, glissant les doigts dans sa longue tignasse blanche. Elle laissait sous-entendre un soupir de lassitude. Taralis avait raison, c’était la première fois qu’un rêve était aussi important et cette sensation familière devenait agressante.

En fait, dès le premier rêvé, elle avait reconnu la femme, son nom lui était venu tout aussi naturellement que le sien, Mireilla de Gracinia… Elle était une descendante d’une noble famille, sa race lui restait un mystère, mais ce qui semblait l’obsédé était le bijou qu’elle portait autour du cou. La femme lui souriait toujours tendrement, elle lui avait donné l’impression qu’elle était de cette nature, naïve et tendre. Pourtant, le sentiment qu’elle ressentait était celui d’un devoir de protection, comme si à une tout autre époque, elle avait servi une famille… Mais elle s’imaginait mal garde du corps ou même chevalière… Elle fermait les yeux pendant qu’elle passait les mains sur son visage encore crispé. Elle entend le lit craqué et le poids plume d’Aeronelle s’approchaient d’elle. Elle sentait sa petite main se poser sur son avant-bras et ces yeux forestiers chercher les siens. Taralis finissait par tirer l’une des chaises de la petite table ronde qui leur servait de table à manger, l’invitant tendrement. Docile comme jamais, l’Astre soupirait, mais se laissait guider. ‘’ Je sais que je t’en avais déjà glissée un mot, mais nous pourrions aller voir Merilfan aux îles azurées… ‘’ ‘’ C’est qui déjà ? ‘’ Demandait simplement Cela. ‘’ Une amie à ma… Défunte mère… Je ne l’ai vu qu’une seule fois, mais ma mère me parlait beaucoup d’elle, elle est une oniromancienne… ‘’ Celaena posait n regard interrogateur sur la gamine. ‘’ Une quoi ? ‘’ Aeronelle éclatait dans un grand rire, réchauffant le cœur meurtri de l’Astre avant de s’exprimer. ‘’ Une magicienne des rêves… Elle peut lire dans les rêves des gens, mais je ne m’y connais pas beaucoup… Je dois avouer que je ne dirais pas non à des vacances et j’ai entendu dire que l’Archipel du lagon bleu était l’un des meilleurs lieux pour décompresser. Les îles sont juste à côté alors… ’’

Celaena réfléchissait, gardant le silence. ‘’ Mais les îles Azurés ne sont pas le territoire des Aetrayels . ‘’ ‘’ Effectivement… Ça te pose un problème ? ‘’ Demandait perplexe Taralis… Étrangement oui. Plus elle y réfléchissait, plus elle sentait monté en elle un terrible malaise et un mauvais pressentiment… Surtout qu’elle avait la fermeté que sa avait un lien avec cette Mireilla. ‘’ Cela… Je m’inquiète de ton état… ‘’ ‘’ D’accord, nous allons y aller… Passons en premier aux îles azurées et ensuite direction l’Archipel du lagon bleu. ‘’ Malgré la nuit encore jeune, toutes deux savaient qu’elles ne sauraient pas capable de retrouver le sommeil et elles décidèrent de ramasser leur matériel et de quitter.

***

Les îles azurées étaient un paysage de toute beauté, sans oublier le fait qu’il était particulier de voir ces dotent îles flotter dans le ciel bleu. Très rapidement, le capitaine du bateau qu’elles avaient pris, leur expliquait la marche à suivre et l’utilisation des portails, sans oublier de souligner la présence de la gardienne des portails. La montée était assez rapide, même quand la gardienne, une dénommée Umia venait à leur rencontre pour leur demander la raison de leur présence. Taralis était celle qui s’exprimait, Celaena semblait trop apeurée et distraite pour le faire. Plus l’Astre approchait de l’endroit, plus elle sentait son estomac prêt à se renverser, une douleur immémoriale lui tiraillait le bas-ventre et les mains et quand elle posait ses yeux sur ses propres mains, elle les trouvait aussi tremblantes qu’une feuille au vent. Une fois l’interrogation terminée, Celaena laissait l’ange derrière elle avait un sentiment de violation, cette femme, bien que Gardienne ait utilisé plusieurs petits sorts magiques qui lui avaient surement permis de savoir si les deux femmes mentaient. Elle l’avait remarquée sur la lueur bleutée qui s’était dégagé de l’amulette de Taralis.

Une fois dans la ville, Celaena ne se sentait toujours pas apaisée, la nervosité et l’enfer de la peur lui rongeaient maintenant les entrailles sans même comprendre pourquoi. ‘’ Tu vas bien ? Tu est pâle… ‘’ Murmurait la voix qui posait une main sur son avant-bras. L’Astre sursautait sous le contact, ce qui inquiétait encore plus l’Esdere. ‘’ Pardon… J’ignore pourquoi mais cet endroit me rend nerveuse… Allons voir rapidement cette femme… ‘’ ‘’ D’accord, suis-moi, je me souviens assez bien le chemin… ‘’ Déclarait Taralis en s’éloignant rapidement. Une dizaine de minutes plus tard, elle arrivait devant une petite maison à l’apparence coquette qui n’aurait jamais trahi que sa propriétaire était une magicienne des rêves. Taralis allait frapper deux puissants coups sur la porte, mais déjà cette dernière s’ouvrait, dévoilant une femme à l’apparence délicate et aux traits aussi doux et délicat que la soie. Il était clair que cette femme était une Aetrayel. ‘’ Aeronelle, tu as tellement grandi… ‘’ Murmurait la voix joyeuse de la femme. Pourtant, quand son regard se portait sur Celaena, une étrange expression se dessinait sur son agréable visage. Une nouvelle fois, la peur tirait sur les entrailles de Celaena pendant que son regard se posait. Elle se ressemblait tellement, mais elle savait que c’était impossible… Merilfan avait de longs cheveux foncés, un regard d’un bleu clair électrique ainsi que des taches de rousseur. Cependant, elle dégageait la même chose que Mireilla.


‘’ Vous êtes ? ‘’ Demandait-elle en tendant la main… ‘’ Celaena Syrkos, mère adoptive de Taralis… '' Déclarait rapidement l’Astre sans prendre la main qui était tendue. ‘’ Enchanté Celaena… Que fais-tu ici Aeronelle ? ‘’ Demandait rapidement Merilfan en ressentant la tension d'interlocutrice. ‘’ Tu es toujours une Oniromancienne. Dernièrement, Cela fait beaucoup de rêves, mais elle n’en connaît pas la signification… Disons, qu’elle a une énorme perte de mémoire et d’avant son réveille – je l’ai trouvé dans la forêt proche de la maison – elle ne se souvient de plus rien qui date d’avant… ‘’ ‘’ Tu es amnésique ? Je ne le  fais pas le perçage de conscience pour retrouver les souvenirs, c’est une technique très dangereuse… ‘’ ‘’ Non, je veux que vous m’aidiez à comprendre mon rêve actuel… Voilà plusieurs nuits que je rêve à un objet et à une personne… Il vire toujours en cauchemars… ‘’’ Humm… Je vois, je peux bien accorder cette faveur à celle qui s’occupe bien de Taralis… Entrée. ‘’ Merilfan s’écartait du passage, les invitants à continuer le couloir devant eux pour débarquer dans un petit salon. ‘’ Vous pouvez vous mettre à l’aise le temps que je vais faire du thé, il y a un sofa-lit qui sera votre appui pour la séance Celaena. ‘’ ‘’ Merci beaucoup Meri. ‘’ Murmurait calmement Taralis en souriant à l’Aetrayel.

Celaena s’exécutait en silence, retirant son armure, ses armes et son sac, elle déposait le tout sur le sol. Elle venait ensuite s’assoir sur le rebord du sofa. Taralis l’observait, elle n’avait jamais vu la femme aussi mal à l’aise. Même si elle faisait de son mieux pour le cacher, n’importe qui pouvait sentir cette vague auratique qu’il y avait autour d’elle. L’Astre fermait un instant les yeux, écoutant la simple agitation de Taralis et celle plus feinte de Merilfan qui s’activait dans sa cuisine. Sans réellement s’en rendre compte, elle se m’était à médité, calmant sa respiration, le rythme de son cœur, visualisant le flot du sang dans ses veines… Le temps semblait passé plus rapidement, au point qu’elle n’entendait même pas Taralis discuter avec Merilfan. Elle ne réalisait leur présence que quand l’Aetrayel posait la main son épaule, l’interpelant doucement par son prénom. ‘’ Celaena, buvez ceci, ça l’aidera au sommeil. ‘’ La blonde posait les yeux sur le visage calme de la brune, puis sur la petite tasse d’un vert clair qu’elle lui tendait. Une agréable odeur d’herbe s’en dégageait. ‘’ J’ai supposé que vous vouliez que nous agissions vite, alors il se peut que la dose soit forte… Alors allez-y doucement. ‘’

Cependant, la douceur n’avait jamais été un fort pour l’Astre et elle voulait réellement se débarrasser de cette tâche et quitter cet endroit. Elle buvait donc la tasse de porcelaine cul sec. La boisson chaude lui brûlait agréablement la gorge et le gosier est avant même qu’elle s’en rendait compte, elle poussait un soupir de satisfaction. Merilfan avait les yeux agrandis par la surprise et tendait les bras vers la femme pour l’aider à s’étendre. La magie d’apaisement de l’Aetrayel agissait immédiatement sur le système nerveux et physique de la blonde et elle s’effondrait presque sur le sofa dans un sommeil artificiel. Merilfan conseillait à Taralis d’aller visiter la ville, que le processus pouvait être long, mais la raison était toute autre. Dès qu’elle avait posé les yeux sur Celaena, elle avait compris que son âme était brisée et torturée, mais surtout que la femme avait déjà tué l’une dès leurs et elle voulait savoir pourquoi. La mort de Mireilla avait toujours été entourée de mystère, elle avait été tuée par sa garde du corps, son amie, son amante et cette femme n’était nulle autre que Celaena, à moins que cette demoiselle ne lui ressemble comme deux goutte d’eau, mais Merilfan ne pouvait pas oublier un visage aux yeux si particuliers. L’Aetrayel prenait une grande respiration avant de poser la main sur le front de l’Astre et de ce coulé magiquement en elle.

***

L’instant était sombre, aucune image, aucun son, ou encore sensation était présente. Celaena doutait pendant un instant de s’être fait avoir par la femme, mais lentement les choses se mirent enfin à bouger. Les couleurs prenaient place, les sons arrivèrent lentement un à un et enfin la scène d’une grande salle de bal prenait place. Une femme se dessinait déjà dans la foule, une Aetrayel aux traits délicats mais remplit d’une sensualité arrogante. La belle brunette était enrobée dans une robe princière portait en son sein une joyeuse de la grosseur d’une pomme en or. Une pierre précieuse d’un vert émeraude brillait doucement d’une lueur bienveillante. La femme s’approchait rapidement d’elle, le sourire aux lèvres, elle attrapait l’une des mains de l’Astre. ‘’ Laena, je suis heureuse de te voir, j’ai presque pensé que ma protectrice était trop occupée pour venir… ‘’ Une voix identique à Celaena s’élevait, mais elle était plus posée d’actuellement. ‘’ Mireilla, je n’aurais jamais manqué ton anniversaire, je vois que tu as déjà reçu l’un de tes cadeaux. ‘’ Terminait-elle en pointant respectueusement le bijou et en retirant sa main de la sienne. Même si elles avaient toujours partagé une relation particulière – donc une partie était cachée des yeux du monde – il était à peine toléré qu’une dame de haut rang touche un protecteur. Toutefois, Mireilla avait toujours été très en contact avec sa gardienne, au plus grand déplaisir de certains qui voyait leurs relations d’un mauvais œil malgré le talent inné de Laena.

Du coin de l’œil et grâce à ses sens surdéveloppés, Laena détectait le crissement de certains nobles face au geste trop familier de Mireilla envers elle. ‘’ Oui, on appelle ce joyau l’amulette du blessé, il est sensé m’aide à combler ma lacune en guérison… Un artéfact qui m’a été offert par… Lucio mon futur époux… ‘’ Terminait-elle dans un murmure inconfortable. Mais brusquement le décore changeait et la femme disparaissait. Une nouvelle scène apparaissait, où Mireilla était au bras d’un homme donc elle ne voyait pas le visage. Le joyau était toujours présent au centre de son sein, mais Celaena ressentait un sentiment néfaste qui grandissait en elle, quelque chose qui n’allait pas. Une présence qui était en contre et en colère envers la situation. Elle se voit fermer les yeux et l’image du couple fraichement marier se fade. ‘’ Celaena ? ‘’ S’élevait maintenant une voix féminine. Elle garde les yeux fermée, des mains sur son corps se faisaient maintenant sentir et elle comprenait qu’elle était nue en cet instant. Les mains glissaient sur elle comme la pluie sur le plumage d’un canard, doux et délicat. Elle les sentait avides de curiosité, non pas d'un appétit sexuel, mais plutôt d’une envie de comprendre… ‘’ Que vois-tu ? ‘’ Souffle la voix chaudement sur sa nuque.

‘’ Le joyau m’appelle… Je ne comprends pas pourquoi est cette femme Mireilla, pourquoi tant de haine et de peur ?… ‘’ Ces simples mots lui faisaient réaliser à quel point elle était se sentait mal, haine, douleur, peur, trahison, abandon semblait faire partie de son quotidien. ‘’ Pourquoi ? ‘’ Demandait paisiblement la voix. ‘’ Amour, peur, trahison, et enfin la rage qui me brûle de l’intérieur, elle est comme les autres… Elle m’a abandonnée… Ils ont tous fais ça… ‘’ Elle sentait une main sur sa joue et le souffle chaud ce rapprocher de son visage. ‘’ Qui ? ‘’ ‘’ Mireilla ma quitter pour Lucio, Linette pour Marcus, Fabien ma tuée, je l’ai donc tué, Varin ma trompé avec Gabrielle et Kenneth pour son maitre… ‘’ Merilfan était maintenant troublée, elle ne comprenait pas. L’esprit de cette femme était un vrai labyrinthe, mais surtout un mystère. ‘’ Mais le joyau ? ‘’ Reprenait-elle doucement. Brusquement son corps basculait vers l’arrière et la pierre émeraude brodée d’or reprenait place. La lueur verdâtre caressait sa peau doucement, puis elle ressentait une sensation que trop familière sur ses mains, c’était celle du sang. Celaena ouvrait les yeux, les baissant sur ses mains qui étaient recouvertes de sang. Le visage crispé par la douleur de Mireille prenait forme devant elle. L’Aetrayel se tenait l’estomac et la suppliait de s'arrêter. ‘’ Laena, reprend tes esprits, c’est moi Mireilla… Tu n’es pas toi-même, réveille-toi…’’ Elle se voit attraper la femme par le cou, la soulever du sol et l’observer. Des larmes coulent des yeux bleus azurés de Mireilla et pendant un instant elle sentait son cœur flancher. Elle sentait ses lèvres bouger et la femme semblait toute perdre espoir et fixait les yeux de sa protectrice.

‘’ Celaena, revient au joyau, ne regarde pas le reste… ‘’ Clamait brusquement la voix effrayée de Merilfan. Pourtant, ce n’était pas assez pour sortir de sa torpeur l’Astre laissait tomber l’Aetrayel qui s’effondrait sur le sol rocailleux d’une grotte coloré. Elle tournait dos à la femme, voyant l’intérieur d’une grotte aux petits cristaux scintillants. Un bassin d’eau semblait briller sous les rayons de la lune qui franchissait des petits trous dans sa voûte rocheuse. ‘’ Leana, pardonne-moi… Si j’avais su… ‘’ Murmurait faiblement là voire de Mireilla. L’Astre tournait lentement la tête pour voir Mireilla qui tenait l’une de ses lames. Le corps de la femme se figeait pendant que la femme tranchait lentement sa gorge. Le joyau aurait dû la sauver, mais Celaena réalisait que trop tard que le joyau n’était plus sur elle, mais au sol… La scène coupait brusquement et elle se réveillait en plein soleil sur une plage de sable fin… Au loin une mer bleutée presque surnaturelle s’étirait à perte de vue. Elle était sur une île sans la moindre trace de civilisation, une terre vierge et docile… ‘’ L’Archipel du lagon bleu… ‘’ Murmurait Merilfan.

Celaena se réveillait brusquement de son état, posant un regard rempli par le fond d’une galaxie. Elle penchait légèrement la tête sur le côté et Merilfan se levait pendant que l’Astre se redressait. L’Astre clignait maintenant des yeux et son regard revenait normal. Dans l’esprit de Merilfan le visage d’une entité apparaissait et elle eut peur pour sa vie. Une aura envahissante et écrasante se faisait ressentir sur sa personne et elle coupait brusquement le lien mental qu’elle avait établi avec Celaena. Merilfan prenait une distance respectable de la blonde, évitant de croiser son regard. ‘’ L’Archipel du lagon bleu est l’endroit que vous recherchez… Je ne peux plus rien faire pour vous… Quitter… ‘’ Déclarait brusquement Merilfan en pointant la porte. L’Astre posait ses yeux sur elle et comprenait que quelque chose n’allait pas, mais étrangement, elle ne voulait pas en savoir la cause. Elle attrapait son sac et ses armes avant de prendre la porte et de partir à la recherche d’Aeronelle, elle avait maintenant un lieu ou aller. Elle se souvenait encore vaguement de la grotte et du chemin à prendre pour retrouver le joyau.



2870 Mots
Codage par Libella sur Graphiorum



From chaos a star is born

I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



Sam 27 Mai - 1:49
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent des Abîmes :: Les Îles Azurées-
Sauter vers: