Brèche [Solo Terminé]

 :: Le Continent Diapré :: La Steppe du Phénix Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ulfurbe - Scanda - II
Parchemins : 98
La démone se préparait dans sa chambre. Elle devait quitter cet endroit au plus vite. Tout était là, normalement : ses armes, son nécessaire de voyage et même quelques provisions...Elle portait un pantalon moulant en cuir sombre, des bottes de même couleur et une sorte de chemisier blanc. Elle avait aussi une cape sombre.  Elle avait tout l'air d'une duelliste avec sa rapière accrochée à sa ceinture ! Elle s'attarda quelques minutes devant un miroir pour se coiffer en chignon comme elle l'avait toujours fait. Cette habitude lui était chère. C'était l'une des seules choses qui l'associaient à quelqu'un, à une identité propre. Elle descendit rapidement les escaliers de l'auberge. Ni un "merci", ni un "au revoir", elle quittait les lieux silencieusement. Vite...vite..vite partons d'Eleshyë...Le plus loin sera le mieux.



MUSIQUE OPTIONNELLE:
 


   Elle errait désormais à la Steppe du Phénix. Dans sa marche, elle n'avait pu s'empêcher de repenser sans cesse au passé. Pourquoi avait-elle décidé de venir en Diapré ?! Etre obligée de passer dans la cité des elfes était l'une des pires choses qui auraient pu lui arriver...Elle n'irait plus jamais à Eleshyë...et si une partie d'elle était encore attachée aux elfes, elle la tuerait ! Oh oui, elle la tuerait...
 
 Son désarroi la pousse à sortir une bouteille de son sac. Elle n'oubliait jamais de se réapprovisionner en alcool. Ça et le sexe étaient ses seuls échappatoires. Alors elle buvait, encore et encore, sur un sentier bordé d'arbres. Elle regardait le ciel, il faisait assez beau avec cependant quelques vents. Elle souriait au contraste de son âme salie et de ce temps clair.

   On aurait pu la comparer à une zombie. Elle n'avait plus aucun but à être là. Elle buvait juste, se saoulant la gueule allègrement tout en se torturant avec de futiles réflexions. Oui, elle se torturait, et c'était peu dire. Elle songeait même parfois à se découper la boîte crânienne, histoire de trifouiller dans tout ça. Et alors, peut-être, avec un peu de chance, allait-elle remettre les choses en place ? Elle souriait à cette image. Ça ne serait pas si facile. Les morceaux de son cerveaux étaient emboîtés d'une façon inquiétante et solide. Il ne serait pas aisé et immédiat de déplacer les éléments composant son être. Elle était folle et elle le savait. Et l'alcool s'emparait peu à peu d'elle alors elle repensa à des paroles qui semblaient tirées de son histoire.

"OH! Naya ! Tu es encore toute seule !
Arrêtes un peu avec ces livres !
Arrêtes un peu avec ces questions !
Arrêtes !
Arrêtes !

Oui, faites comme avant
Ne faites pas semblant
Vous n'avez jamais cherché
Ce que vous avez procrée

Elle est partit, elle ne reviendra jamais !
Elle m'a laissé pourrir sans jamais dire un mot !
Mon coeur est partit avec elle ! Il ne reviendra plus jamais !
Il ne reviendra plus jamais ! Je vous hais désormais !
Ne cherchez plus Naya ! Elle est partit désormais !
Elle ne reviendra plus jamais !
Ne cherchez plus Naya !  Ou elle vous tuerait ! "


   La démone était emplit d'une profonde solitude et fredonnait même la fin de son souvenir douloureux. Les forêts disparaissaient de plus en plus pour laisser place à des plaines. La Steppe du Phénix est un endroit vraiment calme et reposant. Naya se surprit à apprécier cet endroit, pourtant si proche de l'origine de ses souffrances. La faune et la flore y sont omniprésentes, mais tout à l'air plus pacifique et tranquille. Le soleil se couche et la démone errait toujours sans but. Elle n'avait qu'une idée où dormir : ici même. Elle ne voulait voir personne et les alentours paraissaient assez sûrs. Elle n'allait pas camper sur un territoire de Félandres cette fois-ci ! C'est contre un arbre que Naya s'endormit. Plusieurs angoisses avaient troublés son sommeil.

   Une douce caresse fit ouvrir doucement les yeux de la démone. C'est dans le gazouillis dans oiseaux qu'elle vit un visage surprenant : celui de Sen. Sa bien aimée la regardait, attendrie, et elles s'échangèrent un sourire. Tout paraissait surréaliste. Naya se rendit compte que la situation était illogique. La vérité manquait.

   Elle se réveilla confuse, se redressant abruptement. Elle se tenait le front, comme pour empêcher le peu de raison qui lui restait de sortir de ce corps. Sen n'était pas là. Mais qu'est-ce qui pouvait bien se passer à l'intérieur de ce crâne ? Cet événement l'exaspérait. Elle ne pouvait pas supporter ce qui venait de se passer. Rêver d'une morte, de celle à qui elle a ôté la vie lui paraissait dénué de toute logique. Elle regardait autour d'elle, oppressée, et en arriva à cette conclusion ridicule : la nature l'avait trahie tout comme Sen. Alors elle cria, elle jura et coula dans un état de haine inextinguible.

   Elle s'approcha de l'arbre en face d'elle qui la toisait de ses branches immenses. Un déferlement nerveux s'abattit sur lui. Des coups de poings, des coups de pieds, des insultes de tout les genres...la démone était comme possédée. Toute la haine contenu en cet être se déversa sur le tronc. Elle pleurait et elle criait. Dans son emportement, la démone avait inconsciemment utilisé un pouvoir qui lui était jusqu'à présent inconnu. Plus elle se défoulait sur le pauvre végétal, plus un apport d'énergie semblait affluer dans son corps. Après être totalement à bout de souffles, ses yeux grisâtres brillant par la tristesse se posèrent sur l'arbre. Plus aucune vie n'émanait de cet être. L'écorce était sombre et flétrie, comme asséchée, tandis que les feuilles tombaient tout autour. Une fois un minimum apaisée, Naya prit conscience qu'elle avait utilisé de la magie. Elle réalisa qu'elle avait découvert un pouvoir de drainage. Un pouvoir qu'elle avait hérité de sa transformation ? Peu importe, ce pouvoir, elle ne le connaissait pas, et elle ne l'acceptait pas comme sien. En vérité pour elle, l'origine de cet ensorcellement n'était pas forcément si simple. Une partie d'elle rejetait ce dernier, qui semblait être la conséquence de sa folie.

   Au fin fond de ses ténèbres, la démone était accroupie, recroquevillée sur elle même. Les courbes de son corps ne semblaient être qu'un seul bloc, vide d'énergie.

"Qu'est-ce que je suis bordel..."

1095 mots


Sam 13 Mai - 20:56
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ulfurbe - Scanda - II
Parchemins : 98
MUSIQUE:
 


-Ben c'est facile ! Tu es toi !

   Une vibration dans l'air brisa le silence. L'elfe déchue releva la tête, intriguée.
-Ça n'est pas si sim- et puis d'abords qui es-tu ?
-Décidément c'est une manie chez toi de chercher à savoir qui est qui...
Naya se redressa complètement et constata que son interlocutrice ne faisait pas plus d'un mètre cinquante. La peau grisâtre, un sourire étirait ses lèvres fines tandis que ses yeux d'un rouge profond montraient toute l'espièglerie du personnage. Sur son corps saillaient des minuscules marques indiquant que la personne n'était pas humaine. Deux petites oreilles pointues sortaient de ses cheveux châtains. Sa coiffure était insensée, les mèches s'entremêlaient les unes aux autres en ayant aucune structure particulière.



   Elle portait juste une longue robe blanche. Elle n'avait pas de chaussures et dans son dos sortaient deux étranges ailes. Ce n'étaient pas des ailes d'anges, ni de démon, mais...de papillon ?
-Qu'est-ce que tu fait ici ? Ça peut être dangereux de sortir seule à ton âge...
Un froissement fugace parcourra le front de la jeune créature.
-Quoi ? Et toi aussi tu es toute seule ! Et mon âge n'a rien à voir avec cela ! Tu ne devrais pas me sous-estimer ! Qui sait...Si ça se trouve je suis en réalité une dangereuse CRÉATURE DES ENFERS !!!
La petite donnaient à ses bras et ses doigts des formes polygonales afin d'illustrer ses dires. La démone éclata de rire devant tant d'innocence. Sa nervosité la fit passer du désespoir à un relâchement de pression. Elle ne pouvait pas s'arrêter à tel point qu'elle en pleurait. Devant elle, son interlocutrice semblait vexée.
-Eeeh pourquoi tu rigoles...mais arrêtes à la fin !
-Hahah ! Ce n'est pas contre toi...enfin si mais...Ahaha..Elle reprit son calme. C'est juste que je n'avais jamais vu autant d'insouciance...
La créature expira un soupir colérique. Elle se gratta le front, se demandant comment elle allait lui faire comprendre ce qu'elle voulait et agrippa les épaules de la démone en lui gueulant au visage :
-JE NE SUIS PAS UNE GAMINE PUTAIN !!!! JE DOIS TE PARLER EN QUELLE LANGUE POUR QUE T'ARRÊTES DE TE PAYER MA TRONCHE !!!??
Naya ne s'attendait pas du tout à une telle réaction, elle resta ébahit.
-Ah, je vois que tu as enfin compris. Enchantée, appelles moi Poki. Une petite main se tendit en direction de la démone.
-Naya, enchantée...
Dès qu'elle dit ses mots, l'hybride devint beaucoup plus douce qu'avant.
-Tu as une de ces mines ! Dit-elle en sursautant. Tu me sembles terriblement fatiguée. Elle posa sa main sur le front de la démone. Elle marqua une petite pause avec une expression inquiète et posa son oreille sur le poignet de Naya. Le pouls semble stable...Elle se précipita dans le dos de la femme pour poser ensuite sa tête contre son omoplate. Les battements sont là mais...Le problème vient du cœur.
-Tu es une sorte de médecin ? L'ancienne elfe voulu poser cette question avec un air narquois mais elle songea à l'éventuelle réaction de la jeune fille.
-Non ! Je connais juste deux trois trucs...D'ailleurs tu n'es pas une elfe hein ? Une elfe ne tuerait jamais un arbre...dit-elle en regardant tristement le cadavre végétal.
Par cette réaction, Naya eut un déclic. Elle avait tué un être vivant. La vie qui émanait autrefois dans cette écorce avait complètement disparu et ne réapparaîtra jamais. A cet instant la démone comprenait encore un peu plus qu'elle avait radicalement changée. Elle n'allait pas mentir à cette jeune créature, elle n'avait aucune raison de le faire.
-C'est vrai, je ne suis pas une elfe, je ne suis plus...

   La réaction de Poki surpris la démone. Apparemment, elle n'en avait rien à faire. Elle cherchait juste de la compagnie et Naya lui avait semblé être une personne gentille malgré tout. En vérité Poki avait épié la jeune femme depuis qu'elle avait pénétrée dans la Steppe du Phénix. Probablement l'avait-elle trouvé intéressante et l'avait suivi jusqu'ici. Elle avait fait vaguement connaissances et Poki lui avait montré quelques coins magnifiques non loin d'où elles étaient. Naya l'avait suivi sans trop poser de question. Il lui avait semblé qu'elle pouvait lui faire confiance et elle ne savait pas trop quoi faire d'autre. Elle était vraiment épuisée de toute ces tourmentes mais cet endroit l'apaisait. La faune paisible, les bois calmes et la flore s'exprimant avec légèreté réchauffaient le cœur de la démone. L'hybride aussi avait apparemment des vertus bénéfiques sur Naya. Ses douces paroles et son attention lénifiaient les irritations qui assaillaient l'esprit de l'ancienne elfe. Le soir venu, les deux se retrouvèrent sur une petite colline, autour d'un feu. On pouvait voir la voûte céleste se teinter peu à peu d'un tissu sombre ornementé de mille perlettes toutes aussi brillantes les unes que les autres.
-Tu es une hybride, n'est-ce pas ?
-...Oui. Elle avait été très discrète sur son origine, alors d'autres questions allaient probablement être posées. Poki redoutait le moment où elle devait parler d'elle, mais elle s'y était préparée. Elle prit une grande inspiration et entamât son histoire. En vérité, je n'ai jamais connu mes parents. Je suis demi humaine, demi papillon. La vie est tellement éphémère pour nous...c'est un luxe que de pouvoir te parler en ce moment même...Sa voix se fit plus fébrile. Ce monde est trop vaste pour moi, il y a tellement de choses que j'aimerais faire ! Elle lâcha quelques larmes et regarda la démone droit dans les yeux. Tu sais, je n'ai plus que quelques années à vivre et pourtant j'ai l'impression d'être à peine sortie de ma chrysalide...

   Naya se rapprocha d'elle et l'entoura de ses bras, lui chuchotant de douces paroles qui sonnaient en berceuse. Il était rare qu'elle agisse en mère. Et pourtant ce fut cet être si pur, si fragile et vulnérable qui avait réussi à ouvrir une brèche dans les ténèbres où se trouvait le cœur enfoui de la démone. Toutes ses réflexions qui l'avaient tourmenté lui semblaient ridicule à côté de Poki.

-Ne me lâches pas s'il te plaît...

-Ne t'en fais pas...
-Tu me le promets ?
-Oui...je te le promet...

   La ténébreuse caressait la tête de l'enfant. Les promesses n'étaient pas ce qu'elles appréciaient le plus, mais l'hybride avait besoin de la démone et la démone avait besoin de l'hybride. Elle lui baisa le front, signe de protection, et l'enveloppa dans sa cape. Les deux silhouettes au sommet de la colline s'endormirent tout doucement...

1150 mots


Dim 14 Mai - 18:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ulfurbe - Scanda - II
Parchemins : 98
A l'aube


   De petits bruits de pas constant se rapprochaient des deux êtres endormis.
Le remous vivant les fixait lorsque l'hybride ouvrit les yeux, en sursaut.

-NAYA ! NAYA ! RÉVEILLES-TOI !!! s'affola la petite fille en secouant de façon peu délicate la démone qui s'affola à son tour.
-QUOI !! QU'EST-CE QU'IL SE PASSE ?!!

   Après avoir crié ces mots, elle resta bouche bée, regardant autour d'elle. Son expression changea peu à peu, elle réalisa qu'elles n'étaient pas les bienvenues sur cette colline. Trois grand Nesos les entouraient. Ils les toisaient de leurs cornes dorées, attendant avec méfiance la réaction des nuisibles.

-Okay...calmes-toi d'accord ? Je suis sûr que c'est juste une histoire de territoire ou un truc dans le genre, on va bien pouvoir trouver un arrangement ou une issue..non ?
Elle essayait d'avoir une allure rassurante.
-Mais...euh...c-ceux là ont l'air plutôt aggres-sifs n-non ? répondit une voix tremblotante.

Il n'y avait aucune échappatoires et un des Nesos s'approchait un peu trop. L'hybride apeurée rapidement s'envola.

-Allez ! Rejoins-moi ! Tu es bien une démone n'est-ce pas ?
Ainsi elle avait deviné la race de Naya...
-Je...oui, j'arrive ! dit-elle en prenant son sac.

   Elle lui avait dit oui ? Mais la vérité c'est qu'elle ne savait pas utiliser ses ailes correctement. Pour ainsi dire elle n'avait jamais réellement volé...Poki ne comprenait pas pourquoi elle tardait à s'envoler. La démone regarda le visage qui l'attendait dans les airs, inquiète. Puis, détectant un bruit, sa tête se tourna vers le Nesos qui chargeait. Des gestes nerveux farfouillant l'air agita Naya. Elle essaya de se calmer et déploya ses ailes de corbeaux. De toute façon, elle n'avait pas le choix, si elle n'y arriverait pas elle allait y passer ! Elle agita sans trop y croire ses deux nouveaux bras à plumes dans des directions improbables. Finalement, elle sembla décoller du sol, évitant les dangereuses cornes du Nesos in extremis. Cependant, elle ne contrôlait rien ! Son corps zigzaguait dans les airs, comme un oiseau aux ailes blessées qui peinerait à monter plus haut.  Poki lui tenait les mains afin de l'aider à trouver l'équilibre.

-Agites les en même temps et avec un tempo régulier, dit l'hybride qui était venu à sa rescousse. Voooilà...ton vol est à peu près stable !
-Je pense avoir compris le système...merci..lui avoua Naya, gênée.

   Dès lors, les deux ailées prirent de plus en plus d'altitudes. Elles semblaient maintenant côtoyer les nuages et baigner dans les rayons pénétrant du soleil. Seul leur corps perçaient dans le vent. Un éréthisme qui était jusque là inconnu à la démone s'empara de son âme. Elle ne put s'empêcher de pousser un cri de jubilation ! Elle avait trouvé la liberté.


-Merci ! Merci infiniment Poki !
-Il aurait été bien trop cruel de garder ce spectacle pour sois-même...

   Comme elles semblaient avoir finit leur ascension, une rapide descente commençait.

-EH !! C'EST NORMAL QU'ON DESCENDE AUSSI VITE ?!!! hurla-t-elle à cause du vent pendant leur chute.
-OUAIS MAIS T'EN FAIS PAS IL SUFFIT JUSTE DE BIEN ATTERRIR SUR LE SOL !!
-QUOI !!?? ET COMMENT ON FAIT ÇA ?!!! Son cri traduisait une appréhension.
-AH BAH JE SAIS PAS LES AILES DE DÉMONS SONT DIFFÉRENTES DES MIENNES !! ALLEZ A PLUUUUUS !!
-MAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!!!
-HAHAHAHAH ET C'EST MOI L'INSOUCIANTE ?!! C’ÉTAIT UNE BLAGUE !!!!
-UNE BLAGUE !!!??? Elle s'énervait. DANS UN MOMENT COM- elles allaient s'écraser sur le sol alors la fée prit rapidement la démone sous son aile -c'était le cas de le dire- et réussit, grâce à la force de ses ailes, à ralentir la vitesse de chute. Les deux ailées posèrent leurs pieds dans un endroit, à la Steppe du Phénix.

   Elles étaient cloués au sol, exténuées de leur vol folâtre. L'une d'elle interrogea :

-Tu vas partir, n'est-ce pas ?

   Partir ? En vérité Naya aurait bien aimé rester ici, mais elle pressentait que cette paix qui parcourait son esprit n'allait pas durer bien longtemps. Elle ne voulait pas que ses ténèbres s'étalent sur cette créature si pure. Oui, elle partirait. Elle partirait aussi car des questions sur sa race et sa vie sont restées sans réponses. Elle partirait aussi car la liberté dont elle jouissait désormais n'allait pas être satisfaite d'un seul endroit. Enfin, si elle partirait, ce sera pour qu'une de ses faces les plus sombres puisse enfin s'exprimer...

- Oui...
- Moi aussi ! Moi aussi je suis une aventurière ! Je parcours le monde afin de découvrir de nouvelles personnes, de nouveaux endroits, de nouvelles civilisations ! Allons-y ensem-
- Non.
- Pourquoi ? ...
- Tu ne peux pas être avec moi...
- Mais bien sûr que si ! Que tu sois une démone on s'en fiche, non ?
- Ahahaha...bien sûr que non...Ne fais pas l'ignorante...dit-elle en lâchant un rire nerveux. Ses yeux se posèrent ensuite sur la petite. Tu es encore pure, que tu le veuilles ou non. Et que ta vie prennes fin dans quelques années n'y changera rien. Tu n'as rien à faire avec une personne comme moi...Tiens d'ailleurs...Que sais-tu réellement sur moi ? Ces paroles étaient douloureuses pour l'hybride qui la regardait de plus en plus tristement. Elle baissa la tête et lui lâcha simplement :
- Je pensais juste que nous étions amis...La démone ouvrit les yeux, se remémorant peu à peu la veille. Qu'était-elle entrain de faire ? Rendre triste une gamine qu'elle avait couvé juste avant ? Alors c'était ça être démon ? Ses yeux s'humidifièrent lorsqu'elle entoura Poki d'un de ses bras en lui chuchotant :
-Pardonnes-moi...je ne te lâcherai pas...je te l'avais promis...Elle se montra rassurante, puis trancha la décision qui lui parut la plus sage. Par contre, tu ne peux pas venir avec moi...je ne suis vraiment pas une bonne personne...Les deux yeux rouges vifs se tournèrent rapidement dans ceux de la démone. Poki semblait vouloir surenchérir mais une part d'elle accepta la décision de son interlocutrice.
- Je..D'accords...Une tristesse emplit son visage lorsqu'elle redressa la tête, espiègle. Cependant...je ne te garantis pas que mon voyage sera toujours éloigné du tiens! A ce moment là, un sourire étira ses lèvres, comme si elle découvrait pleins de possibilités de contourner la règle de son amie. La démone lui dit en rigolant :
-Hahah ! Tu fais comme tu veux ! Son ton se fit de plus en plus sérieux. Vas ! Vis ! Découvre toutes les contrées que tu veux ! Apprends toutes les langues ! Tout les sortilèges ! Instruis-toi de toutes les histoires possibles et imaginables ! Résous tout les mystères du monde ! Et même, si le cœur t'en dit, goûtes à tout les breuvages qu'il te sera donné de goûter ! Les yeux de l'hybride s'émerveillaient. Elle était consciente qu'elle n'aurait jamais l'occasion de faire tout ça, mais cela lui donnait de l'espoir. Je ne te demanderai juste une chose...Les pupilles illuminés de Poki regardèrent attentivement la démone. Fais attention à toi...

   Le soir venu, les deux protagonistes se saluèrent. Elles avaient toutes les deux conclut de ne pas se dire au revoir chaleureusement afin de ne pas être trop assaillis par l'émotion. Elles avaient toutes les deux le cœur emplit d'une douce sensation, et aussi d'un petit pincement. Mais elles étaient sûres qu'elles allaient se revoir. C'est ainsi que l'hybride et la démone se quittèrent l'âme légère. Chacune partait découvrir un peu plus ce monde étrange mais cette fois-ci, avec la sensation d'avoir un allié qui quelques part, parfois le soir, pense à elle.

1330 mots


Lun 15 Mai - 17:02
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Diapré :: La Steppe du Phénix-
Sauter vers: