Le Culte de la Berge [Solo]

 :: Le Continent Sacrifié :: La Berge aux Méduses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Naga - Fulmine - II
Parchemins : 490
Poussée par son unique nageoire, la jeune Naga répondant au doux nom d'Ara parcourait l'océan depuis déjà plusieurs jours dans le but de rejoindre la rive. S'étant donné rendez-vous avec son ami hybride Umi, la jeune femme n'avait plus qu'une idée en tête : arriver le plus vite possible à la Berge aux Méduses. Son ami mi-renard mi-humain l'avait déjà visité plusieurs fois et il n’arrêtait pas de dire qu'il voulait y emmener la Naga aux longs cheveux noirs. Celle-ci finit par accepter bien qu'ayant quelques craintes sur ce nouveau territoire, elle était en fait très pressé de si rendre aux plus vite.

Le voyage fut tout de même long avant qu'elle n'eut atteint les côtes de la Berge. Celle-ci portait bien son nom. Jamais elle n'avait vu autant de méduses regroupées dans un même endroit. Puis, occupée à esquiver les animaux marins piquants, la jeune femme ne vit pas tout de suite l'homme aux cheveux roux que l'appelait. « Ara ! » Celui-ci se précipitait vers elle pour l'accueillir. Heureuse de le retrouver après tant de temps elle le prit dans ses bras. « Comment a tu fais pour arriver ici avant moi ? Nous sommes parti en même temps il me semble. Et normalement je suis bien plus rapide que toi. » Le garçon lui lança un regard farceur avant de lui fourrer la main dans les cheveux. « Il existe plus d'un moyen de se déplacer sur la terre ferme. Tu verras je te montrerais un jour. » La perspective de pouvoir voyager autrement qu'à la nage l'intriguer autant qu'il lui donna envie d'essayer. « Tu es prête pour une petite visite guidée ? » Umi lui accorda son plus beau sourire alors qu'il lui tendit la main. « Plus que prête ! » Ara l'agrippa et ensemble ils réussirent à la faire sortir de l'eau. A ce moment-là, une paire de jambes longues et fines prit place à la place de la nageoire turquoise. La jeune Naga avait encore beaucoup de mal avec ce changement, qui provoquer toujours une vive douleur dans tout son corps. Il lui était impossible de rester loin de l'eau pendant très longtemps. Mais grâce à ses parents elle savait que ce n'était qu'une question d'habitude. Bientôt elle pourra courir tout le long des plages aux sables fins sans l'aide de personne.

Mais à cet instant le soutien d'Umi lui était encore vital pour pouvoir se déplacer. La mettant droites sur ses pieds, la collant contre lui, le garçon-renard était fin près pour lui servir de guide et de béquille. « Après vous ma chère. » Ara regardait son ami de côté tandis qu'ils commençaient à avancer. « Merci pour tous ce que tu fais pour moi Umi. Honnêtement je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi. » Cette remarque ne manqua pas de faire sourire le renard. « Oh arrête tu vas me faire rougir. Et puis sais bien naturel, n'importe qui aurait envie d'aider une amie ayant autant soif d'aventure que lui-même. » Ara lui rendit son sourire tandis qu'elle se souvenait de leur première rencontre. L'homme-renard avait et était toujours le seul ami de la jeune femme. Elle le considérait pratiquement comme un nouveau petit frère, bien qu'il ne pourrait jamais remplacer celui qu'elle avait perdu. Mais elle savait que temps qu'Umi était à ses côtés elle n'avait pas à avoir peur, car il ne la laisserait jamais tomber. Puis, comme pour appuyer ses propos, le jeune homme lui adressa un beau sourire avant de dire ces mots : « Je serais toujours à tes côtés, peu importe ce qui arrivera. »

Dans son ensemble la visite se déroulera très bien. Umi montra à Ara toute la beauté du lieu, et autant de magnifiques endroits qu'il le pouvait avant de penser à redescendre vers la mer. Mais pas d'inquiétude car la Berge étant si grande, il y aurait encore beaucoup à visiter le jour suivant. Mais alors que les deux amis étaient en route pour rejoindre l'océan, une voix forte d'homme s'y fit entendre à travers la pierre et la roche. « Qui cela peut-il bien être ? » « Je n'en sais rien. Les habitants du lieu sont très calmes en temps normal. Pourquoi l'un d'eux parlerait aussi fort ? » Perturbés et curieux, ils décidèrent de suivre à la voix avant de continuer leur descente. Ils avaient encore un peu de temps avant qu'Ara ne se sente vraiment mal.

La voix de l'homme provenait d'en haut d'une falaise située non loin d'eux. Ils s'y rendirent rapidement pour voir un bien étrange spectacle juste sous leurs yeux. Celui qui parlait si fort était un homme portant une longue robe brune, et une dizaine de personnes, des voyageurs ou des marchands, étaient rassemblés autour de lui. « Mes chers frères, mes chères sœurs, je vous en supplie entendait mon appel et celui de notre Dieu ! Il est la voix de la raison et implore devant vous que vous le rejoignez dans son église. Il ne veut que votre bonheur à tous. Mais pour cela il faut que vous fassiez le même choix que moi. Quittez ces terres qui ne vous rapportent rien et suivez-moi jusqu'à la maison de notre Dieu où vous serez traité mieux que des rois ! » La plupart des personnes écoutant ce discours ne purent se retenir de rire devant ces propos. « Plus riche que des rois ? Désolé mon vieux mais je ne crois pas à ces contes de fées. » « Moi non plus, si un tel dieu existait il y a longtemps que nous en aurions entendu parler. » Un après les autres les gens commençaient à partir sous le regard furieux de l'homme. « Je ne vous permets pas de vous moquer ainsi de lui. Il m'a arraché de ma misère, m'a sauvé la vie ! Mais si vous continuez à le voir comme un bon à rien il se vengera ! » Tous se mirent à rire tandis qu'ils s'éloignaient.

Umi et Ara étaient les seuls à être restés. Voyant cela, l'homme leur sauta littéralement dessus, faisant lâcher prise à Umi et permit à la jeune Naga de s'écraser sur le sol. « Vous vous êtes restés ! Vous êtes des êtres pures et avez entendu ma voix et qui me suivrez sur le chemin de la raison. Venez avec moi, dorénavant vous êtes nos nouveaux amis, à moi et à notre Dieu ! » Mais le renard n'écoutait rien de ces paroles, trop occupé à remettre la femme aux cheveux noirs sur pied. « Désolés nous sommes restés un peu trop longtemps, nous allons partir désormais. » Le renard commençait à sentir les tremblements dans le corps de son amie. Ils avaient trop tardé, il lui fallait de l'eau au plus vite. Mais fout de colère l'homme ne comptait pas les laisser ainsi. Tandis qu'ils s'éloignaient il leur cria ces mots : « Vous êtes aussi faux que les autres ! Dieu se vengera ! Il enverra tous les maux de la Terre pour vous faire regretter de ne pas l'avoir suivi ! Tous les maux vous entendez ! »

Le soir arriva bien vite. Tandis qu'Ara s'amusait dans l'eau, Umi faisait cuire des poissons tout juste sortis de l'eau. Fascinés par les couleurs rouges et jaunes qui sortaient du bois, la jeune Naga ne put s'empêcher d'approcher. « Alors c'est cela un feu ? Je l'ai lu dans le livre de mes parents mais je n'en ai jamais vu… Tu pourrais m'apprendre comment on en fait ? » « Si tu veux, mais il faudra bien suivre mes instructions, et je te préviens je suis un professeur exigeant ! » Sautant de joie, l'homme-renard appris à son amie comment distinguer le bon bois du mauvais, à choisir les bonnes pierres et bien d'autres éléments. Toute la soirée se passa sans problème, jusqu'à qu'un vent bien étrange arrive dans l'air…

Alors que les deux amis s'apprêtaient à passer une bonne nuit, l'air se chargea soudainement d'un vent violent et les nuages clairs se teintèrent de noir. Un orage se préparait, et un assez important au vu des premiers aspects. Rapidement la mer s'agita de plus en plus et une pluie violente se mit à s'abattre sur les deux protagonistes. Ne voulant pas risquer de se blesser, Ara décida d'aller passer la nuit sous la surface, là où l'eau est moins agitée, tandis qu'Umi allait se réfugier dans une grotte. Mais malheureusement tout ne se passa pas comme prévu. Alors que la jeune Naga s'apprêtait à plonger, Umi, changé en renard, glissa sur le bord du rivage et tomba dans l'eau. En temps normal celui-ci aurait simplement nagé jusqu'à la rive, mais la mer de plus en plus agitée ne lui laissa aucun échappatoire et il commença à couler. « Umi ! » Hurlant le nom de son meilleur ami, Ara plongea tout son corps dans l'eau déchaînée et nagea jusqu'à l'emplacement du renard. Celui-ci, visiblement à bout de force, se laisser happer par le fond de l’océan. La jeune femme aux cheveux noirs le rattrapa rapidement et regagna la surface. Les vagues, à présent grandes comme des charrettes, l'empêcha de regagner la rive, tandis que l'eau entrer encore et toujours dans les poumons du jeune renard…

Après plusieurs minutes d'efforts, la Naga réussit à se rendre sur le sable, devenu poisseux à cause des vagues venant s'échouer dessus. Sa nageoire disparue et elle dut se traîner tout le long de la côte avant de finalement trouver une grotte pour les mettre à l'abri tous les deux. Fort heureusement le renard repris vite ses esprits et cracha autant d'eau qu'il le pouvait. Un immense soulagement se peignit sur le visage de sa camarade. « Umi ! Béni soit l'océan tu vas bien. » Elle le prit dans ses bras, tandis que celui-ci reprit sa forme humaine. « Bénir l'océan tu parles ! J'ai failli mourir noyer à cause de lui ! » Alors qu'il pestait, il recracher en même temps le sel toujours contenu dans sa bouche. Riant devant le caractère bien particulier de son ami, Ara ne put s'empêcher, étrangement de penser aux paroles de l'homme qu'ils avaient rencontrés aujourd'hui. « Et si c'était de cela qu'il voulait parler ? » L'homme renard ne comprenant pas, il lui demanda des explications et Ara lui donna le fond de sa pensée. « Cet homme disait que son Dieu allait se venger, n'est-ce pas ? Je sais que cela peut paraître ridicule car des tempêtes comme celle-ci arrive très souvent. Mais tout de même, rien dans la journée ne laisser présager un typhon d'une telle violence. Cela a dû provoquer beaucoup de dégâts parmi les rares habitations aux alentours. J'espère que tous ces gens vont bien. » Curieuse d'en apprendre plus et pour être certaine que l'homme et son mystérieux Dieu n'avait rien à voir avec cette histoire de tempête, les deux amis décidèrent de retourner le voir le lendemain, après une bonne nuit de sommeil bien mérité.

Au lever du jour, le doute se faisait de plus en plus dans la tête de la jeune femme. Mais cela était dû au grand nombre de personnes venues rendre visite au vieil homme. Beaucoup plus nombreux que le jour précédent, certains semblaient apeurés, d'autres présentaient de braves blessures. Certainement dû à la tempête de la veille. L'homme, toujours posté sur son présentoir se mit à parler à la foule rassemblée. « Je vous avais prévenu ! Voilà ce qui arrive aux personnes déshonorant le grand Dieu de ce monde ! Mais n'ayez crainte, il vous pardonnera si vous décidez de passer le reste de votre vie à le servir, comme moi-même je le fais. Cela peut paraître être une tâche difficile et pénible, mais n’oublier pas que notre Dieu est bon et généreux envers tous ceux qui le soutiennent. Par contre, s'il vous prend encore l'envie de lui manquer de respect… Croyez-moi que des catastrophes bien plus grandes viendront abattre sur vous ! » La foule semblait dubitative. Plusieurs personnes paraissaient croire les mots de l'homme et décidèrent de le suivre. Mais plus nombreux encore étaient ceux le traitant de fou, et ses nouveaux serviteurs avec. Du coté d'Ara et Umi, la confusion était de plus en plus grande. Peut-être que cet homme proclamer que la tempête était dû à son Dieu, mais peut-être avait-il juste profité de la situation ?

Quoi qu'il en soit les deux amis tentèrent de ne plus prêter attention aux dires de l'homme. Après tout cela ne les concernait pas et ils n'étaient pas venu ici pour ça. Continuant au fil des jours leurs explorations, Ara en appris plus qu'elle ne pouvait l’imaginer sur les habitudes et coutumes des gens de la surface. Ce monde la fasciner de plus en plus et son désir d'aventure ne faisait que grandir… Mais en parallèle de ces merveilleuses découvertes, le temps n'était pas leurs meilleurs alliés. Des tempêtes, ouragan, feu de forêt et bien d'autres intempéries se déroulèrent durant leurs jours de visite. Ara ne connaissait bien encore bien le climat du monde extérieur, mais elle était prête à parier que quelque chose n'allait pas…

Au bout de plusieurs jours, il était à présent l'heure pour la jeune Naga de quitter ces terres pour retourner à l'océan d'où elle venait. Ce n'était pas sans peine qu'elle regardait derrière elles les terres qu'elle avait foulées avec son ami durant bien des jours. Bien que la jeune Naga savait qu'il lui restait beaucoup d'autres endroits à découvrir et à explorer, elle ne pouvait s'empêcher d'être triste en regardant ce merveilleux paysage. Bien que les conditions climatiques n'étaient pas des plus accueillante, elle gardera un souvenir magnifique de cet endroit. Pour son compagnon Umi également il était temps de se dire au revoir, jusqu'à la prochaine fois. Alors qu'elle plongea la tête la première dans l'eau, faisant apparaître sa traditionnelle queue de poisson de couleur bleue, elle prit son ami dans ses bras. Etant cette fois-ci sous sa forme humaine cela ne fut pas bien difficile. « Merci encore pour tout ce que tu as faits ces derniers jours. Je ne sais comment te remercier. » Le jeune homme aux cheveux roux lui caressa gentiment la tête. « Tu n'as pas besoin de me remercier, je l'ai fait avec plaisir. Et je n'attends rien du tout en retour. »

Mais alors qu'ils terminaient leurs accolades, un détail attira l'attention de la jeune Naga. Tout en haut de la colline, là où ils avaient entendu le vieil homme prêcher ses paroles, un grand nombre de personnes s'étaient rassemblés. Les deux amis avaient bien entendu remarqué que les disciples de l'homme étaient de plus en plus nombreux, mais il semblait qu'il avait réuni bien plus de monde qu'ils ne le pensaient. Finalement, bien décidé à voir ce qui se tramer derrière cette histoire, les deux jeunes gens décidèrent de rester un peu plus longtemps et commencèrent à gravir une nouvelle fois la colline. Bien que les jambes d'Ara semblaient être habituées à présent à de longues heures de marche, il n'en était rien. Ses membres encore jeunes la faisaient toujours autant souffrir.

Une fois arrivé au somment de la colline, les deux amis assistèrent à une nouvelle réunion de la part du vieil homme. Pour ne pas changer, il rabattait encore et toujours les mêmes paroles, disant que son Dieu était tout puissant et que toutes les catastrophes climatiques arrivées ces derniers jours étaient leur du tout puissant pour punir ceux qui ne croyaient pas en lui. Si au début tout le monde riez de ces histoires, à présent tous buvaient ses paroles comme un nouveau livre saint. Cette situation inquiéta d’avantages les deux amis qui décidèrent de mener l'enquête. Et rapidement le plan fut établi. Ils devaient simplement suivre le vieil homme après la fin de sa réunion pour voir ce qu'il cachait dans sa maison. Peut-être y trouveraient-ils des indices ?

Une fois tous les disciples partis, l'homme quitta également son perchoir et la Naga ainsi que son ami commencèrent à le suivre. Au bout de plusieurs minutes, le vieil homme entra dans une grotte à l'allure pas très rassurante. « On doit vraiment entrer là dedans ? » Le courage de l'homme-renard semblait disparaître au fur et à mesure qu'ils s'approchaient. « Ce n'est pas le moment de faire ton trouillard, nous y sommes presque ! » Finalement ils entrèrent tous les deux dans la grotte, qui était aussi sordide qu'elle le laissait croire vu de l'extérieur. Si dans un premier temps tout était noir, ils finirent par apercevoir de la lumière et se retrouvèrent vite dans une partie de la grotte totalement aménagée comme une maison. De nombreux livres étaient disposés sur la table ainsi que sur le sol, et une étrange boule de cristal trônait sur un pupitre. Mais ne voulant pas perdre de temps et de peu que l'homme les surprennent, ils commencèrent à feuilleter les livres. Et c'est ainsi que tout devint clair. Dans ces romans était expliqué en long et en large comment provoquer des tempêtes, tornades ou autre tremblements de terre. « C'est lui qui a provoqué tout ça... » « Que faites-vous ici ! »

La voix de l'homme les surpris tellement qu'ils poussèrent tous les deux un cri. « Il est interdit d'entrer dans ma demeure ! » Visiblement le vieil homme désirait seulement les chasser, mais une fois qu'il vit ce qu'Ara avait dans les mains, son expression changea. « Je suis désolé, mais il semble que je ne puisse vous laissez vivre à présent. » De petits éclairs commencèrent à sortir de ses mains. Les plaçant contre la paroi de la grotte, il commença à faire trembler le sol faisant tomber de plus en plus de pierres. Sans prendre véritablement le temps de réfléchir, Umi changea de forme pour prendre celle du renard, attrapa le livre que tenait Ara avec sa bouche et réussit à s'enfuir avant que la sortie de la grotte ne soit condamnée, laissant la jeune femme et le vieil homme seul…



Mots :  2991




Absence complète du 10 au 24 Juillet


I love you <3:
 
Ven 5 Mai - 18:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Naga - Fulmine - II
Parchemins : 490
Combien de temps était passé depuis la disparition d'Umi ? La jeune femme aux cheveux noirs ne pouvait le dire. Après que son ami ai réussi à s'enfuir de justesse avant que la caverne ne s'écroule, le vieil homme s'était empressé de capturer la Naga, qui ne pouvait en aucun cas résister, ne pouvant même pas marcher toute seule. Attacher à une table elle commençait à avoir de plus en plus faim. Le plan de l'homme était clair, la laisser mourir tandis qu'il continuait de rependre ses mensonges. Il allait peut-être même essayer de retrouver Umi pour le résoudre au silence. Cette seule pensée pétrifiée de peur la jeune femme aux cheveux noirs. Mais bien qu'attacher et visiblement sans défense, elle ne pouvait pas rester tranquillement à ne rien faire et décida d'agir. « Pourquoi faites-vous tout cela ? Qu'avez-vous à gagner en exposant tous ces pauvres gens aux catastrophes que vous provoquer ? N'avez vous pas pensé aux vies que vous avez brisées avec vos tempêtes ? » Toujours concentré dans son travail, l'homme ne lui lança pas un regard. « Répondez-moi ! »

Cette fois-ci celui-ci s'exécuta en la giflant. « Tu n'es qu'une simple petite fille ne tenant même pas toute seule sur ses jambes ! Que peux-tu bien savoir de ce que ressentent ces gens ? Cela ne te concerne en rien. » Bien que secouée elle ne baissa pas le regard. « C'est vrai cela ne me concerne pas. Mais je ne peux pas rester à rien faire tandis que ces pauvres gens souffrir par votre faute ! » L'homme la gifla une nouvelle fois, avec bien plus de force et de violence. « Crois-tu que tout cela me plaît ? Crois-tu que je prends du plaisir à les faire souffrir ? La réponse est non ! Mais je n'ai pas le choix. » La Naga ne put s'empêcher d'être surprise. « Que voulez-vous dire par là ? »

Visiblement l'homme semblait à présent d'humeur à parler, car il s’essaya en face d'elle. « J'ai pendant longtemps chercher un endroit où je serais accepté tel que je suis, et ainsi être enfin heureux. Vois-tu petite il y a quelque chose en moi de mauvais mais que je n'ai pas voulu. C'est comme une force intérieure qui pousse les gens à me rejeter, à me laisser derrière eux. De ce fait, j'ai toujours été seul dans la vie. Aujourd'hui je suis vieux, mais j'ai encore une chance de ne pas mourir seul au monde. Et cette chance je la dois à ces livres. » Prenant l'un des ouvrages entre ses mains il continua son histoire. « J'ai réalisé que ce qui unit véritablement les gens est la peur. J'ai donc eu l'idée de créer un faux dieu que je rendrais vivant grâce à ces livres permettant de créer des catastrophes. Ainsi je forçais les gens à me croire et alors à rester auprès de moi. Ainsi je ne serais plus jamais seul. »

Il lança alors un regard noir à la jeune femme. « Mais toi et ton compagnon renard essayaient de m'arrêter, et cela je ne peux pas le tolérer ! Vous ne ruinerez pas tout ce pour quoi j'ai travaillé si dur ! » Mais malgré la peur qui lui procurer, Ara ne détacha pas les yeux de l'homme. « Ce que vous faites est de la manipulation, n'y plus n'y moins et par ce fait vous ne méritez pas d'être entouré ! » Ne pouvant supporter plus de parole, le vieil homme jeta son livre et prit une épée. Devenu presque fou à l'idée que son plan cesse de fonctionner il décida de tuer purement et simplement la jeune femme. Mais… « Je crois que tout ceci a assez duré ! »



Brusquement les pierres qui empêchaient de sortir de la grotte furent balayés par un champ de force, ouvrant ainsi la voie vers le monde extérieur. Mais à la place d'un soleil radieux se trouver Umi, sous sa forme humaine, ainsi que cinq hommes bien portant. Tous avaient une expression de haine dans le regard. Alors qu'ils s'approchaient tous du vieil homme, Umi s’élança vers son ami et commença à détacher ses liens. « Dis moi qu'il ne t'as rien fait ! Je suis vraiment désolé de t'avoir laissé toute seule, mais c'est la seule solution que j'ai trouvé sur le coup. Je suis allé prévenir les habitants du coin, je leur ai tout expliqué et montré le livre que j'avais pris avec moi. Heureusement ils m'ont cru et m'ont suivi jusqu'ici. » Une fois détacher de ses liens, la jeune femme aux cheveux noirs accorda un doux regard à son meilleur ami. « Tu n'as pas à t'excuser. Ce que tu as fait été la bonne solution, grâce à toi nous avons réussi. Et rassure-toi il ne m'a rien fait, vous êtres arrivés à temps. »

Du côté des hommes, ceux-ci dirent avoir tout entendu à travers la roche et tiennent pour responsable le vieil homme pour toutes les catastrophes de ces derniers jours. « Pour répondre à tes crimes tu seras pendu devant tous ceux à qui tu as ruiné la vie ! Une telle sentence est légitime pour tout le mal que tu as fait. » Voyant que le vieil homme ne résister même pas devant les accusations, Ara eut soudainement de la peine pour lui. Après tout, ce qu'il voulait simplement est d'être avec les autres. Certes il avait commis des crimes pour cela, mais la mort ne devait pas lui être donné pour autant. « Excusez-moi. » La jeune Naga se présenta devant les hommes et exposa son point de vue. Le vieil homme sembla surpris, et finalement devant les sages paroles de la jeune femme les cinq hommes décidèrent finalement d'emprisonner leurs ennemis plutôt que de le tuer.

Quelques heures plus tard le vieil homme fut mis en prison, ses disciples se dispersèrent et beaucoup vinrent remercier Ara et son ami Umi pour leur aide et les dangers qu'ils avaient parcourus pour les aider. A présent ce mystère résolu, les deux amis pouvaient enfin rentrer chez eux. Descendant la colline pour retourner à la mer, le jeune homme-renard ne put s'empêcher de poser une question à la Naga. « Ara, pourquoi as-tu pris la défense de cet homme ? Il a quand même bien failli te tuer ! » La jeune femme lui répondit avec le sourire. « Je ne peux pas te dire le contraire. Mais je ne sais pas, peut-être m'as-t-il mais suffisamment pitié pour que je veuille l'aider ? Mais dans tous les cas je ne pense pas que la mort soit une bonne punition. Cet homme va à présent réfléchir le reste de sa vie aux massacres qu'il a causé et j'espère que cela lui servira de leçon. » Puis, après tant de péripéties, la jeune femme put enfin retourner dans l'eau, là où elle se sentait si bien…


Mots : 1146 + 2991 = 4137


Absence complète du 10 au 24 Juillet


I love you <3:
 
Jeu 1 Juin - 17:17
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Sacrifié :: La Berge aux Méduses-
Sauter vers: