De Sibyllin en Sacrifié [RP libre avec Akantha Aisos]

 :: Le Continent Sibyllin :: Les Souterrains Interdits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Edsere - Consciem - III
Parchemins : 1104
Les Souterrains... Ils portaient peut-être ce nom, mais cela voulait bien dire qu'il y avait des entrées qui y menaient ! Et puisqu'elles étaient toutes deux en plein milieu du territoire Norphis, qu'y avait-il d'étonnant à ce qu'une ouverture soit justement l'une de ces entrées ? Rien du tout. Dragomira soupira, pourtant. Elle commençait à accuser une certaine fatigue, malgré son endurance naturelle. Elle s'était à peine reposée depuis sa rencontre avec Akantha et le combat qui l'avait opposée aux trois Ulfurbes. Entre ce combat-là, la marche et la lutte contre les lézards amphibies, il ne lui restait pas grand chose d'énergie. Les chances de tenir bon contre un groupe de Norphis n'étaient déjà guère élevées lorsqu'elle était eu mieux de sa forme mais alors, maintenant qu'elle était faible...

Dragomira secoua la tête.

- Si tu dis que c'est une mauvaise idée, alors je veux bien te croire sur parole, Akantha, et on oublie cette idée. Seulement je n'ai vraiment pas vu d'autres endroits qui pourraient nous servir de refuge. Les arbres me paraissent bien trop maigres pour supporter nos deux poids – surtout le mien, de fait – et je ne vois pas non plus de fourrés où nous dissimuler.

Pendant un instant, elle songea à demander à Akantha s'il n'existerait pas une maigre possibilité de trouver refuge dans un endroit sûr des Souterrains Interdits. Après tout, Akantha y était chez elle, non ? Seulement, cette idée mourut sitôt formulée. Non, ce serait complètement stupide ! Les Norphis étaient connus comme beaucoup de choses mais certainement pas comme des êtres hospitaliers. A moins que vous ne soyez sur le menu du soir, mais dans ces cas-là, il était encore préférable de ne pas être invité.

Malgré sa fatigue, Dragomira chercha dans les environs un endroit suffisant pour les protéger le temps de quelques heures de repos. Il fallait que ce soit sûr, discret et proche. Enfin, proche, ça c'était dans une situation idéale. Elle n'avait peut-être plus la force de mener un nouveau combat, mais s'il le fallait, elle trouverait bien encore quelques trésors d'endurance pour faire encore quelques kilomètres. Elle aurait sûrement été plus vite en volant, mais ce ne serait certainement pas juste envers Akantha qui n'avait que ses deux jambes. Et si elle devait porter un poids supplémentaire, la Nanhtun s'épuiserait beaucoup plus vite. De plus, elle ne savait pas comment réagirait une fois en l'air.

La seule fois où elle avait tenté de soulever Arslan, il était si tendu et crispé qu'il avait été incapable de décrocher le moindre mot, même après plusieurs minutes après qu'elle l'eut reposé. Bien sûr, le vertige n'était pas un trait racial et elle ne perdrait sûrement rien à poser la question à la jeune Norphis. Mais elle décida de remettre ça à plus tard. Éventuellement en cas de fuite précipitée, ce serait une bonne idée. Peut-être pas la meilleure, mais une bonne idée néanmoins.
Avec un nouveau soupir, elle dut bien admettre qu'elle était à court de proposition. Se remettre en route semblait être la seule option qu'il leur restait, quand bien même Akantha l'avait déjà avertie du danger que représentait la tentative de traverser le terrain de jeux des Noprhis alors que l'astre lunaire baignaient les lieux de sa pâle lueur.

Fut-ce son sang de lézard qui parla ou bien une simple fulgurance, toujours était-il que d'un coup, comme un éclair zébrant le ciel sans qu'aucun orage ne se soit annoncé, une idée traversa le marasme de sa lassitude. Ce serait délicat et épuisant. Rien ne garantissait non plus qu'elles parviennent à quoi que ce soit de satisfaisant. Pourtant, à mesures désespérées, solutions désespérées, non ?

- Akantha, je ne sais pas si tu vas apprécier mon idée, mais pour l'heure actuelle, je n'ai que ça à proposer. Et si tu as une idée plus intéressante, j'y souscrirais avec plaisir. Puisqu'on ne peut décemment pas simplement établir un campement à l'air libre ni se cacher dans la moindre grotte ou anfractuosité de rochers, je ne vois qu'une seule solution. Si tu es persuadée que les Norphis ne s'en prendront pas à toi, alors tu es celle de nous deux qui peut se permettre de rester en surface. Mais, comme tu l'as fait remarquer, rien ne pourrait me faire passer pour l'une des vôtres. Seulement, je pourrais essayer de creuser un trou assez grand et profond pour m'y terrer tant bien que mal. Et charge à toi de me recouvrir pour me cacher. Et de me signaler à quel moment il me serait possible de sortir !

Il suffit à Dragomira d'exposer son idée pour en lister tous les défauts. Mais il était trop tard pour faire machine arrière maintenant. Quand bien même la seule réponse d'Akantha soit la plus totale incrédulité ou un profond scepticisme !

798 mots





Merci à Ylan et Sora pour ce que vous m'avez fait <3

Je les aime, je suis accro...:
 
Sam 3 Juin - 22:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 435
J'essayais toujours de trouver une solution pour que nous puissions trouver un endroit où passer la nuit sans être constamment agressé par les dangers environnant. Et alors que je me perdais dans des théories improbable c'est la plus improbable de toute qui sortie de la bouche de la Nanthun écailleuse. J'hésitais longuement entre exprimer une longue et pernicieuse ironie ou de rester dans la sympathie mais je tranchais finalement et essaye tant bien que mal de répondre amicalement à l'absurde proposition. J'aurais pu citer mille et un défaut de ce plan mais décidais finalement de ne pas mettre en doute la capacité à survivre de mon amie aux griffes tranchantes mais plutôt de remettre en cause le fondement même de son "plan" pour survivre : Ma prétendu immunité.

« Eh bien... Si j'avais à choisir je choisirais la grotte. Je ne suis pas vraiment immune aux attaques des autres Norphis, s'ils me voient je serais attaqué à vu comme tout à chacun. Néanmoins il me suffira de décliner mon appartenance pour être laissé tranquille. Cela ne veut pas pour autant dire qu'ils ne se questionneront pas sur la présence d'un trou rebouché juste à côté de moi et ta vie sera le prix de notre échec si une telle situation venait à exister. Si cette grotte dont tu parles est bien qu'une simple grotte et pas un passage vers les Souterrains Interdits cela reste encore notre meilleure chance de pouvoir nous reposer. Je peux toujours aller voir la situation de moi-même, je ne devrais pas avori de soucis à me faire passer pour un Norphis ayant finît sa chasse et rentrant chez lui et, après avoir vu cette fameuse grotte, je reviendrais pour t'avertir de la situation, nous aviserions à mon retour. En attendant, tu pourrais essayer de te faire discrète histoire de ne pas attirer les foules.»

J'essayais d'observer aux alentours malgré ma petite taille pour voir où en était la horde. La plupart étais déjà sorti et n'allait pas finir leur chasse avant tard dans la nuit. Ca nous laisserait le temps de nous glisser jusqu'à cette grotte si elle est effectivement sécurisé. Dans le cas contraire nous allons devoir faire la solution anarchique et sans grands espoirs de Dragomira. Néanmoins je préférais ne pas m'y risquer. Il était très mal vu de faire confiance aux autres races et surtout il était presque interdit de ne pas croire à la politique expansionniste de Vladden. Le tout était de ne pas le montrer. Je n'avais vraiment pas envie de mettre un terme à la vie de Dragomira, mais si c'est ce qu'il faut pour que je survive alors ce sera le cas. Je lançais un sourire crispé à la Nanthun avant de lui demandé son avis.

« Qu'en penses-tu ? Tu te sens capable de te faire discrète assez longtemps pour ne pas te faire remarquer par la horde ? »


Nous n'avions pas vraiment le choix, il fallait que l'on se décide vite si nous ne voulions mourir.

500 mots


Jeu 8 Juin - 0:21
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Edsere - Consciem - III
Parchemins : 1104
Dragomira sentait... Non, elle savait, qu'Akantha n'avait pas osé lui dire directement ce qu'elle pensait de son idée. Elle n'en eut pas besoin. La Norphis était peut être douée pour masquer ses émotions mais la Nanthun était naturellement dotée d'une sensibilité exacerbée. Les doutes et le dépit de sa compagne de route n'étaient inscrits nulle part ailleurs que dans son cœur, et c'était déjà bien assez pour que Dragomira les perçoivent. Néanmoins, que faire d'autre que proposer quelque chose, quand bien même quelque chose de totalement tiré par les cheveux, lorsqu'elle semblait être la seule à énoncer clairement des idées ? Non pas qu'Akantha se désintéresse de leur situation, elle n'en était pas à penser cela, mais jusqu'à présent, la jeune femme réfléchissait beaucoup pour finalement ne pas dire grand chose.

Du moins jusqu'à présent. La Nanthun ne savait pas quelle idée pouvait bien avoir surgi soudainement sous ce crâne protégé par cette masse de mèches opalines mais elle n'avait guère d'autres choix que de s'en remettre à elle. Akantha était légitimement « chez elle » et elle connaissait les dangers et les failles de sa race. Elle saurait donc lesquels éviter et lesquelles exploiter. Quelque chose dans l'attitude de la Norphis avait néanmoins fait tiquer Dragomira. Un « je ne sais quoi » qui la mettait mal à l'aise sans qu'elle parvienne vraiment à distinguer quoi. Elle décida malgré tout de passer outre. Ce n'était pas le moment de commencer à douter de tout, sinon elles n'atteindraient jamais les côtes du Continent Sibyllin. Et encore moins, dés lors, celles du Continent Sacrifié. Elle prit donc sur elle d'étouffer – au moins temporairement – cette désagréable sensation et hocha finalement la tête.

- Je vais faire de mon mieux, tu peux compter sur moi. Et si les choses devaient mal tourner, inutile de te préoccuper de moi. Fais ce qu'il faut pour ne pas te faire tuer.

C'est en prononçant ces mots qu'elle identifia enfin le point qui l'avait gênée quelques instants plus tôt. Bien sûr, comment n'y avait-elle pas songé avant ? La Norphis n'avait aucune envie de mourir, c'était évident, et encore moins pour une presque inconnue. Elles ne se connaissait que depuis très peu de temps, il était vrai. Quelques heures de complicité ne faisaient pas le poids lorsque la vie de chacun était en jeu. Cependant, Akantha avait eu le tact et la délicatesse de ne pas l'affirmer à haute voix et de garder en priorité l'idée de se sortir toutes les deux de ce pétrin. Elle lui en fut reconnaissante, même si elle aurait parfaitement compris qu'Akantha lui énonce clairement que sa survie personnelle passerait avant tout le reste.

Elle laissa donc la Norphis aller explorer la grotte et s'assurer qu'elles y trouveraient – ou non – un abri sûr pour passer la nuit. Pendant ce temps, elle se rendit jusqu'à un massif d'épineux en bord de berge. Inutile d'espérer y passer une nuit confortable et d'en attendre une protection valide, mais si Dragomira y demeurait immobile le temps que sa compagne fasse ce qu'elle avait à faire, elle devrait pouvoir s'en tirer. Au mieux, elle passerait pour l'un de ces gros lézards qui les avaient attaquer un peu plus tôt, au pire, elle serait confondue avec une drôle de roche. Pour accentuer cet effet, elle s'enveloppa dans sa cape d'un gris cendre. Les épines accrochèrent le tissu mais ne gênèrent guère la Nanthun. Il en fallait bien plus pour pénétrer le rempart de ses écailles solides. Finalement, si Akantha ne trouvait aucun autre choix et que sa ruse du faux rocher était suffisante à tromper la vigilance des Norphis en casse – mais elle ne se faisait pas d'illusions – alors elle pourrait peut être finalement passer la nuit ici. Ce ne serait pas confortable du tout, mais ce serait mieux que rien.

641 mots





Merci à Ylan et Sora pour ce que vous m'avez fait <3

Je les aime, je suis accro...:
 
Jeu 15 Juin - 21:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 435
Je ne pris même pas la peine de demander à Mira si elle était sûre d'elle quand au fait de rester seule le temps que j'aille vérifier si la caverne en question n'était qu'une caverne et non pas un des nombreux boyaux qui menaient jusque dans les Souterrains Interdits. Nous ne pouvions rester là à discuter et autant passer une ixième nuit blanche n'allais pas vraiment changer quoi que ce soit pour moi, je préfererai tout autant pouvoir enfin obtenir un peu de sommeil. Mais tout dépendait de ce qu'il se trouvait dans cette caverne. Sans hésiter plus que cela je tournais les talons avant de me diriger vers la caverne qu'avais pointé la Nanthun écailleuse peu avant. Les derniers Norphis étaient entrain de sortir des cavernes et je remarquais avec allegresse que personne ne semblait faire des aller et des retours depuis la cavité rocheuse dans laquelle j'esperais pouvoir trouver un repos pour la nuit. Cela ne signifiait pas pour autant que ce n'était pas un passage vers les Souterrains Interdits et il me fallait obligatoirement vérifier de mes propres yeux.

Plusieurs Norphis s'approchèrent de moi, assoifés, alors que je croisais le chemin de la horde Norphis. Pour la plupart d'entre eux, un simple croisement de nos regards suffisait pour les faire changer de cible. Pour les plus assoifés d'entre eux, il fallait actuellement que je les contourne pour éviter qu'il ne m'aggresse. Il était triste que la soif dévorante qui habitait notre race finissent par nous donner l'envahi de sucer le sang de tous ce qui bouge, même de notre propre race dans les cas les plus extrêmes.

J'arrivais bien vite devant cette fameuse caverne, en oubliant les multiples altercations que j'ai du éviter, et après avoir pris une pause pendant une ou deux minutes, je finis par entrer à l'intérieur de la cavité. Assez large, la caverne se divisait en deux parties distinctes. Toujours vide de tout être vivant, à part quelques chauve-souris, je remarquais bien vite grâce aux torches sur les murs sur l'une des deux parties que cette partie menait directement dans les Souterrains Interdits. En m'avançant dans la seconde partie, je fus à peu près soulagé de voir que cette partie de la caverne n'était pas éclairé et ne semblait pas avoir été façonné par les Norphis. Cette deuxième partie s'enfonçait assez loin dans les profondeurs mais au bout de dix minutes de marche je finis par atteindre le fond de celle-ci. Elle ne semblait pas être la tanière d'une horrible créature et les Norphis revenant de leur chasse n'avait pas que ça à faire que de chercher pendant dix minutes la trace de non-Norphis s'étant réfugié ici.

Finalement une bonne nouvelle. Si Mira arrivait à se déplacer, sans se faire remarquer, jusque dans cette caverne nous devrions être capable de nous reposer. Non sans devoir surveillé nos arrières mais c'était mieux que de dormir dehors ou de... surveiller un faux rocher. Je revenais, par le même chemin duquel j'étais parti, jusqu'à l'endroit où je m'étais séparé de Dragomira. Celle-ci ayant visiblement disparu de mon champ de vision, ce fut en essayant de ne pas parelr trop forts que je l'appelais.

« Dragomira ?! Dragomira, ou es-tu ?! J'ai trouvé, dans la caverne, un endroit assez caché pour passer la nuit ! »

Je me demandais bien où la Nanthun pouvait bien se cacher.

559 mots



Sam 24 Juin - 21:01
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Sibyllin :: Les Souterrains Interdits-
Sauter vers: