De Sibyllin en Sacrifié [RP libre avec Akantha Aisos]

 :: Le Continent Sibyllin :: Les Souterrains Interdits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Edsere - Consciem - III
Parchemins : 1083
Dragomira avait commencé à installer ses affaires contre des rochers qui pourraient leur permettre de s'abriter du vent qu'il y en avait et de ne pas être attaquées par derrière. Il ne restait plus qu'à aller chercher des branches et de l'herbe sèche. Tout en s'affairant, elle observa Akantha se débarbouiller. Pour la première fois depuis leur rencontre, elle la vit enfin sans le couvert de ses bandelettes. Quel dommage que le soleil l'oblige à se couvrir ainsi car elle était vraiment très mignonne. Bien sûr, ses yeux rouges indiquaient clairement son appartenance à la race des Vampires, mais cela ne dérangeait nullement la jeune Hybride. Le vert pâle de ses cheveux était également quelque chose de relativement inhabituel mais cette couleur allait bien à son teint.

- Eh bien tu peux continuer tes ablutions en surveillant nos affaires, si ça ne te dérange pas ? Je ne devrais pas en avoir pour très longtemps à trouver de quoi faire un feu mais on est jamais trop prudent par ici.

Elle sourit de la curiosité d'Akantha. Visiblement elle ne connaissait pas grand chose aux Hybrides. D'ailleurs, Dragomira elle-même en savait extrêmement peu puisqu'elle avait principalement vécu entourée d'Humains dans sa vie. Ce qu'elle savait des Vampires, c'était à Arslan qu'elle le devait. Et elle doutait d'avoir fait le tour de la question.

- Je ne sais pas ce qu'il en est des autres Hybride mais, en ce qui me concerne, je mange de tout. J'ai passé ma vie aux côtés des humains donc j'ai naturellement adopté un régime omnivore. Enfin... Surtout aux côté d'un Humain, mais le résultat est le même. Je vais chercher du bois et de l'herbe pour allumer le feu, je reviens tout de suite !

Elle s'accroupit légèrement, déploya ses ailes, et utilisa la puissance de ces pattes postérieures pour s'élancer dans les airs. Il n'y avait guère de courants ascendants dans cette plaine si bien qu'elle dut se contenter de faire du rase motte. Elle n'eut pas bien loin à aller pour dénicher un petit groupement de troncs dont les branches dégarnies feraient parfaitement l'affaire. Elle n'eut aucun mal à en arracher plusieurs de différentes tailles. Satisfaite de son fagot, elle alla ensuite arracher au sol grisâtre et pierreux des touffes d'herbe. Elle était sèche et fiable. Ce qui serait parfait pour débuter une petite flambée.

Dragomira revint vers l'endroit où elle avait laissé Akantha et leurs affaires. Elle tenait dans ses bras le baluchon ou elle avait enfermé l'herbe et son fagot était coincé sous l'une des aisselles. Survolant le paysage, quoi que bas par rapport à ce dont elle était capable, elle remarqua alors que les choses n'étaient plus aussi calmes qu'elles ne l'étaient lorsqu'elle était partie. Bien sûr, Akantha et elle s'étaient méfiées des Vampires et des démons. Mais en ces lieux, il y avait d'autres dangers qui rôdaient. Comme cet énorme reptile qui avançait dans l'eau du fleuve lentement mais sûrement en direction d'Akantha.

- Akantha !! Attention, dans l'eau !! cria-t-elle alors.

Elle pointa du doigt l'animal qui pouvait très bien passer pour un tronc d'arbre mort dérivant dans le courant. Mais de son point de vue en hauteur, l'erreur n'était pas possible.





Merci à Ylan et Sora pour ce que vous m'avez fait <3

Je les aime, je suis accro...:
 
Mar 16 Mai - 22:58
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 415
J'écoutais avec un sourire sur le visage les paroles de Dragomira. J'allais pouvoir m'occuper de mon nettoyage tranquillement, simplement en surveillant nos affaires, ce qui n'était pas non plus trop compliqué vu que l'endroit était assez vide. J’entreprenais donc de me nettoyer complètement tout en écoutant les explications de Dragomira sur le régime alimentaire des Hybrides. C'était intéressant de savoir que malgré le fait qu'elle soit une sorte de lézard, elle n'avait pas le besoin de se nourrir comme l'un d'eux. Je regardais avec admiration Dragomira utiliser ses puissantes ailes pour se déplacer et était encore plus impressionnant de voir à quel vitesse elle se déplaçait. Je tournais la tête vers le fleuve tandis que je continuais de nettoyer mes bandages. Mes bras étaient presque entièrement nettoyé et il ne faudrait pas grand choses pour faire disparaître toute trace de sang de mes jambes. Le plus dur serait de nettoyer la cape mauve foncé. Le tissu avait tendance à absorber les liquides assez rapidement et j'avais peur que la cape ne revienne jamais à sa couleur originale.

J'étais toujours occupé à me nettoyer complètement quand le cri de Dragomira retentit dans mes oreilles. Je ne réagissais pas immédiatement tandis que je tournais la tête vers l'Hybride. L'eau ? Qu'est-ce qu'il y avait de si important dans l'eau ? Je tournais mon regard vers le fleuve tandis qu'une énorme mâchoire se rapprocha de moi et qu'un réflexe de dernière seconde me fis me reculer assez pour esquiver de peu les dents de la bête qui se serait refermé sur ma jambe droite. Je saisissais la rapière attaché à mon sac et la pointais vers la bête qui s'était hissé sur la berge. Je voulu faire une fente vers la créature tandis que celle-ci fit une ruée vers l'avant. La lame se planta directement dans l’œil de la bête mais je n'eut le temps de déloger la lame alors que la créature s'approcha de moi. Préférant lâcher la lame je fis un pas de côté pour éviter de me faire manger toute crue. La créature avec maintenant ma rapière planté dans un de ses yeux eut un mouvement d'hésitation avant de continuer son assaut vers moi.

La bête était écailleuse, sa peau ressemblant presque à celle de Mira, et avait une mâchoire qui faisait bien un tiers de la totalité de son corps. Celle-ci était tout en longueur, mais ne semblais pas avoir une vue exceptionnel au vue du fait qu'elle mettait du temps à trouver ma position exact. Néanmoins j'étais maintenant désarmé face à la créature et c'est une voix ampli de panique qui s'adressa à Dragomira :

« Un peu d'aide ne serait pas de refus Mira ! »

Je continuais d'esquiver la créature même si les assauts de celle-ci se faisait de plus en plus rapide et que j'avais de plus en plus de mal à tenir le rythme. J'espérais juste que la Nanthun écailleuse serait la au plus car je ne pouvais évidemment pas tenir ce rythme éternellement non plus.

500 mots :)



Ven 19 Mai - 0:01
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Edsere - Consciem - III
Parchemins : 1083
Dés qu'elle avait aperçue le reptile, Dragomira s'était précipitée. Le temps qu'elle arrive et redescende, l'animal impressionnant et effrayant s'était déjà lancé contre Akantha. La Nanthun observa le rapide combat et les esquives de la Norphis. Elle était douée. Mais elle ne pouvait s'en sortir seule, les choses étaient claires. Dragomira rabattit ses ailes et piqua. Ses postérieures ramenés vers l'avant, elle s'abattit sur la créature de tout son poids, auquel s'ajouta celui de la gravité. La bête siffla férocement et recula. Dragomira se rétablit sur le sol en pierre, les ailes étendues. Elle jeta un coup d’œil à Akantha pour s'assurer que sa nouvelle amie n'avait rien.

Soudain deux autres créatures semblables à celle qui avait attaqué Akantha surgirent de la rivière. Dragomira se mit alors à regretter sincèrement d'avoir émis l'idée de s'installer au bord de ce court d'eau. Elle s'était attendu à beaucoup de danger venant de la terre. Mais pas de l'eau. Qu'étaient-donc ces bêtes infernales ?! Leurs mâchoires étaient truffées de dents, qu'elles faisaient claquer à plusieurs reprises. L'une d'elle se dandina jusqu'à Dragomira. Si elles s'étaient montrées particulièrement rapides et discrètes dans l'eau, elles semblaient moins à l'aise sur la terre ferme. Cela ne les empêchaient pas d'être menaçants mais au moins Akantha et elle avaient une petite chance si elles jouaient sur la vitesse.

Le problème principale de Dragomira était que, contrairement à Akantha, elle ne possédaient aucune arme. Contre les Ulfurbes, elle avait utilisé ses griffes. Mais si les écailles de ces créatures étaient aussi solides que les siennes, et elles semblaient en tous cas plus épaisses, alors ses griffes ne lui seraient d'aucun secours. Et elle ne pouvait pas non plus compter sur ses crocs. Ces gros lézards amphibies avaient de quoi donner des complexes aux plus sanguins des Norphis. La dernière arme qu'il lui restait était la ruse. En espérant que ces monstres étaient aussi stupides qu'effrayants.

Dragomira bondit en rugissant et se jeta sur le lézard. Elle lui atterrit sur le dos. Elle planta ses griffes dans les interstices des écailles qu'elle put atteindre. Comme elle l'avait soupçonné, elles étaient beaucoup plus épaisses que les siennes. Et également plus résistantes. Elle allait avoir besoin de force pour parvenir à le vaincre. Il devait forcément avoir un point faible ! Le lézard, furieux de se poids supplémentaire, se mit à ruer et à se débattre. Dragomira fut surprise par la puissance physique de cette bestiole. Elle décida de lui crever les yeux. Ça ne la tuerait peut être pas tout de suite, mais il pourrait peut être décidé.

-  Cette berge est trop petite pour nous deux, mon gros ! Va traîner tes écailles ailleurs !

Elle n'atteignit par son œil, en revanche le reptile comprit instinctivement quel danger il avait failli subir. Il rua de plus belle, soufflant, crachant tout de ce qu'il pouvait. Il prit alors la direction de l'eau, espérant entraîner son adversaire avec lui. Mais Dragomira ne se laissa pas faire. Après un dernier coup près de son œil pour le menacer, elle se décrocha de son dos. Il en restait encore deux autres. D'un coup d’œil, elle s'assura que le premier ne revenait pas à la charge puis s'élança sur le second. Faute d'idée lumineuse, elle recommença le même manège que précédemment dans l'espoir d'obtenir un résultat similaire.

Et ce fut alors un nouveau rodéo s'engagea entre elle et le monstre. Sans regarder Akantha, elle lui cria :

-  Je te laisse le dernier pendant que j'apprends la politesse à celui-ci !





Merci à Ylan et Sora pour ce que vous m'avez fait <3

Je les aime, je suis accro...:
 
Sam 20 Mai - 1:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 415
La bête écailleuse continua ses assauts répétés sur ma personne tandis que je peinais à tenir le rythme. Le dernier assaut de la créature manqua ma jambe de peu alors qu'une peur soudaine me pris au cœur. Les crocs de la bête était plus tranchants que n'importe quelle lame et ses écailles semblaient la protéger assez ardemment. Si la tuer était une solution il serait beaucoup plus facile de la mettre en déroute. Mais alors que j'étais entrain de penser à des solutions pour la défaire, je manquais une esquive et me retrouva juste devant l'énorme gueule de la bête. Pensant que j'allais perdre ma jambe sur le coup, je fus démenti par l'arrivée de Dragomira qui s'écrasa de toute ses forces sur la bête. Cette dernière fut surprise de sentir un danger venant du ciel et commença aussitôt à se débattre férocement.

Deux nouvelles créatures, semblable à la première, émergèrent de l'eau. Ce fleuve n'était vraiment pas sure, il fut idiot de penser que tous les prédateurs avaient déserté les environs. Voyant que celle-ci se dirigeait vers Dragomira pour l'avoir par le nombre ,je commençais comme je pouvais à attirer leur attention même s'il semblait que leur vision ne soit pas ultra-développé puisque seulement une d'entre elles prit le temps de porter son attention sur moi. J'avais juste oublié le fait que j'étais désarmé et que ma dague était de trop courte portée pour pouvoir l'atteindre sans me mettre en danger. Je commençais sérieusement à penser à une retraite, puisque la fuite semblait la meilleur solution pour nous en sortir sans blessure.

Mais c'était sans compté sur la force de Mira qui s'était agrippé aux écailles de la  première bête avec ses griffes. Un rodéo endiablé s'engagea entre les deux adversaires, et dans le mouvement général, ma lame se délogea de l’œil percé de la créature avant de tomber au sol. Je me ruais vers ma lame pour retrouver la pleine possession de mes moyens avant d'observer la créature foncer vers l'eau, espérant y emmener Mira. L'Hybride n'était pas assez idiote pour tomber dans ce piège et se décrocha de la bête écailleuse tandis que celle-ci finissait sa charge endiablé en plongeant dans l'eau. Je reportais mon attention sur la bête dont j'avais attiré l'attention tandis que Mira recommença le même manège avec une autre de ces créatures. L'Hybride écailleuse me somma d'ailleurs de me charger de la dernière bête écailleuses.

J'avançais prudemment vers le lézard alors que celle-ci commença une charge endiablée envers ma personne. Rien de bien folichon puisque l'obscurité de plus en plus forte l’empêcha de voir correctement ma position. Brandissant ma rapière, je fis siffler l'air à plusieurs reprise pour tester les réflexe défensif de la créature. Ceux-ci ne semblaient pas très développés et je commençait petit à petit à reprendre le l'assurance. Le tout était de faire des fentes rapide et précise et de ne pas se faire attraper ensuite. La mâchoire de la créature semblait assez lourde à lever, l'idéal serait de transpercer celle-ci au dernier moment pour pouvoir achever la créature d'un coup sec.

Je fis plusieurs essais, la plupart se soldant par un échec quand la lame percuta les épaisses écailles des lézards géant. Néanmoins plusieurs coup de ma rapière parvinrent à leur cible et la bête siffla et cracha quand elle sentis la lame percer sa chair. Son énervement la poussa à charger de plus belle vers moi, la gueule grand ouverte. C'était parfaitement ce que j'attendais puisque en un instant ma lame se logea dans l'énorme gorge de la bête, la faisant saigner abondamment. Je retirais ma lame de la bête écailleuse avant qu'elle ne referme sa grande mâchoire sur celle-ci. La créature grogna de plus belle avant de s'enfuir vers le ruisseaux, une large traînée sanglante la précédent. Laissant la bête s'enfuir, je regardais Mira s'occuper de la dernière bête.

Mais tandis qu'elle était toujours entrain d'effectuer son rodéo qui, osons le dire, ressemblait de loin à une parade nuptiale entre lézard, j'aperçut la bête qui avait subît le premier torride rodéo de Dragomira sortir de l'eau, en quête de revanche. Je n'avais pas le temps d'intervenir et la bête commença à charger l'Hybride dans son dos. Je ne pouvais pas lui dire à temps d'esquiver et de toute façon elle était sans doute trop occupé pour s'en apercevoir à temps. Une surge d'adrénaline me pris soudainement, alors que je pris ma rapière et que je dessinais un trait sanglant sur mon avant-bras. Regardant lentement le sang s'écouler, je commençais à prier de tous mon corps pour que ma magie réagisse mais celle-ci semblait n'en faire qu'à sa tête. Allais-je devoir enterrer l'une des premières amies que je m'étais faite à l’extérieur des Souterrains Interdits ? Une peur soudaine de perdre Dragomira m'envahissait et cette peur fut suffisante pour que la magie présente dans mon corps de Norphis réagisse. Le sang se mit à flotter dans les airs avant de s'accumuler dans ma main. Il se solidifia soudainement et forma une lame plus que tranchante. Ne restais plus qu'à ne pas rater le lancer.

J'essayais de viser le plus rapidement possible avant de jeter la lame qui, à mon grand bonheur, percuta la bête écailleuse dans son flanc. Celle-ci rapporte son attention sur moi et changea instantanément de cible. Je m'apprêtais à la combattre quand mon bras principale, le droit, se paralysa complètement. J'avais l'habitude que mes ensorcellements tourne mal et ce fut encore une fois le cas. Mes émotions avaient été tellement forte que le sang s'était sans doute solidifié dans tout mon bras droit La douleur causé fut assez sévère tandis que je poussais un cri suivit d'un juron. Mon bras ne répondait plus et j'étais bien incapable de me servir de mon bras gauche correctement au combat. Regardant la créature s'avancer de plus en plus vers moi, je commençais lentement à reculer, essayant de faire répondre ma magie pour que le sang se remette à circuler correctement.

Je cherchais Mira de l’œil, espérant que mon cri l'ai alarmé et qu'elle puisse me venir en aide le temps que mon sang se remette à circuler normalement.

1020 mots



Lun 22 Mai - 3:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Edsere - Consciem - III
Parchemins : 1083
Dragomira s'épuisait contre cette force de la nature tout en muscles et en écailles. Mais elle refusait de lâcher l'affaire. Il en allait de sa survie et de celle d'Akantha. Par chance, avec celui-ci elle réussit ce qu'elle n'avait pas pu faire avec le premier : Lui crever les yeux. Un œil, au moins. Le reptile rua de plus belle, sifflant de douleur. Il fit claquer plusieurs fois sa mâchoires en relevant la tête. Mais tout ce qu'il y gagna fut de faciliter la tâche à la Nanthun pour atteindre son deuxième œil. Privé de la vue, le reptile gigota encore en continuant à souffler de rage mais Dragomira se détacha alors de lui. Elle avait les muscles endoloris.

Elle entendit alors un cri. Se tournant vers Akantha, elle remarqua alors une large traînée de sang se dirigeant vers la rivière – sûrement celui du monstre aquatique – mais surtout la jeune Norphis qui se tenait le bras. Elle avait l'air de souffrir.  Mais ce n'était pas tout, un autre monstre se dirigeait vers elle. Un autre ? Non ! Dragomira remarqua des éraflures sur les écailles du gros lézard. Des éraflures faites par ses propres griffes, se dit-elle en réalisant qu'il devait s'agir de la première créature qu'elle avait fait repartir dans l'eau. Visiblement, il n'avait pas eu son compte et redemandait un round.

Dragomira remarqua sa blessure au flanc et la lame incarnat qui en dépassait. Malgré sa fatigue, la Nanthun ne perdit pas un seul instant. Le reptile se dirigeait droit vers Akantha et elle ne semblait plus être en état de se défendre. Elle bondit en direction de la bête et s'empara de l'arme. Elle était étrange, mais la reptilienne n'avait pas le temps de réfléchir outre-mesure. Retirant la dague écarlate du flanc de la bête, elle s'attira l'attention de celle-ci. Mais le lézard avait dû sentir que la Norphis était en position de faiblesse. Ce qui en faisait une proie facile. Il poursuivit donc son chemin en direction de celle-ci, obligeant Dragomira à s'interposer entre les deux.

-  Je ne sais pas ce qui arrive à ton bras, mais ne t'en fais pas, je vais gérer ce monstre ! Enfin, je vais essayer !

Ce qu'elle comptait bien faire. Réussir serait une autre paire de manche. Akantha et elle avaient terrassé trois Ulfurbes ! Ce n'était quand même pas un gros tas de muscles couvert d'écailles qui allait leur résister bien longtemps. Prenant son courage à deux mains, Dragomira s'élança. Elle esquiva une première fois les mâchoires impressionnante du monstre et donna un coup de la lame lancée par Akantha dans le flanc de la bête. Elle l'atteignit au niveau du cou. Impressionnant de vivacité, le reptile se contorsionna pour l'attraper. Dragomira appartenait peut être pour moitié au même règne animal que lui, à la différence qu'elle avait des ailes. Ce qui lui permit d'esquiver l'attaque sans soucis. Le monstre leva la tête vers elle. S'il avait pu exprimer quelque chose, nul doute que cela aurait été de la surprise.

Dans la seconde qui suivit, Dragomira se laissa tomber sur le sol et planta une nouvelle fois la lame dans le corps du reptile. Celui-ci chercha à mordre. Cette fois, l'esquive de la Nanthun fut moins brillante et il s'en fallut de très peu que l'étau puissant des longues mâchoires ne se referment sur la queue de Dragomira. L'animal dut finalement considérer qu'un repas, même sur ces terres désolées, ne valait pas le coup de se faire transpercer le ventre comme ça. Il rampa jusqu'au fleuve et y disparut.

Essoufflée, Dragomira se tourna vers Akantha et la rejoignit.

-  Comment va ton bras ?

611 mots





Merci à Ylan et Sora pour ce que vous m'avez fait <3

Je les aime, je suis accro...:
 
Dim 28 Mai - 23:01
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 415
J'essayais toujours en vain de refaire circuler normalement le sang dans mon bras. D'autres Norphis que j'avais vu avoir des problème avec le contrôle de leur sang m'avait expliqué à plusieurs reprises que trop d'intensité dans le sort pouvait causer ce genre de problème et plus important encore, que si ce problème devait arriver il était impératif de se sortir de cette situation au plus vite, sous peine de perdre son bras dans la foulée. Le corps, surtout celui d'une enfant, était tous sauf habitué à être privé de sang dans une région de celui-ci mais plus encore, mon corps ne parvenait pas à refaire circuler le sang dans mon bras pour la simple et bonne raison que mes veines s'était solidifié et ne laissaient pas passer ne serait-ce qu'une goutte de sang. Sur le court terme ce n'était que la paralysie temporaire de mon bras que je risquais, sur le long terme ce serait une perte totale de celui-ci suite à de la gangrène.

Je n'eut le temps de penser plus longtemps, la bête écailleuse était à quelques mètres de moi et je ne voyais pas encore la Nanthun reptilienne dans mon champ de vision. Il fallait que je recule, le plus vite possible, mais cette douleur intense dans mon bras était si forte que je n'osais bouger sous peine de me causer des douleurs si indescriptibles que mon petit corps ne supportant pas bien la douleur ne décide qu'il avait trop subis et qu'il était temps de faire un petit somme. Mais à mon grand soulagement, Mira apparut dans mon champ de vision pour violemment retirer la lame faîtes de mon sang du flanc de la créature avant de vaillamment s'interposer entre le montre fait de crocs et d'écailles et moi-même.

La Nanthun m'adressa quelque parole avant de commencer une lutte acharné envers la créature. LE combat était féroce et chaque erreur de l'un était exploité par l'autre mais la grande différence était que l'un était un être doué de raison et d'une conscience développé tandis que l'autre n'était qu'une simple bête ne possédant que ses atouts naturels et son instinct pour survivre. Peut-être que la vraie force de ces bêtes étaient le fait de vivre en meute, à ce moment là, ce fut assez stupide de s'éparpiller de tel sorte. Si plus d'un d'entre eux m'avait attaqué dans un premier temps j'aurais surement déjà perdu ma jambe voir plus que cela. A mon grand bonheur, la Nanthun commença à prendre l'ascendant, aidé par la lame sanglante faite de mon propre liquide vital. Mais je n'avais pas le temps de me concentrer sur le combat, il fallait que mon sang retrouve sa fluidité au plus vite.

Je me concentrais de toute mes forces pour faire cesser l'ensorcellement, essayant d'y mêler des souvenirs faisant émaner de la tristesse ou même de la colère pour que l'émotion soit assez forte pour faire réagir la magie. Mais rien ne se passait tandis que la douleur ne faisait que s'amplifier et que mes cris de douleurs ne faisaient que redoubler de volume. Peut-être fallait-il du temps pour que l'ensorcellement se dissipe ? Mais combien de temps faudrait-il ? Et si l'intensité du sort effectué avait geler le sang de mon bras à tout jamais ? Ce fut dans ce moment de grand questionnement que Dragomira revint vers moi. Je regardais rapidement devant moi avant de remarquer la déroute du la créature constituée de crocs et d'écailles, je remarquais aussi la présence de l'autre créature, avec laquelle la Nanthun avait eut des démêlé, sifflant et mordant dans le vide, comme aveugle. Mira s’inquiéta pour mon bras, tandis que la douleur m’empêchait de prononcer le moindre mot. Mes questions incessantes revinrent hanté mon esprit. Allais-je perdre mon bras ? Que pouvais-je bien faire pour arrêter ce supplice ? Qu'allais-je devenir si je perdais mon bras ? Cette accumulation de question commença à me faire paniquer et plus important encore, commença à me faire peur. Et c'est cette peur, comme fut la peur de perdre une amie, fut assez forte pour déclencher une nouvelle fois les mécanismes magiques. Plus précisément, défaire ces maudits mécanismes. Le sang commença à circuler une nouvelle fois, mais cette fois-ci à un rythme un peu trop rapide, dût à l'effort de mon corps à fournir mon bras en sang frais. La blessure que je m'étais infligé se mit à saigner en assez grande quantité et c'est en réalisant ceci que je commençais à boire mon propre sang. C'était complètement inutile, c'était se vider de son sang pour ensuite boire celui-ci, mais c'était surtout pour éviter que l'intégralité de mon sang ne soit versé sur le sol, attirant encore plus de prédateurs. Le flot se calma rapidement alors que soudainement, la lame sanglante que tenait Dragomira entre ses griffes se liquéfia instantanément et coula entre les doigts de la Nanthun. J'arrêtais un instant de m'auto-hémophagier pour répondre aux inquiétudes de Mira.

« Ce... C'est résolu... Cela m'apprendra à vouloir utiliser de la magie sans prendre conscience des conséquences. Ça fait encore mal mais je devrais pouvoir m'en remettre. Il y a plus urgent, l'odeur de mon sang comme du sien est très présente dans l'air et il serait idiot de penser que personne d'autre que moi la sentira. Les Norphis du coin ne vont pas tarder et bien que je sois normalement à l'abri de leurs attaques, je ne peux pas en dire autant pour toi. Nous devrions bouger encore un peu, tout en prenant soin de nous éloigner un peu de la rive, je ne tiens pas à devoir revivre un combat comme celui-ci. »

Je cherchais nos sacs du regards, j'espère que rien n'a été détruit dans le combat. Je les repérais bien rapidement et mis le mien sur nos épaules avant de tendre le sien à Dragomira, malgré une certaine difficulté à le soulever. Je ne sais pas ce qu'elle transporte là-dedans mais c'est étonnement lourd. Je vérifiais l'état de mes bandages et remarquais que beaucoup de partie du tissu était arraché. Je soupirais, me rendant compte que je devrais couvrir les parties à découvert avant le début de la journée. Une question vint me titiller tandis que je me préparais à reprendre le chemin pour une courte période.

« Es-tu blessée ? J'ai des bandages en quantité plus que suffisante s'il faut ! Par contre je ne possède pas d'onguent où quoi que ce soit pour désinfecter tes possibles blessures... »


1073 mots



Mar 30 Mai - 5:11
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Edsere - Consciem - III
Parchemins : 1083
Dragomira sursauta en sentant la lame écarlate ramollir entre ses doigts et se transformer soudain en liquide. A ce moment-là seulement elle comprit d'où venait la couleur particulière de l'arme. Du sang ! Si l'origine de ce pouvoir ne faisait aucun doute, la Nanthun ignorait malgré tout que les Norphis possédaient un tel pouvoir. Bien sûr, Arslan n'avait jamais eu besoin d'en arriver jusque là, même pour protéger leur petit village au pied du Volcan des Âmes Égarées. Elle secoua la main pour se débarrasser d'autant de sang que possible et regarda Akantha faire en sorte de soigner. La Nanthun était impressionnée mais nullement dégoûtée. Ce n'était pas comme si la vision du sang la choquait et sentait même en elle une part de bestialité qui n'aurait rien eu contre un peu de viande saignante.

Lorsqu'Akantha lui tendit son sac, elle récupéra celui-ci en remerciant la Norphis. Elle passa la bandoulière autour de son corps en prenant soin de ne pas gêner ses ailes. Une fois cela fait elle inspecta son corps. Elle ne ressentait aucune douleur, mais Akantha faisait bien de lui poser la question. Il serait idiot de laisser passer des plaies. Mais elle n'en releva aucune. Bien sûr, ses écailles étaient salies, ses vêtements abîmés, et elle était épuisée. Mais aucune plaie ne marquait son corps.  

-  Tout va bien pour moi. Mais je pense que je vais avoir bien besoin d'une bonne nuit de repos. En espérant que nous ne fassions pas de nouvelles mauvaises rencontres. Je n'ai rien contre les tiens, Akantha, mais je ne pense pas être d'humeur à en croiser en ce moment...

Ultimes vérifications, elle fit quelques mouvements pour assouplir ses muscles endoloris et elle poursuivit :

-  Je ne sais pas si nous allons pouvoir trouver quelque chose, mais je suis du même avis que toi. Rester trop près de la rive semble être aussi dangereux que de rester à découvert. Je vais aller faire un vol de reconnaissance, si tu veux !

De fait, elle ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre avant de reposer son sac et de décoller. Elle faisait maintenant suffisamment confiance à Akantha pour lui laisser ses affaires sans le moindre regard en arrière. Elle fit un tour aussi rapide et large que possible. Elle repéra alors une formation rocheuse couverte d'un tapis d'herbe sèche. Une mince ouverture laissait penser qu'il s'agissait d'une sorte de grotte. Bien sûr, il n'était pas impossible qu'il s'agisse de la tanière d'une créature quelconque, mais dans cette plaine grisâtre, il s'agissait sûrement de leur meilleure option.

Jugeant qu'elle avait suffisamment traîner pour explorer les environs, Dragomira revint alors vers Akantha et récupéra ses affaires avant de détailler à sa compagne ce qu'elle avait découverte en lui demandant son avis. Elle ne manqua pas, bien sûr, de lui détailler tout ce qu'elle avait pu voir et ses idées. Elle était consciente que ce n'était peut être pas le meilleur endroit pour y passer la nuit et se remettre de leur combat et de la fatigue accumulée par la marche, mais elles n'étaient pas réellement dans une situation favorable pour faire la fine bouche.

525 mots





Merci à Ylan et Sora pour ce que vous m'avez fait <3

Je les aime, je suis accro...:
 
Mer 31 Mai - 20:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 415
Dragomira fut d'accord avec moi quand la question d'un nouvel abri fut abordé. Il n'était pas question de rester au même endroit sous peine de devoir affronter d'autre prédateur mais aussi la horde de Norphis assoiffé de sang qui traînait dans les environs. Et rester près de la rive c'était s'exposer à d'autre attaque du genre, et le résultat serait tout autrement plus catastrophique que le dernier combat si nous dormions toutes les deux à ce moment là. La Nanthun écailleuse de proposa de faire un vol de repérage et avant même que je n'ai eut le temps de réagir, la Nanthun se propulsa dans les airs. Ce n'était pas un vol très gracile comme j'aurais cru que cela puisse être mais au pouvait bien ressentir une fois dans les airs mais je n'avais pas vraiment envie de le savoir non plus. Je n'avais pas spécialement peur du vide ni des hauteurs mais ce n'était pas ce qui m'excitais le plus que d'être à plusieurs mètres du sol, tout en étant possiblement à deux secondes d'une mort certaine causé par une série d’événement pas si improbable que ça.

Pendant que je me perdais dans mes pensées, Dragomira revint vers moi avant de m'indiquer qu'il y avait une grotte non loin de notre localisation. Si je me demandais d'abord si elle plaisantait, je me repris bien vite en me disant qu'elle ne connaissait pas la région comme je pouvais le faire. Elle commença à reprendre la marche tandis que je me raclais la gorge pour attirer son attention avant de lui dire ce qui me tracasser à propos de cette grotte.

« Non pas que je doute de tes talents d'éclaireuse Mira, mais la région est remplie de grotte similaire mais la majorité d'entre elle sont des grottes qui débouchent directement sur les Souterrains Interdits. Il y a une faible possibilité pour que cette grotte ne soit qu'une simple grotte mais je ne parierais pas la dessus. On peut toujours essayer si tu veux mais qui dit entrée vers les Souterrains Interdits, dit aussi horde de Norphis en quête de sang frais et, sans vouloir te manquer de respect, aux yeux des Norphis tu ressemble à un vrai festin. Un festin dur à maîtriser mais un festin quand même et crois moi sur parole, contre une dizaine de Norphis affamé, nous ne tiendrions pas plus de dix secondes. De plus il est assez courant qu'un Norphis ne finisse de se nourrir que trop tard et qu'il  ai besoin d'un abri temporaire, tant bien même cette grotte ne soit effectivement qu'une grotte, il est possible que l'on reçoive rapidement de la visite. Néanmoins nous n'avons pas vraiment d'autre choix. Mais je ne suis pas celle qui se met le plus en danger ici, bien au contraire. Donc si tu es d'accord pour prendre ces risques, je te suis. »

Quand je disais que je n'étais pas la plus en danger ici, ce n'était pas totalement vrai. Si nous devions nous retrouver en face d'un groupe assez conséquent de Norphis, j'allais devoir opérer un changement de camp de dernière minute si je ne voulais pas finir en casse croûte moi aussi. Ce n'était pas ce que je voulais bien au contraire mais aussi sympathique me soit Dragomira, je tenais pour l'instant bien plus à ma vie qu'à la sienne. Je continuais de la fixer, attendant sa réponse pour pouvoir envisager des solutions.

« N'as-tu pas vu un autre abri ? Je sais que la région n'abrite pas des légions d'endroit où passer la nuit mais une grotte me paraît risqué. »

598 mots



Sam 3 Juin - 20:10
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Sibyllin :: Les Souterrains Interdits-
Sauter vers: