Mémoires - Cyrian Valéar

 :: Partie HRP :: Gestion des écrits :: Mémoires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nanthun - Domum - II
Parchemins : 128
img_rp
 
Mémoires - Cyrian Valéar
Chapitre I
Le Commencement
Tout portait à croire que cette nuit-là serait une nuit tranquille mais cela n’était que des illusions. Le Soleil n’était pas encore prêt à pointer le bout de son nez qu’un cri déchira la nuit. Le travail avait commencé. Le bruit venait d’une petite maison de boulanger de la capitale de la Terre des Rescapés. Une jeune femme, qui avait environ vingt ans, était là allongée sur un lit, les jambes écartée entrain de souffrir tandis que son mari restait près d’elle et tentait de l’aider tout en l’encourageant. Soudain quelque chose passa, un bout de tête était visible. Puis, ce fut autour des bras, du torse et enfin des jambes. La jeune femme avait donné la vie et le bébé avait reçu cet inestimable cadeau. Le père coupa le cordon ombilical et berça le bébé qui s’était mis à pleurer avant de déclarer :

C’est un garçon, un magnifique garçon. Comment comptes-tu l’appeler, demanda-t-il en tendant le petit sa femme qui était toujours couchée.

Cyrian, Cyrian Valéar. Je trouve que ça sonne bien.

L’homme disparut alors quelques minutes, laissant seule la mère et son enfant, le temps d’aller chercher un essuie et des couvertures pour le nouveau-né. Un lit l’attendait mais il fallait le couvrir pour qu’il soit bien au chaud. Au final, seul le bébé dormit cette nuit-là, les parents beaucoup trop heureux d’avoir enfin un enfant.

Mais ce n’était pas tout, un autre évènement se passa au même moment. Peut-être est-ce le destin qui étendait son emprise sur le monde. On ne le saura jamais mais une chose était certaine : une étoile mourut. Enfin, pas exactement on aurait plutôt dit qu’elle s’éteignait pour laisser place à quelque chose. Cette chose n’était d’autre qu’un poupon qui est apparu sur le pas de la porte d’une maison mais n’importe quelle maison. Comme vous vous en doutez, cette maison était celle du jeune couple qui venait d’être parents. Bien évidemment, le bébé se mit à pleurer.

À l’intérieur, le père fut le premier à entendre les pleurs et vu que son fils était juste devant et qu’il dormait, cela devait venir d’un autre enfant. Il se dirigea alors vers la porte d’entrée, là d’où venait le bruit, pour voir ce qu’il se passait. Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit un poupon sur le pas de sa porte. Ne sachant pas quoi faire, il décida tout de même de le prendre dans ses bras pour ne pas le laisser dehors avant d’aller trouver sa femme. Après une longue discussion, et n’ayant pas le cœur de l’abandonner, ils couchèrent le petit, qui s’endormit immédiatement, auprès de Cyrian. Cette fois-ci, ce fut le père qui put choisir le prénom.

Pryas, il s’appellera Pryas.

Tu ne trouves pas qu’ils sont magnifiques, mon amour ? demanda la mère, encore émue d’avoir un enfant.

Tout à fait ma chérie. Mais viens, il faut aller dormir maintenant car une longue journée nous attend. Et les prochains mois risquent d’être long…

Tu as raison, allons nous coucher.

   

   

   


Mar 11 Avr - 14:21
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nanthun - Domum - II
Parchemins : 128
img_rp
Mémoires - Cyrian Valéar
Chapitre II
Jeux d'Enfants
Cyrian, Pryas ! Rentrez immédiatement ! cria une jeune femme, toute rondelette, c’est l’heure de manger.

Aussitôt qu’ils entendirent ces derniers mots, les deux petits garçons de cinq ans accoururent pour rentrer dans la maison. Ceux-ci avait passé la journée à jouer dehors et bien entendu, ils étaient affamés et se précipitèrent à table où leur mère les attendait. Bien entendu le repas fut vite avalé pour pouvoir retourner jouer le plus vite possible. Et une fois qu’ils eurent aidé à débarrasser la table, ils purent ressortir.

Qu’est-ce qu’on fait, demanda Cyrian.

On peut jouer à cache-cache, proposa l’autre petit garçon.

Si tu veux mais c’est moi qui me cache en premier !

Pryas ferma alors les yeux et se mit à compter aussi loin qu’il pouvait :

Un, deux, sept, onze, douze, seize, vingt ! Prêt ou pas, j’arrive !

Ce dernier commença alors à chercher aux alentours mais au bout de cinq minutes, ne le trouvant pas, il déclara forfait. Cependant, ce fut un petit cri, suivit de sanglots, qui lui répondit et se précipita à son origine. C’était Cyrian qui était tombé et s’était égratigné le genou.

Ça va, demanda Pryas en tendant la main à son frère pour l’aider à se relever.

Au moment où ils se touchèrent quelque chose d’étrange se produisit : une lumière vive sortit de leur main et quand celle-ci s’estompa, Cyrian n’avait plus mal. L’égratignure avait disparue. Intrigués par ce qui venait de se passer, ils tentèrent de reproduire le phénomène en se redonnant la main mais plus rien ne se produisit. Pryas prit alors la parole :

On a qu’à dire que c’est notre secret à tous les deux et on n’en parlera jamais à personnes. Promis ?

Promis juré !
ajouta le petit garçon.

Les deux enfants décidèrent alors de rentrer à la maison pour jouer à l’intérieur. Quand ils arrivèrent, ils foncèrent dans leur chambre qu’ils partageaient car la dernière pièce libre était destinée au petit être qui allait bientôt pointer le bout de son nez à en voir le ventre de la maman.

 

 


Jeu 18 Mai - 14:45
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Partie HRP :: Gestion des écrits :: Mémoires-
Sauter vers: