♪ RP MULTI ♪ - Fruïan, la fête des récoltes

 :: Le Continent Sacrifié :: La Terre des Rescapés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Aetrayel - Avium - II
Parchemins : 84
Lumen remercie Kaëlyra d'une voix faible, et le petit aetrayel la regarde avec respect et affection, car Lumen est une guerrière qui combat pour l'Humanité. En cela, elle mérite le respect, l'amour et la loyauté d'un Aetrayel. En réponse, Kaël incline la tête pour montrer qu'elle accepte le remerciement. Elle ne dit rien, mais elle espère qu'elle recroisera la guerrière : elle se sent toute prête à lui apporter son aide, si un jour c'est à nouveau nécessaire. Elle éprouve aussi du respect pour la combattante car celle-ci est certainement un bien meilleur soldat qu'elle; Kaëlyra sait que pour le moment, elle n'est plus tellement douée en combat.

Le guerrier blond qui lui avait demandé de porter secours à Lumen est également présent : il croise le regard de Kaël un instant, lui sourit et hoche la tête. Elle lui sourit en retour. Lui aussi est une personne qui combat pour le bien;  c'est une bonne chose qu'ils se soient rencontrés et aient pu s'allier pour la même cause.

Un homme arrive et explique à Lumen que la créature qui s'est effondrée un peu plus loin était en fait déjà morte même alors qu'elle se mouvait précédemment, faisant des dégâts autours d'elle. En entendant cela, Kaëlyra ressent du dégoût pour la magie, qui semble t-il prend des formes bien laides et décevantes. Elle remarque le même dégoût sur le visage altier des Lië'jas présents.

Puis apparaît un autre personnage : la reine de Lië'jas. Un personnage imposant, gracieux et distant. Son peuple s'incline devant elle, le guerrier blond met un genoux à terre devant son épée, en signe de respect, et Kaëlyra ne peut s'empêcher d'observer avec intérêt cette personne, protectrice des Lië'jas et de la Nature, que Kaël aime infiniment. L'Aetrayel, se souvenant de cela, s'incline également légèrement, pour saluer et montrer son respect à la reine des Lië'jas. Cependant, elle ressent, curieusement, qu'elle respecte plus Lumen, peut-être parce que son amour pour l'Humanité la pousse à aimer davantage une Edsere, dans laquelle brille l'étincelle d'Humanité.

La Reine Lië'jas affirme que le crime des créatures maléfiques ne sera pas impuni. Kaëlyra espère surtout qu'à l'avenir la Terre des Edseres sera mieux protégée. Cependant, elle accueille ces paroles, comme le signe que la reine Lië'jas veux elle aussi protéger la Terre des Rescapés et ses habitants. Après avoir dit cela, la Reine déclare qu'elle veut voir Odaïl, le roi des Edseres; elle prononce des paroles de réconfort, puis elle remonte à cheval et quitte les lieux. Kaël baisse les paupières alors qu'un coup de vent fait voler la poussière, et voit une goutte de sang qui vient juste de tomber de son nez brisé.

Toujours est-il que la bataille est terminée. Lorsqu'elle relève les yeux, elle voit le guerrier blond qui s'est allongé au sol et qui semble s'être profondément endormi. Elle l'entend même ronfler doucement. Enfin, tout cela est terminé. Ou presque, car il faut encore venir en aide aux rescapés du carnage, reconstruire ce qui a été détruit, faire un grand nettoyage de la ville, et honorer la dépouille de ceux qui sont morts durant ce combat.


557 Mot, P 6.

Spoiler:
 


Dim 21 Mai - 20:42
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 440
Je commençais donc à vérifier l'état des nombreux corps inertes se trouvant non loin de moi. J'essayais, plus précisément, de sentir s'ils avaient un pouls et, le cas échéant, faisait en sorte de rameuter les médecins lie'jas qui n'était pas occupé à sauver d'autres personne. Si aucun médecin n'était disponible j'essayais de stabiliser avec les moyens du bords l'état de la personne en question même si mes connaissances en médecines était plus que médiocre. Je devais aussi résister cette soudaine envie de sang qui m'avait repris. J'avais bu en plein milieu du champ de bataille mais juste de quoi guérir mes blessures et j'avais encore une soif intense qui me donnait envie de boire le sang du premier venu. Néanmoins faire ceci ici, sans prendre le temps de sa cacher et de s'assurer que personne ne vous voit était une mission suicide que je n'étais pas prête à effectuer.

Le calme était rapidement retombé, les derniers Norphis se faisaient exécuter à la chaîne. J'eut un pincement au cœur en voyant qu'un des miens, même si je ne cautionnais pas l'attaque de mon peuple en pleine festivité Esdere. Les Esderes étaient très attachés à leur fêtes, comme j'avais pu l'être quand j'appartenais encore à cette race. Je vis encore une fois un Norphis se faire battre à mort par des survivants énervé. Je ne devais pas trop m'attarder ici, des battues seraient bientôt effectué et j'e mourrais si une quelconque personne remarquais le fait que j'étais une Norphis. J’espérais aussi ne pas croiser le groupe avec lequel j'avais combattu. J'avais très bien remarqué que je n'étais pas la bienvenue et je pensais sérieusement que le premier d'entre eux qui me reconnaîtra commencera probablement à hurler pour que ma tête finisse sur une pique.

J'avais remarqué la délégations lie'ja qui avait débarqué bien à la fin des sanglantes et joyeuses festivités. Si le fait que des médecins soit arrivé avec leur Reine me rassurer quand à la suite des opérations concernant les blessés. Néanmoins j'étais en colère contre cette même délégation et contre même la reine des Lie'jas. C'était trop d'arriver après la bataille pour sauver les survivants. La Reine ne pris même pas le temps de s'arrêter pour constater les dégâts, elle fila droit vers le fin fond de la Terre des Rescapés. Je n'avais jamais aimé les lie'jas. Même quand j'étais encore une Esdere, j'avais toujours entendu parler de créatures hautaines et sans compassions autre que pour la nature. Maintenant que j'étais une Norphis, cela s'était confirmé. Les Lie'Jas ne nous porte pas dans leur cœur et il est tout naturel pour nous de les détester en retour. Néanmoins je n'avais pas d'autres choix que de tolérer les Lie'Jas pour l'instant puisque ils étaient d'une grande aide pour soigner les blessés.

Je continuais d'aider ceux que je pouvais, il n'y en avait pas énormément qui avait survécu et encore moins qui s'en sortirait sans séquelle. Le tout était de faire en sorte que le maximum s'en sorte pour rendre cet odieux assaut des Norphis et des Ulfurbes moins importants.

8/8, 509 mots:
 



Mar 23 Mai - 21:22
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ashryn - Laethlion - III
Parchemins : 1462
L’Edsere se sentait en communion avec la demoiselle qui l’accompagnait dans son attaque. Quand bien même elles n’avaient pas eu le temps d’élaborer le moindre plan, elles se comprenaient d’un seul regard et savaient quand lancer l’offensive. Alors que sa lame traversait la gorge du premier Norphis qu’elle put atteindre, le lien magique commença à se rompre et la panique se fit dans les rangs. Les mages cherchèrent leurs congénères pour leur venir en aide, mais personne ne les sauverait de leur propre imbécilité. Ils n’étaient pas solidaires, et il suffit que la jeune femme à la chevelure cendrée relève la tête pour constater que leur cheffe s’était fait la malle. Elle grimaça légèrement. Elle envoyait ses soldats vers une mort certaine, abandonnait les siens sans vergogne… Elisabeth n’était en aucun cas patriote – c’était sans doute même le contraire vu ses antécédents – mais elle n’appréciait pas l’idée de ce sacrifice inutile. Mais elle ne pouvait pas réfléchir, elle devait agir. Brandissant son âme, elle commença à tournoyer pour se débarrasser de la plupart des mages, ce qui en fut pas sans peine. Ces derniers ne se défendirent pourtant que très peu, concentrés sur leur sortilège qu’ils voulaient absolument maintenir.

Levant un sourcil, Elih se débarrassa des derniers tandis que Celaena peaufinait les détails. Jetant un coup d’œil à la plus jeune qui se démenait sous un cadavre, elle eut à peine le temps de souffler qu’un énorme bruit secoua les terres de Langzyliah. Relevant les yeux, elle constata que le Mortemo venait de s’effondrer sur lui-même dans un grand fracas et n’était désormais plus une menace. Elle répondit alors au hochement de tête de sa compagne et commença à revenir vers la Grand-Rue en passant par les toits, évitant ainsi de sauter au-dessus des cadavres. La Terre des Rescapés n’existait plus. Elle se souvenait avec douleur des carnages ayant frappé leurs murs depuis des décennies, des hurlements de terreur de ses parents qui allaient la cacher dans un placard le temps que la catastrophe s’apaise. Il fallait avoir du courage pour vivre en ces terres désolées, mais encore plus pour s’en éloigner : la garde les protégeait tant bien que mal alors que dans d’autres cités, ils pouvaient rêver pour bénéficier d’une quelconque aide lors d’une attaque. C’était chacun pour sa pomme et si Elisabeth n’appréciait pas véritablement son peuple, elle ne pouvait nier leur altruisme et leur solidarité hors du commun.

L’arrivée de la Lignum perturba quelque peu l’Edsere qui s’inclina légèrement en signe de respect. Elle n’était pas des leurs, et elle arrivait après la bataille, mais personne n’aurait pu prévoir qu’une menace leur tomberait dessus aussi rapidement. Les Lië’jas faisaient l’effort du voyage pour se rendre à Fruïan, aussi, leur en vouloir aurait été complètement stupide. Les médecins commencèrent à s’affairer un peu partout dans la Grand-Rue, constatant les dégâts et les morts jonchant le sol respirant l’odeur du sang séché. Mais si elle aurait pu s’arrêter pour se faire soigner et aider les siens, elle se précipita vers Celaena qu’elle rattrapa de justesse. « Excuse-moi de t’interrompre, mais je dois te parler de quelque chose. ». Et elles s’enfoncèrent dans la forêt, silencieusement…
527mots



© Scylla
So, what if I'm addicted ?:
 
Raptor Jéselih:
 
Mer 24 Mai - 12:46
Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Sacrifié :: La Terre des Rescapés-
Sauter vers: