Rubeus Benevolens - Aetrayel natif (TERMINE)

 :: Partie HRP :: Fiches de personnage :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Aetrayel - Avium - II
Parchemins : 179

Rubeus
Benevolens
Identité
  • Surnom : Aucun, si ce n'est les petits noms affectueux dont l'affuble généralement sa famille
  • Âge :29 ans
  • Sexe : Masculin
  • Race : Aetrayel
  • Occupation : Lire, rêvasser, découvrir
  • Lieu d'habitation : Iles azurées
Statistiques

  • Force

  • ■ Force physique : 2
    ■ Endurance : 3

  • Dextérité

  • ■ Vivacité : 3
    ■ Habileté : 4

  • Intelligence

  • ■ Fermeté psychique : 2
    ■ Adaptation : 4

  • Prestige

  • ■ Apparence : 5
    ■ Contact social : 4

  • Ensorcellement

  • ■ Affinité magique : 5
    ■ Puissance/Résistance : 5



    Biens
    Ensorcellements


    ► Celestium

    Le Celestium est l'une des plus belles magies des terres de Langzyliah. Uniquement bénéfique, elle permet de panser toutes les plaies en créant une boule de lumière immaculée et pure, aussi profondes soient-elles, psychologiques ou physiques. Le bénéficiant sentira alors une douce chaleur l'englober et ses forces lui revenir petit à petit. Cet ensorcellement est plus puissant sur un Edsere que sur n'importe quelle autre race. Il est déjà arrivé qu'une tentative sur un Ulfurbe ou autre créature de la nuit soit rejetée par les deux corps et provoque des souffrances incommensurables aux deux concernés et ce, même si le sort fonctionne.

    ► Flèche vertueuse

    A l'instar de leurs opposés, les Aetrayel disposent d'un sort qui, bien qu'offensif, amène également son lot de quiétude. En faisant appel à ce sortilège, un rond magique se matérialisera autour du bras de l'individu, ainsi qu'une flèche magique. S'il parvient à toucher sa cible, cette dernière se retrouvera complètement assommée pendant quelques instants, incapable de se mouvoir ou de réfléchir correctement, puis la vertu de l'Aetrayel s'infiltrera dans ses veines. Attention au double tranchant : redonner du courage à un ennemi fuyant sa mort pourrait donner un résultat bien peu concluant...

    ► Invisibilité

    Besoin de vous échapper, de fuir une situation embarrassante, ou encore d’espionner votre pire ennemi ? Il s’agit du sort qu’il vous faut. Il vous faudra beaucoup d’entraînement pour parvenir à un résultat concluant car tout d’abord vous n’arriverez qu’à rendre invisible une partie de votre corps. Puis, au fur et à mesure, peut-être réussirez-vous à vous fondre totalement dans la masse ?

    ► Changement d'apparence

    Il ne vous sera possible dans un premier temps de changer seulement l’apparence d'un membre de votre corps. Mais avec de l’entraînement il vous sera possible de vous changer en objet, un animal ou même une autre personne. A vous de travailler vos talents d'acteur ensuite !

    ► Contrôle de la lumière

    Vous pouvez à présent faire apparaître de la lumière, mais dans un premier lieu vous ne pourrez que former une petite lueur. Il vous faudra augmenter votre ensorcellement pour la faire devenir de plus en plus forte, jusqu'à éclairer autant que vous le désirez

    Inventaire

    - Monnaie -

    - Pièces de bronze : 124
    - Pièces d'argent : 62
    - Pièces d'or : 30

    - Objets achetés avec l'argent reçu au début de l'aventure -

    Armes

    - Arbalète légère (40 pièces d'argent)
    - Chakram x2 (16 pièces d'argent)

    Armures
    - Costume de bonne facture (20 pièces d'argent)
    - Crevice (2 pièces d'or)

    Matériel d'aventurier
    - Sac sans fond (1 pièce d'or)
    - Sérum de vérité (1 pièce d'or)
    - Acide (50 pièces d'argent)
    - Feu grégeois (1 pièce d'or)
    - Mandoline ouvragée (60 pièces d'argent)

    Veuillez lister vos achats et déduire l'argent

    - Pièces de bronze : 154
    - Pièces d'argent : 68
    - Pièces d'or : 23

    Gains

    Cette partie sera remplie par les administrateurs.



    Physique

    Bienvenue, bienvenue, chères cellules. Vous voilà toute nouvellement créées dans ce fantastique organisme qu'est celui dans lequel nous vivons. Si vous êtes ici, c'est pour en apprendre plus sur celui qui nous abrite tous : Rubeus Benevolens. Et je suis personnellement chargé de vous dire tout ce qu'il y a à savoir sur lui.

    Commençons donc par le format général. Vous vous demandez sûrement quel espace intégral il nous offre ? Ce qu'on appelle plus communément sa taille, donc. Eh bien sachez qu'il y a très exactement un mètre et quatre-vingt-huit centimètres qui sépare la plante de ses pieds du sommet de son crâne. Pas mal, non ?
    Question musculature, en revanche, on ne peut pas dire que ce soit la panacée. Oh, ne vous en faites pas, futures cellules musculaires, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Notre hôte n'est pas un bon à rien pour autant. Simplement, il ne cultive guère un attrait pour les gros biceps ou les pectoraux saillants. Voyez le bon côté des choses, vous ne serez pas martyrisées.
    En tous cas, nous pouvons être fières et heureuses de se trouver ici, dans un être parfaitement sain. Pas un centimètre de couche graisseuse superflue. Rien que du muscle et le stricte nécessaire pour faire la part entre minceur et maigreur !

    Pour vous, kératines, mélanines et autres cellules de la peau et des cheveux, voici un peu à quoi vous allez contribuer. Si Rubeus n'est pas un adepte des entraînements sportifs intenses, il aime cependant prendre soin de son physique. Oui, oui, vous pouvez soupirer d'aise et de soulagement ! Bon, cela dit, désolé de vous l'apprendre, vous n'allez pas prendre énormément le soleil. Notre hôte ne sort que lorsque nécessaire. Pourtant il faut avouer que cette peau pâle et ses longs, très longs cheveux noirs, font merveilleusement ressortir le rouge intense de ses yeux. Cette singularité génétique lui vient de son arrière-grand-père maternel. Allez savoir pourquoi, mais ce gêne a sauté deux générations avant de se réveiller avec nous ! Vous désirez voir un peu à quoi il ressemble ? Eh bien... Nous vivons à l'intérieur, l'extérieur ne nous intéresse pas particulièrement, si ? Si ? Bon... Eh bien voici...

    Là, vous pouvez voir l'image qu'enregistre le cortex cérébral lorsque Rubeus se contemple devant le miroir. Comme je vous le disais, il semble plutôt satisfait de son physique. Il semblerait qu'on lui ait souvent fait remarquer qu'il avait l'air dans les « nuages », le plupart du temps. A comprendre par-là que notre hôte serait du genre rêveur et que cela se voit pour les autres être vivants qu'il côtoie. En tous cas, le sourire que vous voyez là est l'expression qu'il préfère. Et dans toutes ces facettes : tendre, amusé, bienveillant, espiègle, complaisant... Notre hôte donne bien de la peine à ses zygomatiques. Avec sa langue, il doit s'agir de ce qu'il y a de plus musclé chez lui !!



    Psychologie

    Mon nom est Rubeus. Rubeus Benevolens.

    Certains vous dirons que je suis le pire des paresseux, d'autres que je suis un vrai génie. En réalité, je suis un peu des deux. Tout dépend de mon humeur, du moment de la journée, de ce qui m'est arrivé... Ou même de la météo !

    Permettez-moi d'abord de vous expliquer pourquoi ceux qui m'ont vu dans mes meilleurs moments disent que je suis un génie. Oh, bien sûr, je pourrais vous dire qu'ils exagèrent, que leurs éloges mettent à mal ma modestie naturelle... Mais en fait je m'en voudrais de vous mentir.

    Tout d'abord, je suis quelqu'un d'extrêmement curieux. Quand je ne connais pas un sujet, je ne reste jamais très longtemps sans chercher toutes les informations pour palier à mon ignorance. Je n'irais pas jusqu'à dire que tous les sujets me passionnent, loin de là. Mais je ne veux pas demeurer dans l'ignorance de quelque chose.
    Ce qui m'a amené à beaucoup lire, dans ma vie. Et lire est devenu une véritable passion. C'est à la fois l'apprentissage et l'évasion, le savoir pur et l'imagination. Les mots et les rêves. Une passion que je partage ma plus jeune sœur.

    Cette soif d'apprendre fait bien entendu la fierté de mes parents et de mes oncles qui se sont chargé d'une partie de mon éducation. Ce sont eux, principalement, qui clament à cœur et à cri que je suis un vrai prodige !
    L'autre partie de mon éducation, je l'ai faite moi-même. Pour tout vous dire, je suis quelqu'un d'indépendant et j'aime découvrir par moi-même mes forces et mes faiblesses. Et comment m'améliorer. Voilà pourquoi, quel que soit le domaine que je décide d'aborder, j'essaie de me passer des cours et des techniques des autres. Même si je ne refuse jamais l'évaluation d'un professionnel sur mon travail.

    Et là, si je ne m'abuse, vous devez commencer à vous demander pourquoi certains me considèrent comme un paresseux, si je passe mon temps à travailler ma culture et différents domaines, surtout seul ? Eh bien parce que je ne le fais que lorsque j'en ai envie. Est-ce que j'ai plus souvent envie de travailler que musarder et rêvasser ? Non. Est-ce que je passe autant de temps au travail qu'au repos ? Non plus.
    Je vous parlais de ma passion pour le livre qui me permet de m'évader. Eh bien il m'arrive très souvent de le faire sans livre. Je me trouve un coin calme et je m'y installer pour laisser mes penser vagabonder. Et plus d'une fois... De nombreuses fois, même, il m'est aussi arrivé de le faire à un moment ou on essayait en vain de m'instruire. Et par « on », j'entends aussi bien mes parents, que mes oncles, ou même d'autres membres de la famille. Ce qui a fait naître en eux une frustration d'autant plus intense qu'ils savaient parfaitement de quoi j'étais capable lorsque je voulais bien m'en donner la peine.

    Cependant, rassurez-vous, on me pardonne souvent assez vite. Car, dans le fond, je ne suis pas un mauvais bougre. Au contraire, je suis quelqu'un de poli et respectueux. Je sais reconnaître lorsque je dépasse les bornes et je n'ai aucune honte à aller m'en excuser auprès de ceux que j'ai pu froisser.
    Comme je n'ai aucune modestie à ménager, je n'ai aucune honte à vous avouer que cela fait partie intégrantes de mes nombreuses qualités. Au même titre que ma curiosité, mon intelligence ou ma beauté. Car oui, avouons-le, je suis quelqu'un de séduisant. Bien des jeunes femmes vous le confirmerons ! Et si je génère bien des jalousies, j'évite autant que possible les situations conflictuelles. Je suis quelqu'un de profondément calme et je déteste perdre mon sang-froid ou voir quelqu'un perdre le sien.

    Il me semble que la seule chose qui vaille la peine de se battre pour elle, ce sont les Humains ! Depuis ma plus tendre enfance, mes parents ont scrupuleusement veillé à m'apprendre tout ce qu'il y a à savoir sur eux. Le bon comme le mauvais, ce qu'il y a à protéger et à pardonner. Les Humains sont des êtres complexes, fascinants, capable du pire comme du meilleur, mais dénués de magie, contrairement à toutes les autres races qui n'ont aucun scrupules à les brutaliser.
    En cela, ils ont fait un travail parfait !

    Je ne prétendrais pas être le seul Ange foncièrement désireux d'apporter aide et protection aux Humains. Mais en ce qui me concerne, je suis prêt à le faire sans aucune limite



    Histoire

    « Pégasus et Alizéane Benevolens sont heureux de vous annoncer la naissance de leur fils, Rubeus. »

    C'est par un beau matin ensoleillé que l'angelot Rubeus Benevolens voit le jour. La première chose qui dénote chez le chérubin est le rouge intense de ses yeux. Une couleur surprenante pour un Ange. Mais guère choquante. L'arrière-grand-père d'Alizéane, un ange issu d'une âme sauvée, avait lui-même les yeux rouges.

    Très tôt, Rubeus fait preuve d'une intelligence impressionnante et d'un esprit particulièrement vif. Il parle très vite et commence à savoir lire dés sa quatrième année de vie. Ses parents entreprirent dés lors de lui inculquer une solide base de connaissance sur les Humains. Un sujet particulièrement important pour leur peuple. Rubeus est immédiatement fasciner par cette autre race dont ses parents lui parlent avec une telle tendresse et bienveillance.

    Extrêmement curieux, Rubeus va s'intéresser à différents sujets, l'histoire de sa race et des autres, l’arithmétique, la musique, le combat, la littérature, la magie... et autres. Il abandonnera très vite l'instruction du chant et de la poésie, n'étant pas aussi doué pour mettre les mots en rythme que les notes. Il abandonnera aussi l'arithmétique trop poussée. De même que les relations géopolitiques entre les différents peuples qui l'ennuient. De fait, le seul peuple auquel il s'intéresse vraiment sont les Humains.

    Les deux frères de Pégasus, oncles de Rubeus, perçoivent chez leur neveu l'envie d'aller voir de ses propres yeux comment vivent les Humains sur le terrain. Ils se font alors un devoir de lui expliquer quels sont les dangers et les difficultés qui rodent dans le monde. Les Démons et les Vampires, races dont la nature même s'oppose à la leur, mais également les Nagas, monstres à l'apparence trompeuse si on y prend pas garde, Hybrides et les Humains eux-mêmes qui ne sont pas tous des plus merveilleux.
    Ils vont lui proposer de l'initier à des techniques de combat moins classique s'il tient vraiment à aller faire un jour un tour sur les différents continents du monde. Si Rubeus n'est pas le meilleur des élèves combattant qu'ils ont pu former, il n'en demeure pas moins doué. Ses points faibles restent la force et l'endurance.

    Lorsqu'il n'est pas en train de rêvasser ou de satisfaire sa curiosité – selon son humeur – il passe énormément de temps à lire. Souvent avec la plus jeune de ses deux sœurs qui partage la même passion dévorante que lui pour les livres.
    Mais même entouré d'une famille aimante et sereine, Rubeus reste nourri par le désir de parcourir le monde et d'aller directement au contact des Humains. Ce qu'il décide de faire sitôt que sa famille juge qu'il n'a plus rien à apprendre.

    *
    * *

    Le premier voyage de Rubeus loin de son foyer se fait en compagnie de l'un de ses oncles, Bellérophon Benevolens. Grâce à l'expérience de son oncle, Rubeus peut bénéficier de ses conseils avisés.

    C'est également à cette occasion que Rubeus entre en contact avec le premier être étranger. Alors qu'il se promène sur une plage, il aperçoit ce qui lui semble être un jeune homme à demi-nu et inconscient. Néanmoins, en s'approchant, il constate une chose : Ce n'était pas que le bas de son corps était recouvert d'un étrange tissu. C'est que le bas de son corps ne correspond à rien de ce à quoi il s'était attendu. En guise de jambes, il constate que l'étrange jeune homme possède un appendice ressemblant à une queue de poisson. Bien entendu, il reconnaît là un Naga. Il se souvient des mises en garde de ses oncles, mais le jeune Naga est blessé à plusieurs endroits.

    Lorsque Bellérophon le rejoint, il comprend que la nature angélique de son neveu, et cet altruisme hérité de sa mère, ne lui ont pas permis d'abandonner le Naga à son sort sans le soigner auparavant. Quand bien même cela pourrait se retourner contre lui. Jugeant cependant que la menace d'un Naga est moindre que celle d'un Démon ou d'un Vampire, l'oncle de Rubeus se contente de veiller sur l'étrange duo.

    Lorsque le Naga ouvre enfin les yeux, les premiers mots qu'il prononce sont incompréhensible pour le jeune Ange. Sauf l'un d'eux dont la consonance lui est familière : « lumeni ». Il ignore le sens que les Nagas donnent à ce terme, cependant. Il se présentent, ainsi que son oncle. Malgré sa faiblesse, le Naga place alors une main sur sa poitrine et énonce son identité. Mais à une telle vitesse que les deux Anges sont incapables d'en détacher une seule syllabe. Rubeus décide alors de le baptiser « Lumeni ».

    *
    * *

    Deux jours plus tard, le Naga est rétabli. Rubeus et lui entreprennent alors de faire connaissance en langue commune. Rubeus apprend que le nom véritable du Naga est en réalité Thorntarodedhel. « Thorn » pour ses amis. « Lumeni » veut dire « Lumière » dans sa langue et Thorntarodedhel lui explique que lorsqu'il a vu l'Ange, il a avant tout vu la lumière du soleil dont il était auréolé à cet instant.

    Jugeant qu'ils ont passé assez de temps loin de chez eux, Bellérophon décide de rentrer sur les Îles Azurées avec son neveu. Rubeus fait ses au-revoir avec Thorntarodedhel qu'il continue à appeler « Lumeni » pour le taquiner.

    *
    * *

    Par la suite, Rubeus va saisir la moindre occasion pour retourner sur le Continents des Abysses. De temps en temps, il a l'occasion de revoir Lumeni. Les deux êtres vont se lier d'amitié et l'Ange va faire part de son désir de faire connaissance avec les Humains.



    Acolyte

  • Nom: Loranlee
  • Prénom : Thorntarodedhel
  • Surnom : Thorn, Lumeni (par Rubeus)
  • Âge : 15 ans
  • Sexe : Masculin
  • Race : Naga
  • Niveau : 0
  • Occupation : Collectionner divers objets, les amasser et voir ce qu'il peut ensuite transformer et revendre
  • Lieu d'habitation : La Mer d'Orichalque, non loin des côtes des Abysses


  • Statistiques

  • Force

  • ■ Force physique :
    ■ Endurance :

  • Dextérité

  • ■ Vivacité :
    ■ Habileté :

  • Intelligence

  • ■ Fermeté psychique :
    ■ Adaptation :

  • Prestige

  • ■ Apparence :
    ■ Contact social :

  • Ensorcellement

  • ■ Affinité magique :
    ■ Puissance/Résistance :



    Ensorcellements

    Ensorcellements de votre acolyte




    Inventaire

    Possessions de votre acolyte



    Physique


    « Lumeni ? Eh bien, je ne le connais pas depuis longtemps ! » s'exclama Rubeus. « Cependant, bien sûr que je peux vous le décrire. Enfin... En partie. Vous savez ? A chaque fois que je le questionne sur son peuple, il me parle du principe de « dualité » et « d'illusion ». Un principe qui s'applique particulièrement bien à lui, selon ses propres termes. »

    Rubeus fit une pause et le rouge de ses yeux se dirigea vers l'onde turquoise.

    « Un peu comme la mer. Et là je ne fais toujours que reprendre sa description. La plupart du temps, Lumeni, dont le vrai nom est Thorn. Enfin, Thorn est aussi un diminutif mais son nom complet est tout simplement imprononçable. Bref, Thorn prend généralement l'apparence d'un jeune garçon d'une quinzaine d'année. Mince, presque maigre, la peau claire et lisse. Il a un visage de forme plutôt ovale, avec un menton pointu, des yeux en amande, d'un vert étrange. C'est difficile à décrire lorsqu'on ne l'a pas vu directement. Profond mais illuminé de reflets plus clairs. Un peu comme si vous cherchiez à regarder les profondeurs marines avec le soleil au zénith frappant l'eau de ses reflets. C'est comme ses cheveux... Ils pourraient sembler noirs mais quand on y regarde de plus près on s'aperçoit en fait qu'ils sont bleus. »

    Avec un haussement d'épaule indolent, Rubeus s'étira avant de poursuivre.

    « Mais il paraît que ce n'est là qu'une illusion. Ou plutôt un masque, un déguisement. Une apparence choisie pour éviter de terroriser les « bipèdes » que nous sommes. Il m'a expliqué qu'en réalité, l'apparence des Nagas tient plus du reptile marin ou d'un très dangereux poisson qu'à un être humain. Je ne lui ai demandé qu'une seule fois de prendre sa véritable apparence devant moi. Il a refusé tout net. A la place il a achevé sa transformation, abandonnant sa queue gris/noir et toute lisse pour se parer de deux jambes aussi fines que le reste de sa physionomie humaine. »

    A cet instant Rubeus éclata de rire.

    « Si j'en disais plus sur ce que j'ai vu la première fois qu'il s'est transformé totalement en humain, il m'arracherait la langue ! Il n'aime pas passer de vêtement pendant qu'il est dans l'eau. Il trouve que ça l'alourdit ! Alors il attends généralement de sortir à l'air libre et rejoindre une de ses cachettes où il garde toutes sortes de vêtements en vue de ses excursions sur terre. On peut dire que ce jour-là j'ai vu l'intégralité de son corps ! Et ce n'est guère enviable. Enfin... D'un point de vue humain. J'ignore ce qu'il en est chez les Nagas ! »



    Psychologie



    Rubeus se leva et se mit à marcher de long en large, le menton coincé entre ses doigts, l'air de profondément réfléchir.

    « La psychologie de Lumeni ? Eh bien... C'est un peu plus compliqué. Je ne suis pas dans sa tête, vous savez ? Mais je pense que je peux vous en raconter un peu. Je suis un Ange et, surtout, je suis particulièrement intelligent. Je suis donc un excellent juge de la nature Huma... Pardon, je devrais plutôt parler de la nature Naga. »

    Un rictus amusé non dénué de fierté étira les lèvres de l'Ange.

    « Pour commencer, je dirais que Lumeni est quelqu'un de profondément solitaire. Il m'a lui-même dit ne plus avoir aucune famille. Et lorsque je l'ai questionné sur ses amis, il s'est contenté de cracher par terre avec un juron. J'en ai déduit qu'il n'en avait pas non plus et n'avait aucune envie d'en vouloir. Pourtant, tout solitaire qu'il soit, c'est quelqu'un de curieux des autres. Dés qu'il a su que j'étais un Ange, il a voulu en savoir autant que possible sur moi. En tous cas autant que moi je voulais en savoir sur lui.

    « J'ai compris que Lumeni s'ennuie très vite quand il n'a rien à faire. Il est très vif. Et impatient aussi. Il suffit que je prenne mon temps pour lui expliquer quelque chose pour qu'il s'énerve. Je ne sais pas si tous les Nagas sont aussi impulsifs que lui mais en tous cas, il peut vite devenir intenable ! Je pense qu'il ne se sent pas tout à fait en adéquation avec la nature de son peuple. Mais il semble qu'il y ait quelque chose qui le gêne par-dessus tout. »

    Rubeus marqua une pause, soudain grave.

    « Non... Plus qu'une gêne, je dirais que c'est quelque chose qui lui fait peur. Et si je me fie à ce que j'ai déduit de la vraie nature des Nagas et de ce que je sais de Lumeni, c'est peut-être bien cet être dangereux qu'ils peuvent parfois être qui génère une telle réaction chez lui. »



    Histoire



    Histoire de Thorn :

    Alors qu'il dérivait entre deux courants chauds, Thorn songeait à Rubeus. Il lui restait du temps avant de le retrouver, aussi n'avait-il pas besoin de se presser. Il n'était plus très loin de toutes manières.

    Cela faisait peu de temps qu'ils se connaissaient tous les deux, et pourtant Thorn lui avait déjà raconté tellement de chose sur lui. Non... Sur son peuple plutôt que sur lui-même.

    « Après tout, il ne sait toujours pas mon histoire, mon vécu. Pas tout, en tous cas... »

    Thorn se contorsionna pour positionner son corps dans une nouvelle direction et donna un coup de sa puissante nageoire caudale pour accélérer le mouvement.

    « Et voilà, à chaque fois que je prends mon temps il faut que je me perde en réflexions. De toute façon, qu'est-ce que je pourrais lui raconter sur moi ?

    « Que mes premières années d'alevin n'ont pas été tendres, que mes frères, mes sœurs et moi on a essayé de grandir sous les regards attentifs mais sévères de nos parents qui ont cherché très tôt à nous endurcir... Oh ça... J'ai compris très vite que si les Nagas étaient une race fière et farouche, elle était surtout terriblement dangereuse. Dangereuse pour les autres, mais dangereuse pour nous-même.

    « J'avais à peine six ans lorsqu'un Naga solitaire et enragé s'est attaqué à notre famille. Pourquoi ? Je ne l'ai jamais vraiment su ! Je n'ai eu que le temps de fuir en compagnie du plus âgé d'entre mes frères. Il m'a pris par la main, l'une de mes sœurs de l'autre et il a utilisé toute la puissance de sa nageoire pour nous éloigner du massacre. Ma mère et deux de mes frères avec elle nous ont suivi puis dépassé. Elle nous a encouragé à la suivre pendant que mon père était resté derrière pour repousser le solitaire. »

    Thorn tournoya sur lui-même pour se mettre sur le dos. Le regard tourné en direction de la surface.

    « Maman a accéléré lorsqu'on a entendu le cri d'agonie de Papa... Mais mon frère aîné a commencé à fatiguer et a ralenti. De plus en plus. Et ma sœur et moi avec.... Maman ne s'est pas retournée. Pas tout de suite. Pas à temps. »

    En songeant à ce qui s'était passé à ce moment-là, Thorn frissona. Il s'agissait du pire souvenir de sa vie. Enfin, de l'un des pires si on comptait aussi l'attaque du Naga solitaire.

    « Je n'ai jamais retrouvé la faille au-dessus de laquelle nous étions en train de nager mais je me souviendrais toujours de la rapidité ahurissante avec laquelle ce monstre marin a surgit pour happer mon frère... S'il n'avait eu une gueule aussi étroite, nul doute que ma sœur et moi aurions fini dans son estomac dans la même attaque. »

    Ce jour-là, Thorn avait découvert toute la formidable puissance que pouvait nous donner l'adrénaline et la peur. Il avait foncé dans la direction opposée à celle du monstre. Sans savoir où il allait, sans se soucier d'emmener sa sœur avec lui. La peur l'avait aveuglé, faisant de lui le pire des égoïstes. Il n'avait jamais revu sa mère, ses frères partis avec elle ni même sa sœur. En revanche il vivait depuis avec sa culpabilité et sa solitude.

    Depuis ses six ans, Thorntarodedhel vivait lui-même comme un solitaire, ayant du apprendre les principes de survie par lui-même. Il avait fini par comprendre que la plupart des Nagas maîtrisaient la rage meurtrières qui habitaient chacun d'entre eux. Et vers l'âge de douze ans, il avait commencé à accepter de renouer quelques contacts avec d'autres Nagas. Mais, pour avoir vu le pire de sa race, il restait traumatisé par l'idée de pouvoir un jour devenir comme ça. C'est en apprenant qu'il existait d'autres races, à la surface, qu'il avait commencé à s'intéresser à leur vie.

    Thorn secoua violemment la tête, se sortant de ses souvenirs. Il bascula de nouveau sur le ventre et donna un nouveau coup de nageoire caudale. Il approchait de sa destination. Il allait une nouvelle fois retrouver Rubeus. Le premier être qu'il avait rencontré. Il s'était attendu à ce que le premier bipède à croiser son chemin soit un Humain. Il en avait été tout autrement. Et ce n'était pas si mal !




    Autre
    • Pseudo courant : Priscilla, mon nom, sinon "Solyane", sur ce forum
    • Comment avez-vous découvert le forum : Double compte
    • Fréquence de présence : Tous les jours, pour l'instant
    • Des remarques ou un petit mot à dire : Il me tarde de jouer cet ange !
    • Code règlement Validé ♡

    Sam 1 Avr - 14:12
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Voir le profil de l'utilisateur
    Ashryn - Laethlion - III
    Parchemins : 1457
    Je te l'ai déjà dit sur Discord mais bienvenue chez nous petit ange



    © Scylla
    So, what if I'm addicted ?:
     
    Raptor Jéselih:
     
    Sam 1 Avr - 14:14
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Voir le profil de l'utilisateur
    Aetrayel - Avium - II
    Parchemins : 179
    Merci, Elih !

    Je vais faire en sorte de rapidement terminer ma fiche !


    Sam 1 Avr - 14:24
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Voir le profil de l'utilisateur
    Astre - Cometa - III
    Parchemins : 917
    bienvenue parmis nous ! Bon courage pour le restant de ta fiche !



    From chaos a star is born

    I have to be rent and pulled apart and live according to the demons and the imagination in me. I'm restless.
    Things are calling me away. My hair is being pulled by the stars again.”



    Sam 1 Avr - 14:32
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Voir le profil de l'utilisateur
    Aetrayel - Avium - II
    Parchemins : 179
    Et voilà, mesdames les administratrices, ma fiche est présentement terminée !


    Dim 2 Avr - 17:52
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Voir le profil de l'utilisateur
    Ashryn - Laethlion - III
    Parchemins : 1457



    Félicitations
    Tu es validé(e)

    ANGE


    Note personnelle sur la fiche :
    Il y a deux points qui ne vont pas et je vais les corriger pour toi vu que c'est juste minime

    - Ton acolyte ne peut pas avoir de niveau, il est donc niveau 0 et pas 1
    - De par ce fait il ne peut pas avoir de points de caractéristiques donc je te les ai retirés

    Comme tu es une joueuse déjà bien présente sur le forum, je me suis dit que j'allais te faire le petit privilège de ne pas te faire retirer toi-même ces éléments et de te valider ce soir héhé !

    Bienvenue encore une fois à toi. Ta fiche de présentation a été acceptée par le Staff et tu peux donc à présent RP avec les autres membres. Nous te conseillons de copier le lien de ta FICHE dans l'encadré de ton profil ainsi que de remplir les champs PC (points de caractéristiques) et MONNAIE. Préciser ta PRESENCE ainsi que déclarer ton AVATAR est également fortement recommandé.

    N'hésite pas à nous rejoindre sur DISCORD ou dans le FLOOD et à voter sur les TOPSITES pour que d'autres rôlistes viennent nous rejoindre.

    Nous espérons que ta plume s'évadera longtemps sur les terres de Langzyliah et que tu trouveras ton bonheur parmi nous





    © Scylla
    So, what if I'm addicted ?:
     
    Raptor Jéselih:
     
    Dim 2 Avr - 23:26
    Revenir en haut Aller en bas
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Langzyliah :: Partie HRP :: Fiches de personnage :: Validées-
    Sauter vers: