Découverte d'un nouveau monde ! - [PV Elih Marendir]

 :: Le Continent des Abîmes :: L’Océan Azuréen :: La Mer d'Orichalque Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Naga - Fulmine - II
Parchemins : 482
La jeune Naga ne pouvait qu'être heureuse après que sa nouvelle connaissance, la dénommée Elih, décide de les suivre. Bien que très enthousiasme à l'idée de découvrir un tout nouveau monde, elle préférait le faire à plusieurs, et pas seulement avec Umi. Elih avait un physique de battante et le combat qu'elle avait menée contre les loups la pousser encore plus à croire ce fait. Bien qu'au premier abord les deux jeunes femmes semblaient très différentes, la Naga aux cheveux noirs ne doutait pas de la naissance d'une belle amitié entre elles.

Tandis qu'ils commençaient leur marche, Ara soutenu par Umi, leur nouvelle amie leur confia ses craintes et les dangers de ce monde. Même si elle paraissait l'être Ara n'était pas stupide. Elle se doutait bien qu'un endroit sans danger de mort ne pouvait exister, preuve en était l'attaque de tout à l'heure. Aussi elle préféra être clair avec la jeune femme aux cheveux cendrés. « Vous savez Elih, le monde des océans n'est pas un paradis non plus. Je ne m'attends pas à trouver à la surface un endroit fait de créatures mignonnes et gentilles ne voulant que notre bien. Peu importe où nous allons la dure réalité nous poursuivra toujours. L'univers est froid et cruel sous quel aspect sous essayons de le voir. » Puis, se rendant compte qu'elle avait jeté un froid sur l'ambiance du groupe, Ara se reprit aussitôt et adressa un grand sourire à son amie. « Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas le découvrir. Et puis nous pourrions avoir de bonne surprise, n'est-ce pas ? »

De longues minutes passèrent durant lesquelles la douleur aux jambes d'Ara se faisait de plus en plus forte, mais elle faisait de son mieux pour ne pas le montrer. A un moment, Elih posa une nouvelle question : Comment elle et Umi s'étaient rencontrés. Alors qu'Ara s'apprêtait à répondre, l'homme-renard prit sa place sans lui laisser le temps de placer un mot. « C'était une rencontre tout à fait banal. Je me trouvais au bord de la mer lorsque soudainement je l'ai vue sortir de l'eau. C'était la première fois qu'elle montait à la surface. Elle était en train de pleurer et j'ai voulu la réconforter. Bien qu'au début elle avait peur de moi, nous avons vite sympathisé et je suis venu la voir aussi souvent que possible. Cela fait maintenant plusieurs années que nous sommes amis. » La jeune femme ne put s'empêcher de rire légèrement. « Tu oublies de préciser que de nous deux c'est toi qui avais eu le plus peur. Tu m'as pratiquement sauté dessus et griffé le visage quand je me suis approché de toi. » « C'était un simple réflexe. » Le jeune homme afficha un air boudeur et Ara ne put s'empêcher de rire encore plus fort.

Au bout d'un temps, la douleur devenant trop insupportable, Ara demanda à faire une pause. Penché au-dessus d'un ravin, Umi la confia à Elih le temps d'aller faire un tour de repérage. La jeune Naga en profita pour admirer le paysage coloré, et les senteurs qui lui étaient encore inconnues. « Je trouve le décor absolument magnifique, pas vous ? » Mais avant de pouvoir entendre sa réponse, un étrange bruit fit se fit sentir non loin d'eux. Avant de pouvoir comprendre ce qui se passer, le bout de terre où était assise Ara se fissura et la jeune Naga tomba dans le ravin. Tout en lâchant un cri de peur, elle réussit à s'agripper à une petite plate forme plus bas. « Au secours ! » Elle ne put s'empêcher de crier à l'aide. Elle espérait qu'Elih allait venir l'aider, Umi étant trop loin pour pouvoir l'entendre. Mais avant de pouvoir faire le moindre geste, de nouveaux bruits se firent entendre. Non loin d'eux arriver à cheval une dizaine d'hommes vêtus de noir. Mais à première vue ils n'étaient pas là pour leur venir en aide…

Mots : 656


Absence complète du 10 au 24 Juillet


I love you <3:
 
Jeu 1 Juin - 15:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ashryn - Laethlion - III
Parchemins : 1462
A la réflexion de la Naga, la demoiselle ne put s'empêcher de rire nerveusement. Tout ceci était tout bonnement ridicule et improbable, pourtant elle ne se sentait pas plus décontenancée que ça par la suite des événements. Sa rencontre avec Ara tenait du miracle et de l'absurde, mais n'était-ce pas ainsi que les plus belles relations naissaient ? Par l'unique fruit du hasard et de la providence qu'elles croquaient à pleine dents ? Sans doute ne fallait-il pas se poser autant de questions, pourtant elles tourmentaient et taraudaient l'esprit de l'Edsere qui sentit son coeur se réchauffer aux seules paroles de son interlocutrice. « Je ne tenais pas à vous infantiliser, Ara. Je suis navrée si j'ai laissé paraître que je pensais être plus expérimentée que vous, d'une mauvaise manière. Il m'arrive d'être maladroite, aussi.. ». Elle fit une légère pause, avant qu'un rire ne fasse à nouveau vibrer ses cordes vocales. Elle se détendait, pour la première fois, et profitait de ces moments innocents car elle savait pertinemment qu'ils ne dureraient point. « Je n'ai – malheureusement – jamais eu l'occasion de me rendre dans les abîmes de l'océan, vous devez bien le voir. Aussi, je ne saurais pas si votre univers est autant teinté de dangers et de fourberies que celui dans lequel j'évolue depuis ma naissance. ». Elle devait l'admettre : beaucoup de choses lui échappaient, et elle ne pourrait pas toujours être la plus puissante ou la plus méritante. Elih ne faisait point la course ou la compétition, mais elle aimait se savoir dans l'ère du temps. « Les surprises ne sont pas toujours bonnes à prendre. ». Elle ne pouvait lui donner raison sur ce point. L'Edsere se méfiait de tout, constamment. Se jeter dans une excursion sans prendre de précautions, sous prétexte que le hasard ferait bien les choses et les mettrait sur la bonne route, c'était du suicide.

Le sourire et la joie de la jeune femme finirent par s'effacer, comme prévu. Elle ne restait jamais gaie bien longtemps après tout. Son esprit vagabondait d'une idée à l'autre, peu concerné par le paysage qui s'offrait à elle. Aussi, la seule chose sur laquelle elle s'arrêta, fut le fait que la Naga pleurait énormément. En quelques minutes, beaucoup de larmes avaient parcouru ses joues rosées, et apprendre que remonter à la surface lui causait tant de tort secoua quelque peu la femme à la chevelure cendrée. « Vous faites une belle paire, bien qu'inhabituelle. ». Une amitié de plusieurs années, quelque chose qui échappait complètement à la compréhension de l'Edsere. Elle qui peinait à garder contact avec des simples commanditaires ne se voyait absolument pas entretenir une relation sur le long terme. Cela demandait des efforts, de la volonté, et beaucoup de temps. Malheureusement pour elle, elle considérait ce dernier comme compté et n'en perdait pas une seule miette. C'était beau, mais ça ne lui ressemblait pas, ça lui correspondait encore moins à vrai dire. Elle croisa les bras, alors que la Naga demandait à faire une pause. Elih n'était pas dupe : elle savait reconnaître la douleur dans son ton de voix, sa manière de se tenir, même dans le choix de ses mots. Elle ne connaissait que trop bien la souffrance pour ne pas le remarquer, pour autant elle ne fit aucune remarque. Si Ara avait décidé de marcher la tête haute, qui était-elle pour ruiner ainsi tous ses efforts ? Haussant les épaules, elle commença doucement à se rapprocher d'elle quand le sol se fissura sous ses pieds, emmenant la Naga au passage. Un sursaut la fit reculer et son cerveau se mit à carburer, ignorant presque les personnes à cheval dans son dos.


Si elle lui lançait une corde, parviendrait-elle à se hisser ? Non, ses forces étaient trop amoindries par leur petite excursion. Elle grimaça. Si seulement elle avait des pouvoirs… Pestant contre le monde, elle se retourna vers les inconnus, tendant sa corde au Nanthun à sa droite. « Fais-moi plaisir, essaye de l'emmener en lieu sûr. Je n'en aurais pas pour longtemps. ». Et, dégainant sa lame, elle poussa quelque peu le renard à se dépêcher : elle ne tiendrait pas tout le combat, et devrait s'enfuir à un moment ou à un autre. Et quand elle croisa le regard d'un des assaillants, tout son corps frissonna. Des Norphis. Tout ceci n'avait aucun sens, aussi proche de la Terre des Rescapés. Ou peut-être que si, peut être avaient-ils tort de se sentir en sécurité entre quatre murs qui ne maintenaient qu'une cité hors du vent et des tempêtes. Dégainant sa Rapière qu'elle seule pouvait manier, elle se mit en position de combat. « Seriez vous assez lâches pour vous en prendre à une personne seule tous en même temps ? ». Un petit rire fit vibrer ses cordes vocales. « Cela ne m'étonnerait pas même de votre peuple. Incapables de se débrouiller, toujours en famille pour acculer une victime que vous pourriez aisément détruire seul. ». Son sourire étira ses traits. « Ou est la gloire, l'honneur ? Ne soyez pas risibles aujourd'hui, montrez moi. Cela pourrait être notre dernière rencontre. ». Et les hostilités purent commencer.
858 mots



© Scylla
So, what if I'm addicted ?:
 
Raptor Jéselih:
 
Ven 9 Juin - 10:31
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Naga - Fulmine - II
Parchemins : 482
Toujours suspendue dans le vide, la jeune femme aux cheveux noirs voyait les êtres inconnus se rapprocher de plus en plus à dos de leur cheval. C'est à ce moment qu'Umi réapparut de derrière un buisson. N'ayant pas vu ce qui venait de se passer, mais certainement alerté par les cris de son amie, il se mit à la chercher partout, ne prêtant même pas la moindre importance aux personnes non désirées arrivantes. Une fois qu'il eut repéré la jeune Naga, il se pencha au bord du précipice, les yeux grands ouverts, montrant sa peur avec facilité. « Ara ! » Celle-ci n'entendit pas les mots, mais elle vit Elih parlait avec l'homme-renard avant de marcher vers les cavaliers, maintenant à sa hauteur. « Elih faites attention ! » Tandis qu'elle lui envoyait ces paroles encourageantes, Umi se transforma pour revêtir sa forme animale et entreprit de descendre pas à pas la falaise. « Ne fais pas ça Umi ! C'est trop dangereux ! » Mais le renard ne l'écouta pas et finit par arriver à sa hauteur. Avec toutes les forces qu'il avait, il entreprit de la faire remonter petit à petit. Bien que n'était pas obèse, la jeune femme aux cheveux noirs pesait tout de même son poids, et les crocs du renard eurent bien du mal à compensait la puissance non existante des jambes de la Naga.

Cependant, après plusieurs minutes, les deux amis réussirent finalement à rejoindre le sommet et à toucher à nouveau le sol doux et ferme. Malheureusement ce soulagement ne dura qu'un temps. Elih étant en prise avec les nouveaux arrivants, de toute évidence non amicaux, l'un d'entre eux avait échappé à sa surveillance et se trouvait maintenant en face de la jeune Naga. Mais avant même qu'elle ne le réalise, son compagnon avait déjà sauté sur celui-ci, tout croc dehors, pour le repousser. Agrippé à la gorge de l'homme, Umi réussit à le faire reculer et à attirer toute son attention. Mais malgré cela, Ara savait que cela ne suffirait pas. Elle devait aider elle aussi, mais comment ? Il lui était impossible de se déplacer librement avec ces jambes qu'elle ne maîtrisait pas. Heureusement pour elle, à seulement quelques mètres se trouvait un petit cours d'eau. Comment n'avait-elle pas pu le remarquer ? Saisissant sa chance, elle se mit à ramper le plus vite possible vers celui-ci tandis que tous les adversaires étaient occupés.

Une fois au bord, elle attira l’attention d'un des hommes en train de se battre avec Elih. Sifflant, elle attendit qu'il la voie pour se jeter à l'eau. Son plein marchait et l'homme courut vers le point d'eau où elle se trouvait. Une fois assez proche elle ne perdit pas de temps. Saisissant l'homme par les pieds, elle tira de toutes ses forces et le plongea dans l'eau. Le lâchant immédiatement après, l'étranger fut surpris par la rapidité du cours d'eau et se laissa entraîner par les vagues, disparaissant rapidement de la vue de la jeune femme. Celle-ci ne put retenir un sourire. Car même si ce n'était qu'un petit peu, elle avait réussi à aider. Mais malheureusement tout n'était pas terminé…

Sortant hors d'un fourré en une fraction de secondes, Ara vit l'homme s'approcher rapidement de sa nouvelle amie, par le dos. Comprenant ce qu'il avait l'intention de faire, la jeune Naga ne put retenir un cri. « Elih ! » Et c'est alors que même sans apercevoir elle utilisa sa faculté de possession. Un pouvoir dont elle connaissait l’existence en son être, mais qu'elle n'avait jamais utilisé. Celui-ci se manifesta sans même qu'elle le veuille et en un instant l'homme s'arrêta. Ara réussit à le stopper durant exactement cinq secondes avant de s'écrouler, inerte. Elle espéra, juste avant de s’évanouir, que ces cinq petites secondes avaient aidé Elih…

Mots : 628


Absence complète du 10 au 24 Juillet


I love you <3:
 
Jeu 22 Juin - 15:06
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent des Abîmes :: L’Océan Azuréen :: La Mer d'Orichalque-
Sauter vers: