Le joyau de la couronne - Feat Scylla -

 :: Le Continent Sibyllin :: Le Volcan des Âmes Égarées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 275
« Aujourd'hui c'est escalade » « Je vous demande pardon ? » Tirée de ma rêverie je regarde mon précepteur tout en cherchant à donner un sens à ses paroles. « Cela ne veut rien dire de plus que ce que cela signifie. Aujourd'hui nous allons escalader le volcan des âmes égarées » Avec un soupir je lève les yeux au ciel avant de lui tourner le dos dans le but de retourner à mes occupations « Je suis très sérieux mademoiselle. Les faits sont les faits, tu sais te tenir en société et tu peux te sortir de situations plus ou moins complexe juste en faisant les yeux doux aux gens. Cependant, cela ne suffira pas toujours. » Tout en haussant les épaules je saisis une tas de livres que je commence à replacer négligemment sur la bibliothèque. « Je ne peux pas vraiment nier ce point mais que voulez-vous que j'y fasse ? Et puis… Actuellement j'ai toujours su trouver un moyen pour éviter les situation compliquée je ne vois pas pourquoi cela changerais » « Et donc si tu ne sais pas nager tu pense que tu pourras t'en tirer en évitant les étendus d'eau ? Cela ne marche pas comme ça. J'ai décidé de parier sur toi, maintenant il est de mon devoir de faire en sorte que ce parie soit gagnant » Sans lâcher les livres je le regarde, cherchant pendant un instant à comprendre à quoi il peut bien penser avant de me résigner. « Quand partons nous ? » « Des que tu es prête, je t'attends dans la pièce principale » Visiblement ravis il se dirige vers la sortie d'un pas léger avant de se retourner vers moi au moment de passer la porte « Dis-moi… Tu sais nager n'est-ce pas ? »

Quelques minutes plus tard j'ai échangée ma robe pour un pantalon de cuir noir, une chemise de lin à manche courte et une paire de botte. Si on m'avait dis qu'un jour je cesserais de m'habiller avec des robes pour me mettre à me vêtir comme une roturière j'aurais probablement ris au nez de la personne avançant une telle chose. Et pourtant voilà la situation dans laquelle je me retrouve aujourd'hui. « Tu te lamenteras sur ce que tu es devenue plus tard, à moins que tu préfère faire la route sous le soleil. » Après un dernier coup d'oeil dans la glace je me retourne vers lui. Un fin sourire sur les lèvres il m'attends les bras croisés, faisant semblant de s'impatienter. « Je crois, non ne réponds pas je connais très bien la réponse, que nous n'avons pas encore eu l'occasion de sortir des souterrains… Et bien il y a un début à tout n'est-ce pas ? La diligence nous attends dans la grange, Ramia nous conduira au volcan. » Je hoche la tête avant de marcher à sa suite, regardant le manoir d'un œil distrait. Cela va faire trois semaines que je l'ai rejoins et je ne sais toujours rien. Il ne me donne aucune informations aussi bien le concernant que concernant les autres résidents du manoir. C'est à peine si je connais leurs noms… Non, même dire ça est une erreur, je n'ai probablement pas encore rencontrée toutes les personnes vivants avec nous.

Je passe le trajet dans la lune, à ne penser à rien de précis, laissant mon esprit vagabonder, flottant à la frontière du sommeil sans pour autant la franchir. Ce n'est que quelques temps avant d'arriver au volcan qu'il prends la parole « Bon, je dois t'avouer que je ne t'ai pas dis toute la vérité avant le départ. Certes l'objectif de cette excursion est entre autre d'améliorer un petit peu ton physique néanmoins, il y a autre chose. » Je soupir, secouant doucement la tête en attendant la suite de sa phrase. Bien sûr qu'il y a autre chose, comment pourrait-il en être autrement ? Il ne s'est pas amusé à me transformer en vampire uniquement pour le plaisir. Certains géniteurs agissent certainement de cette manière cependant, dans toutes ses actions jamais il n'a semblait faire partis de ce genre de personnes. « Quelles sont les dernières rumeurs que tu entendus sur le volcan ? » « Heu et bien… Rien ne m'ayant réellement marqué… Ah si quelqu'un dans le manoir parlait d'une pierre ou je ne sais quoi. Je dois avouer ne pas y avoir réellement prêté attention » « Et tu a eu tort car c'est ce que tu va aller chercher. Des gens se sont mis à parler d'une cristal présent au milieu du volcan, tu va donc entrer dans ce dernier et aller voir ce qu'il en retourne. Sache que je me fiche de la pierre, je veux juste savoir si elle existe ou non. » Je le regarde dans les yeux, cherchant à deviner ce qui peut lui passer par la tête. À mes yeux sa requête ne fait aucun sens… « Aller, nous avons assez parlé il est plus que temps de partir à la recherche de cette chimère. »

Avant que j'ai eu le temps de réagir ou de dire quoi que ce soit je me retrouve dehors, au pied du volcan à chercher ce que je fais là et la manière dont je vais bien pouvoir m'y prendre pour escalader ce rocher escarpé.
Lun 6 Fév - 21:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ashryn - Sylvar - IV
Parchemins : 1132

« Tu es donc tombée si bas ? Non sérieusement Sora, allez. Arrêtons de déconner cinq minutes et donne moi la vraie raison de ce voyage. Une raison crédible pour l'amour du ciel. Ou je vais finir par mourir de rire. » « Au moins, ça me fera des vacances. » siffla la concernée d'un ton taquin qui se voulait certainement plus méchant que gentiment moqueur. Le chat noir qui marchait à ses pieds n'en démordit pas, et esquiva sans aucun mal sa remarque, aussi blessante soit-elle. « Alors ? » Visiblement exaspérée, la blonde s'arrêta complètement. « Et bien figure-toi que je ne suis pas comtesse, que les pièces d'or ne poussent pas sur les arbres, que le vol c'est mal, que je ne suis pas une magicienne assez bonne pour faire apparaître de la monnaie, et enfin pour finir, que je ne suis pas du tout chanceuse au jeu ! » lança-t-elle d'un ton las mais ferme en reprenant sa route. « L'argent ne fait pas le bonheur, mais il aide quand même pas mal à vivre. On en a jamais assez de toutes façons. »

« Et nous allons donc chercher un fameux trésor... Dans un volcan ? Tu n'avais pas plus simple ? Genre le fond d'un ravin ? Ou l'antre d'un dragon ? » « Personne n'a dit qu'il n'y avait pas de dragon dans le volcan. On peut lier le danger et la menace de mort. » Le chat noir soupira, et se muta en un quart de seconde en une silhouette humanoïde. « De toutes façons, je ne te ferais pas changer d'avis, n'est-ce pas ? Comme d'habitude ! » La blonde, sûrement agacée de tenir une conversation qui ne menait à rien, acquiesça d'un simple signe de tête. Avant que ses yeux ne s'illuminent soudainement. Oh, cette vive lueur d'espoir ne disait rien qui vaille à Falka. Et elle avait bien raison de s'en inquiéter. « À moins que... » « À moins que ? » « Que tu sois plus conciliante sur certaines choses que je t'ai demandé récemment et que tu m'as refusé. »

L'ombre demeura un moment immobile, pensive, jusqu'à ce que le souvenir de ce dont elle parlait percute son esprit. « C'est toujours non. Trop dangereux, hors de question. C'est toi-même qui m'a dit que tu avais perdu la main. » « C'est justement pour ça que je veux m'y remettre ! » Son interlocutrice fit un signe négatif de la tête. Sora, en remarquant sa réaction, leva d'un air hautain le menton et soupira. Aucune des deux ne changerait donc d'avis. Mais c'était toujours la blonde qui l'emportait. Car Falka s'était promis de la suivre comme son ombre, quoi qu'il arrive. Et elle comptait tenir cette promesse. C'était bien triste à dire, mais elle n'avait de toutes façons rien d'autre à faire. Aucune famille à retrouver, aucun ami, aucun passé à retracer, aucun avenir à construire. Sa vie tournait totalement autour de Sora. Et si cela ne la gênait pas pour être sincère, le voyage était parfois un peu chaotique.

« Une belle journée en perspective donc ! » lança ironiquement l'ombre. « Un volcan avec de la lave partout, où il fait une chaleur effroyable, totalement désert... » La blonde se stoppa soudainement dans son élan. Falka leva les yeux vers elle et fit de même. Avait-elle un souci ? « Sora ? » Cette dernière ne répondit que d'un geste : elle attrapa le menton de l'ombre et le redirigea vers l'endroit où elle-même regardait. Là, au milieu du décor d'un triste brun cendré, se tenait une jeune femme. Si elle était vêtue de manière tout à fait classique pour une expédition, son visage ne la trahissait pas : délicat et fin, encadré par de beaux et soyeux cheveux blancs qui dansaient joyeusement au gré du vent, il y avait là face à Sora quelqu'un qui n'avait rien à y faire. C'est bien ce qui poussa la jeune femme, prise d'un soudain élan de curiosité et de sociabilité – fait extrêmement plus rare – à aller lui adresser la parole. Mais évidemment, toujours à sa manière.

L'épée dégainée et posée sur son épaule au cas où elle se serait faite une fausse idée sur le compte de l'inconnue, elle s'en approcha tranquillement pour être à portée de voix. « Bonjour. » commença-t-elle tranquillement. « Excusez-moi mais vous me semblez perdue alors je me suis permise de venir vers vous. Loin de l'idée que je le suis également, ne vous en faites pas pour moi. Mais je suis curieuse de savoir ce que fait une jeune femme comme vous dans un endroit aussi miséreux que le flanc de ce vieux volcan où personne ne vient jamais. » La blonde bondit sur un rocher qui se trouvait là et s'accroupit dessus, tout en gardant son regard posé sur la jeune femme. Falka était redevenu un chat noir et ne cherchait pas à devenir le centre de l'attention. Même s'il était grandement probable que l'inconnue les ai vu arriver toutes les deux et qu'elle ait remarqué la transformation d'une ombre à silhouette humaine en animal. « Ne vous offensez pas, je ne dis pas ça méchamment. Vous avez un très joli visage. Enfin justement, un peu trop joli pour traîner dans des endroits poussiéreux et dangereux. »

889 mots.


WITH GREAT POWERS COMES GREAT BULLSHIT

Sam 4 Mar - 21:59
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Norphis - Abund - II
Parchemins : 275
Les bras croisés je regarde, immobile, l'étendue rocheuse me faisant face. Je reste un instant immobile, fixant le volcan sans réellement le voir. Je reste ainsi, quelques minutes, méditant sur la situation avant de m'asseoir sur un rocher présent non loin. Récapitulons la situation, je dois escalader cette étendue rocheuse, première incohérence mais ne nous attardons pas dessus pour l'instant, trouver une grotte afin de pénétrer à l'intérieur et ensuite explorer l'endroit afin de trouver un objet dont je ne connais rien qui pourrait très bien ne même pas exister. Je soupire, secouant la tête. Passer la journée à me lamenter sur la situation, à réfléchir à un moyen d'échapper à cela ne serviras à rien si ce n'est me faire perdre du temps. Quelques années en arrière j'aurais pu me soustraire à tout cela en payant un mercenaire afin qu'il réussisse cette épreuve à ma place néanmoins, cela fait bien longtemps que je n'ai plus assez d'argent pour ne serait-ce qu'envisager le fait d'en engager un. Je ne peux m'empêcher de sourire en pensant à cela. Quelque soit la manière dont on la regarde cette situation semble irréaliste. Et pourtant, contre toute attente, il semblerait que je commence à me prendre au jeu. Assise sur mon rocher, les bras croisés passe un certain temps à regarder le volcan, cherchant le chemin le plus rapide et le moins fatiguant pour atteindre l'entrée de la grotte s'enfonçant dans le volcan.

Un bruit derrière moi me fait sortir de ma méditation. Sans prendre la peine de me retourner je jette un rapide coup d’œil par dessus mon épaule. Une femme, plutôt petite, avec de long cheveux blond et au teint blafard s'approche de moi. En voyant son arme dégainée et posée sur son épaule je dois me retenir pour ne pas soupirer. Probablement une mercenaire à la recherche d'un trésor quelconque. Dans d'autres circonstances côtoyer ce genre de personne m'aurait dérangée cependant, étant donné la situation dans laquelle je suis sa présence est une bonne chose. « Bonsoir » Je réponds à sa salutation tout en me levant, ponctuant ma phrase d'un petit signe de tête, souriant alors qu'elle prends la parole, imaginant la scène à laquelle elle a été exposée en me voyant, frêle créature, assise sur un rocher au milieu d'une lande dévastée. Croisant les bras je la laisse parler et se livrer à l’exhibition de ses capacités acrobatique. Pourquoi faut-il que toutes les personnes possédant un minimum d'agilité et de souplesse se sentent obligée de montrer au monde qu'elles en sont dotée ? Non, je ne dois pas la juger, cette femme est probablement la clé qui me permettra d'accomplir ma mission, j'ai besoin d'elle. Ma résolution dure moins de cinq secondes, à peine a-t-elle finis sa phrase que je ne peux m'empêcher de lui répondre d'un ton moqueur, cherchant juste à lui répondre, oubliant dans l'instant l'aide qu'elle pourrait m'apporter.

« Oui, vous devez probablement vous dire que mon jolie visage comme vous le désignez est plus habitué à la poussière présente dans les bibliothèques que la cendre produite par ce volcan n'est-ce pas ? » Je plante mes yeux améthyste dans les siens. « Je suis ici pour la même raison que vous. Comme vous le dites si bien, cet endroit est un volcan, personne ne viendrais se perdre en ce lieu sans une bonne raison. Pas même vous. » Un fin sourire prends place sur mes lèvres alors que je parle. Ne la quittant pas des yeux je suis attentive au moindre changement sur son visage, la moindre réaction susceptible de valider ou d'invalider ma théorie. Finalement, je reprends la parole après quelques secondes, lasse d'attendre une réaction qui pourrait ne jamais venir.

« Que diriez-vous de vous joindre à moi ? Enfin, si je tenais réellement à être juste il serait plus correct de demander si vous acceptez que je vous suive à l'intérieur de ce volcan dans le but de voir l'objet, quel qu'il soit, qui se cache à l'intérieur. » Lui mentir ne servira à rien, ma faiblesse se lit sur mon visage et émane de mon corps. « Je vais être honnête je ne serais pas d'une grande aide. Je ne possède pas d'arme et ne sait de toute manière pas les manier et je suis actuellement incapable d'utiliser la magie. Donc à défaut de vous dire que je vous serez utile une fois à l'intérieur je peux au moins vous dire que je ferais en sorte de ne pas être une gêne. » Un mensonge flagrant, étant donnée ma faiblesse et mon manque d'endurance si la fumée venait à gagner en densité à certains endroit je serais tout à fait capable de m'évanouir, lui rajoutant ainsi un corps inerte à transporter… Elle n'a besoin de savoir cela pour l'instant, nous aurons tout le temps que nous voulons pour discuter des risques du volcan une fois que nous serons à l'intérieur.

Avec un sourire que je veux le plus rassurant possible je la regarde, attendant sa réponse « Et pendant que vous vous décidez laissez-moi me présenter. Je m'appelle Lumi, enchantée. » Inclinant la tête je ponctue ma phrase d'une légère révérence, relevant la tête alors qu'un détail me frappe de plein fouet « Oh et avant que nous soyons engagée dans cette aventure, pour vous éviter une mauvaise surprise et pour que nous ne nous retrouvions pas dans une situation gênante à un moment ou à un autre, je tiens à vous préciser que je suis une vampire. Toute fois n'ayez crainte, les chances que je vous saute dessus dans le but de boire votre sang sont faibles. Si jamais cela devait être le cas vous êtes, de toute manière, largement en mesure de me maîtriser comme bon vous semble. »


Mar 28 Mar - 1:03
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Langzyliah :: Le Continent Sibyllin :: Le Volcan des Âmes Égarées-
Sauter vers: